L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

AGDE POLITIQUE - Des Contes d’Agdersen pour administrés sages par Corinne Seiwert

  Contes d’Agdersen pour administrés sages              Le conseil municipal du 24 septembre 2019 a été le théâtre d’une entrée en campagne  électorale de la majorité  avec une stratégie inhabituelle. Le maire et son 1er adjoint ont arboré une attitude lisse,courtoise, respectueuse envers les élus minoritaires. Les invitant juste par une pointe d’ironie […]

 

Contes d’Agdersen pour administrés sages

 

 

         Le conseil municipal du 24 septembre 2019 a été le théâtre d’une entrée en campagne  électorale de la majorité  avec une stratégie inhabituelle.

Le maire et son 1er adjoint ont arboré une attitude lisse,courtoise, respectueuse envers les élus minoritaires. Les invitant juste par une pointe d’ironie à rejoindre leur camp.

Se montrer rassurants et affables en période d’élections est une tactique bien connue.

 

         Passés les divers points de l’ordre du jour relevant de la gestion courante et n’appelant pas d’observations particulières, l’annulation de la délibération très sensible sur l’échange du bois de l’île des loisirs était présentée .

Le 1er Adjoint précisant avoir diligenté des enquêtes et écouté les Agathois farouchement opposés à la construction du lieu, revendique purement et simplement cette cause,  en insistant bien sur le caractère    DE FI NI TIF de l’acte.

La mémoire collective retiendra pourtant que, dés le premier jour, tous les élus minoritaires n’ont eu de cesse de s’opposer à ce projet, que des pétitions  ont recueilli, et recueillent encore à ce jour des centaines de signatures pour la conservation de ce bois classé. Malgré  cette houle, la municipalité imperturbable a fait déclasser ce bien.

 

         Alors, ce bois sera-t-il reclassé? Le maire prétend que oui.

Passage assez affligeant quand l’édile clame: «votez pour moi si vous voulez qu’il soit reclassé», alors que tous les candidats à la mairie sont unanimes sur le dossier.

Il aurait été  responsable de reconnaître cette erreur manifeste et coûteuse de gestion, comme tant d’autres,  telle que cette construction sur le site de l’ancien palais des congrès. Pourtant à l’époque, le 1er adjoint ne tarissait pas d’éloges sur les qualités architecturales remarquables du projet. Aujourd’hui acculé par des oppositions massives, notre maire a prié l’homme de l’art  de revoir sa copie.

 

         Sur la question du coût des pénalités que pourrait occasionner la rupture du contrat d’échange de terrains, le maire affirme qu’ »elle sera sans conséquence sur les finances de la ville ». Au vu de la détermination de la personne privée lésée qui vient de s’exprimer dans le Midi Libre, il est à penser, bien au contraire, que des provisions pour contentieux  seront à constituer dans le budget communal. Mais en 2020, après les élections!

 

         Sur le sujet récurrent de la bétonisation de notre cité,  l’édile est toujours aussi agacé. Il ne veut plus l’entendre, il n’a pas créé de nouveaux quartiers à part l’entrée de station. Le Capiscol? «c’est mon mandat précédent, on n’en parle plus» répond-t-il,          

 Les Cayrets? «c’est la municipalité précédente qui a décidé, j’y suis pour rien», chacun jugera en son âme et conscience.

 

         Comme transition , il poursuit sur son bilan exceptionnel, en particulier dans le domaine de l’écologie et de la préservation du patrimoine. Précisions utiles, certaines restaurations d’immeubles ne sont pas, ou totalement imputables à l’action communale comme il le prétend. Pour preuve, la Villa Laurens dont le chantier est financé par  l’AGGLO HM, le Fort Brescou réhabilité grâce aux collectes de fonds de l’association les amis du fort de Brescou, du loto du patrimoine et de subventions.  

 

         Il ressort clairement de ce conseil que le maire:

 

•      encense son bilan.Par définition, puisqu’il a jugé utile de nous préciser celle du mot « politique » , un bilan n’existe que par un passif et un actif;

 

•      Qu’il semble être décidé à se relooker, de guerrier insultant et vociférant en gentil conteur de belles histoires, à défaut de changer sa façon de gérer notre ville.

 

         C’est bientôt Noël, on aurait presque envie de croire au pays des merveilles.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.