L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

AGDE POLITIQUE - Intervention d'Yvonne KELLER lors de la réunion publique de Gilles d'Ettore et l'Union Agathoise

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2020 Durant la campagne des élections municipales de mars 2020, le journal permet à chaque liste de publier ici leurs communiqués de campagne afin que chaque électeur puisse avoir accès à un maximum d'informations afin de se forger sa propre opinion.  Ces publications sont donc externes à la production de la rédaction. Elles n'engagent que leur auteur et non […]

ÉLECTIONS MUNICIPALES 2020

Durant la campagne des élections municipales de mars 2020, le journal permet à chaque liste de publier ici leurs communiqués de campagne afin que chaque électeur puisse avoir accès à un maximum d'informations afin de se forger sa propre opinion. 

Ces publications sont donc externes à la production de la rédaction.

Elles n'engagent que leur auteur et non la rédaction.

Cette rubrique est ouverte à toutes les listes officiellement candidates.


Lors de la première réunion publique de l'Union Agathoise dans le cadre de la campagne électorale agathoise, Yvonne KELLER est intervenue en préambule du maire sortant.

Devant plus de 1 200 personnes, elle a brossé le portrait de Gilles d'Ettore.


Retrouvez son intervention dans la vidéo ci-dessus


DISCOURS DE GILLES D’ETTORE

LORS DE LA REUNION PUBLIQUE DE CARAYON QUI A REUNIT 1 500 AGATHOIS

 

Merci d’être venus si nombreux, ici dans le chaudron de Carayon, pour soutenir l’Union Agathoise, c’est ici que démarre notre conquête avec l’assise d’un bilan et la force d’un projet. Car c’est vous qui me donnez l’énergie pour conduire notre belle cité d’Agde à la victoire le 15 mars prochain.

Agde cette ville authentique et deux fois millénaire dans laquelle je suis né et où j’ai grandi. Agde, ville d’eau, de tradition et de patrimoine que je me suis toujours attaché à préserver. Agde, ville aux charmes multiples qui abrite la première station balnéaire de France que je me suis toujours appliqué à renforcer et à moderniser.

Notre identité est dans notre histoire, nos paysages qui façonnent notre douceur de vivre, mais elle est aussi dans notre dimension à taille humaine, dans la richesse de nos associations qui assurent le lien entre nous. Mais ne nous y trompons pas, elle demeure fragile si nous ne portons pas haut et fort les valeurs de notre République.

Ces valeurs ancrées en moi par mes parents, mes enseignants et mon premier métier d’Officier de Police ont toujours guidé mes décisions et mes choix. A la différence de nombreuses autres cités qui ont basculé dans la division et l’insécurité, je me suis toujours attaché à maintenir la tranquillité et l’unité.

Si je me suis battu avec force et conviction contre l’implantation sur la zone Intermarché d’une chaîne nationale de restauration rapide qui avait fait le choix du communautarisme religieux, c’est toujours avec un souci permanent de faire respecter l’idée que j’ai toujours eue des valeurs de notre République une et indivisible, valeurs qui font la grandeur de la France.

Avec les règles de la République, sa neutralité et son principe de laïcité, on ne négocie pas, on ne transige pas, on ne recule pas. Voilà quels sont les principes qui sont au fondement de mon engagement citoyen et politique.

Tant que je serai Maire de cette ville, je me battrai pour que l’intérêt général l’emporte face aux divisions, pour que l’appartenance nationale prime sur toutes considérations religieuses ou ethniques, et je lutterai avec toute la force de mon engagement contre le communautarisme qui est le venin de la République. D’ailleurs où étaient -ils nos concurrents quand vous vous êtes mobilisés derrière moi pour empêcher l’installation d’un centre d’éducation renforcé au grand Clavelet et d’un camp de migrants au Grau d’Agde?

Alors que la délinquance explose dans le reste de la France, ici à Agde, elle a baissé de 20% au cours des 4 dernières années, une baisse spectaculaire a souligné le Préfet de l’Hérault.

 

Je veux ici remercier chaleureusement tous les policiers d’Agde, municipaux ou nationaux qui travaillent tous les jours sans relâche au maintien de la paix dans notre cité, et Jérôme BONNAFOUX mon Adjoint à la Sécurité. Jamais Agde n’a été aussi bien tenue.

Mais à l’autre bout de la chaîne de cette fraternité républicaine, je ne veux pas oublier tous ces éducateurs qui prennent en charge tous les ans 160 jeunes en difficultés scolaires pour les aider à reprendre le bon chemin, ainsi que toutes nos associations caritatives qui tendent tous les jours la main aux plus démunis. C’est tout ce travail que nous soutenons depuis des années et que nous impulsons qui donne les magnifiques résultats que nous connaissons aujourd’hui.

Il n’y a pas de fatalité en la matière, la volonté politique donne toujours des résultats. Et tout ça nous le faisons avec force et passion.

Quand j’entends ces donneurs de leçons sans étiquette et donc sans conviction venir nous expliquer qu’ils feraient mieux que nous en exerçant leurs responsabilités à mi-temps, c’est bien entendu la preuve d’une méconnaissance totale des enjeux locaux et de l’exigence d’engagement que les Agathois attendent de nous.

La vérité c’est que notre cité a besoin de sécurité, de clarté et d’attention si elle veut conserver sa douceur de vivre, ses libertés et son unité.

Je veux rendre ici hommage à l’ensemble de mon équipe et tout particulièrement à Sébastien FREY car nous avons toujours travaillé dans la confiance au service de l’intérêt général avec la fermeté et l’exigence nécessaire à la garantie de votre qualité de vie mais aussi dans le dialogue, l’écoute et le respect de chacune et chacun des agathois qui nous ont sollicités.

Être digne de notre démocratie, ce n’est pas passer notre temps à attaquer personnellement nos adversaires ou dénigrer la ville que l’on prétend vouloir administrer, c’est d’abord respecter les engagements que l’on a pris et porter des projets qui vont garantir la qualité de vie de nos concitoyens et assurer la modernisation de notre cité. C’est ce que nous avons fait en créant un nouveau palais des congrès, en protégeant nos plages, en rénovant nos routes et nos pistes cyclables, en réhabilitant le château Laurens et le fort de Brescou, en réutilisant nos eaux usées pour l’arrosage du golf, en préparant notre autonomie énergétique par la mise en place d’ombrières photovoltaïques, en donnant la parole aux comités de quartiers pour prioriser les travaux du quotidien.

Et tout cela sans avoir une seule fois actionné le levier fiscal depuis 12 ans, ni augmenté notre dette comme certains apprentis sorciers voudraient le faire croire.

On nous reproche paraît-il le béton mais jugez par vous-même : les deux seules constructions que nous avons impulsées en 6 ans se résument à l’aménagement du cœur de station au Cap d’Agde où nous avons réalisé une nouvelle entrée du Cap sur d’anciennes routes et parkings créant ainsi de nouveaux espaces publics, et la construction d’une résidence séniors sur l’ancien stade de rugby pour permettre à nos anciens de vivre dans un habitat adapté.

Pour le reste nous avons gravé dans le marbre du Plan Local d’Urbanisme la ceinture verte de notre Archipel de vie distinguant le Grau, le Cap et le centre d’Agde, nous avons garanti un habitat résidentiel sur l’ensemble des quartiers littoraux et surtout nous avons refusé de nous conformer à la loi Duflot qui monte à 25% le nombre de logements sociaux exigés soit 3000 nouveaux logements correspondants à 200 immeubles supplémentaires qui défigureraient chacun de nos quartiers, une folie pour laquelle d’ailleurs mes adversaires ont des prises de position plus ambigües les unes que les autres.

Ce travail acharné que nous avons mené et que nous comptons bien poursuivre, il a toujours été guidé par le souci de votre qualité de vie,

qualité de l’eau que vous consommez et dans laquelle vous vous baignez,

qualité des espaces verts et des pistes cyclables que vous utilisez pour vous baladez,

qualité de nos espaces remarquables du Bagnas aux Verdisses en passant par le Mont ST Loup,

qualité de vos services publics,

qualité de nos écoles qui laisse un libre choix à tous les parents,

qualité enfin de nos services de santé depuis notre hôpital jusqu’au futur IRM qui sera en fonctionnement l’an prochain.

Et demain, afin que chacun d’entre nous puisse se réapproprier facilement les richesses de notre ville, notamment les plus jeunes et les plus dépendants d’entre nous, la gratuité des bus permettra de circuler librement tout en préservant notre environnement.

Mais ce travail incessant nous l’avons aussi mené pour la transformation et la reconquête de notre cœur de ville. Après la négociation d’un double contrat avec l’État qui va nous verser 20 millions d’Euros pour l’ensemble des opérations, après la réfection globale du château Laurens qui s’achève cette année, après la suppression du passage à niveau et la démolition de la friche industrielle de la Méditerranéenne qui démarre ce mois-ci, après le pavage de la place Jean Jaurès et la mise en place d’une balade piétonne le long de l’Hérault, nous allons enfin pouvoir lancer le grand chantier de la promenade qui sera désormais entièrement dédié aux déplacements doux avec ses vastes espaces de déambulation et ses 130 places de stationnement en sous terrain.

Devenue un obstacle au fil des années, la promenade doit retrouver son caractère de lien entre le vieil Agde et le reste de la ville, elle sera bordée d’un nouveau pôle d’activités et de vie, l’Îlot Brescou qui nécessitera de repositionner une nouvelle salle des fêtes sur le site des 7 Fonts, et au passage nous en profiterons pour ériger une nouvelle salle dédiée aux arts martiaux, à la boxe, l’escrime et la gymnastique.

Cette nouvelle promenade incitera le promeneur à pénétrer dans le vieil Agde ou dans son prolongement à traverser l’Hérault via la nouvelle passerelle et à se rendre vers le parc de Belle île pour y flâner ou visiter notre joyau de l’art nouveau : le château Laurens qui deviendra un des plus beaux patrimoines d’Occitanie prêt à recevoir 150 000 visiteurs par an.

Avec la refondation de 5 îlots stratégiques en Cœur de Ville, notre perle noire, au pied de notre cathédrale va totalement s’ouvrir et devenir un des fleurons de notre attractivité touristique, voilà qu’elle est mon ambition pour le centre-ville celui d’un quartier agréable ouvert sur son fleuve et profitant de toute ses richesses patrimoniales.

Cette ambition n’a qu’un seul but, transmettre à notre jeunesse une ville fière de son passé mais aussi sûre de son avenir, c’est tout le défi qui nous attend.

A 51 ans, je suis toujours le plus jeune des candidats aux élections municipales, j’ai toujours la même énergie pour servir notre cité, mais j’ai acquis en plus une expérience précieuse au cours de ces dernières années, et c’est pourquoi mes chers concitoyens, j’ai besoin de vous et de tous ceux qui sont autour de vous pour que nous menions cette ambition ensemble. Alors mobilisez-vous et votez avec force et courage, l’Union Agathoise le 15 mars prochain.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.