Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

AGDE - Que devient l'espace Lachaud ? par Agathé

LIBRE EXPRESSION La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle permettant la publication de textes externes à la rédaction. Il n'engage que son auteur et en aucun cas la rédaction. Vous pouvez lui écrire directement en cliquant sur sa signature ou commenter l'article. “Si l'on ne croit pas à la liberté d'expression pour les gens qu'on […]

LIBRE EXPRESSION

La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle

permettant la publication de textes externes à la rédaction.

Il n'engage que son auteur et en aucun cas la rédaction.

Vous pouvez lui écrire directement en cliquant sur sa signature ou commenter l'article.

Si l'on ne croit pas à la liberté d'expression pour les gens qu'on méprise, on n'y croit pas du tout.” Noam CHOMSKY


 

AGATHÉ – QUE DEVIENT L'ESPACE LACHAUD ?

 

            Présenté lors du comité de pilotage du contrat de ville, le 4 avril 2019, la réhabilitation de l'espace Victor LACHAUD en était le dossier le plus abouti.

            Il correspondait à la fois aux orientations testamentaires de Victor LACHAUD (reçues par Me. Camille Pellegrin, notaire, le 7 janvier 1882) et aux piliers – 1 – cohésion sociale et – 2 – cadre de vie et renouvellement urbain du contrat de ville.

            Situé à la périphérie du quartier prioritaire, il jouxte l'EPHAD Laurent Antoine, est très proche de l'école maternelle Jean Moulin et de la crèche Françoise Dolto, et reste à moins de 5 minutes à pieds de la place du Jeu de Ballon. C'est un élément structurant de la réhabilitation du cœur de ville , réhabilitation dont on parle beaucoup et dont on ne voit pas le début.

            Cet espace est aujourd'hui en déshérence par défaut d'entretien depuis qu'il a été fermé cela fait une vingtaine d'années. Il a été squatté et la chapelle vandalisée. Toutes ses ouvertures sont bouchées. On y trouve un sous-sol, un rez de chaussée, deux étages et des combles. En son centre, une chapelle.

 

            Que devrait -on y trouver ?

            D'abord, le centre social Louis Vallière, bien trop à l'étroit place de La Glacière, avec, en plus des bureaux de l'administration générale, un appartement expérimental (118 m²) avec cuisine expérimentale, une salle de réunion, salle d'activités motrices pour bébés, des salles plus petites pour des entretiens des familles.  

            Ensuite, des salles de réunion et des bureaux pour des activités diverses. En tout, plus de 1200 m² disponibles (hors dégagements escaliers, sanitaires, …) et une chapelle qui reste une chapelle.

 

            Le financement ?

            Il est établi et bouclé pour un projet de 5,5 m€. Région, Département, Agglo et Ville y participent, mais aussi la Caisse d'Allocations Familiales (1,1 m€) et l'état, via l'Agence Nationale de Rénovation Urbaine pour 2m€

            Ouverture : prévue pour octobre 2021.

 

            Mais stupeur ! Lors de la séance du conseil municipal du 14 février, point n°2 (convention pluriannuelle du projet de renouvellement urbain de la ville d'Agde), tout change, au profit de ?

            A la rubrique « Création du Centre Social Lachaud », nous apprenons que cet espace répond au besoin d'espaces structurants dédiés à la famille sur le quartier prioritaire. Soit, nous sommes tout à fait d'accord.

            Mais le centre social sera confiné à l'aile gauche du bâtiment, il est prévu à 350 m² ! Et dans cet espace, on va trouver l'administration générale, des bureaux, une salle de réunion, une cuisine d'application, un point d'information à destination des parents, un point d'information à destination des parents  et un autre pour l'Espace jeunes Agathois, une salle d'activité motrice pour bébés.

            La chapelle ? Elle devient la salle commune de la résidence !

            L'aile droite du bâtiment : le clou du spectacle. Elle est destinée à des logements dédiés aux jeunes (apprentis, saisonniers, étudiants). Assiette subventionnable (et pas subventionnée) : 650 000 €.Le reste, un peu moins de 5m€, sera t il apporté par un promoteur ? Les logements seront-ils en location ou en accession ? Au profit de quel bailleur ?

            Que deviennent les financements CAF et ANRU, Région, Département ?

            On est bien loin des dispositions testamentaires de Victor LACHAUD, il est vrai qu'en 1882, il n'y avait pas beaucoup de promoteurs, mais des bienfaiteurs. Aujourd'hui, c'est l'inverse.

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.