AGDE - Quel avenir pour les concessions de plage ? par L'Association AGATHE

Quel avenir pour les concessions de plage ? C‘est la question qu’on est en droit…

Quel avenir pour les concessions de plage ?

C‘est la question qu’on est en droit de se poser aujourd’hui  face à la dégradation de la situation et le grand immobilisme des autorités, locales ou départementales. Il n’y a, nous semble-t-il que deux réponses possibles :

  1. Rester des  commerces de location de matériel avec buvette
  2. Ou bien devenir des commerces à l’année, dancing, festivités organisation de soirées.

Pour notre part nous voyons bien ce que veulent les concessionnaires. Ils veulent faire  abroger toute la réglementation et s’asseoir sur les règles d’exploitations, validées pourtant par le préfet et le maire. Pour cela, on commence à demander une durée d’exploitation plus longue que prévue. La technique est simple : la durée de l’exploitation prévue (8 mois) s’entend avec montage et démontage. Il suffit de monter avant le début prévu pour l’exploitation et de démonter après le huitième mois : un mois de gagné avec la bénédiction des autorités. Après, puisque démontage et montage sont rapprochés, nos chers concessionnaires vont nous faire croire que ce sont deux opérations inutiles, et qu’il vaut mieux rester en place toute l’année. Et les autorités diront amen en arguant que c’est créateur d’emploi. Dernier étage de la fusée, il ne reste plus qu’à profiter du passage du POS en PLU pour modifier la destination de certaines zones et le tour est joué.

Aujourd’hui, on voit même le Maire de Sète monter au créneau en déclarant  qu’il y a un flou juridique. En fait, ce flou juridique, ce sont les maires qui l’installe en couvrant la pléthore d’abus sur lesquels ils ferment les yeux et aussi les oreilles. Ce qui n’est pas flou aux yeux de la loi, c’est que les maires devraient  se rappeler qu’ils sont responsables pénalement de tout débordement de l’ordre public.

Nous exigeons qu’à AGDE le Maire Gilles D’ ETTORE  fasse respecter la loi. Oui les plages doivent rester gratuites et de libre accès pour tous. Oui, les riverains des concessions doivent pouvoir dormir en laissant leurs fenêtres ouvertes et ne doivent en aucun cas supporter  des nuisances sonores.

Pour renseignements complémentaires consulter le lien suivant :

http://www.agde-agathe1901.com/articles-de-presse/52-presse/351-quel-avenir-pour-les-concessions-de-plage-

*********************************************************************************

LETTRE Ouverte au Sous-Préfet

Monsieur Nicolas de Maistre                                                                       Agde, le 1er août 2012

Sous Préfet de Béziers

Boulevard Edouard Herriot

34500 BEZIERS

Monsieur,

Comme chaque année à pareille époque, notre association est fortement sollicitée pour intervenir au sujet du bruit. Nous venons de recevoir la copie d’une lettre, accompagnée d’une pétition, qui traite de ce sujet et, de façon plus générale, du problème des concessions de plages.

Lors de la cérémonie d’accueil des renforts saisonniers, le 5 juillet, vous avez fait de la lutte contre le bruit une de vos priorités, et par conséquence une des priorités des forces de police placées sous votre autorité. Force est de constater qu’il y a loin de la coupe aux lèvres et que, comme chaque année, la lutte contre le bruit ne constitue pas la préoccupation de la police. Nous aimerions, pour notre part, que vous mettiez en adéquation, vos promesses et les actes. Il est vrai qu’en Agde, les commerçants sont souverains et font à peu près ce qu’ils veulent, très souvent au mépris des lois et règlements qui leur sont opposables sans risque de verbalisation.

Concernant les concessions de plage, nous vous demandons de lire un peu plus près les sous traités d’exploitation de ces concessions signés avec la ville d’Agde.

On y découvre un certains nombre de sujets intéressants.

Premier sujet, le sous traitant (page3) est tenu d’appliquer les dispositions du cahier des charges, lequel cahier des charges relève de la convention passée entre la ville d’Agde et les services de l’état dont vous êtes un des représentants.

Le sous traitant est tenu de délimiter la zone qui lui est attribuée et qui ne doit pas dépasser 1.500 m². Allez voir ces concessions et vous constaterez que nous sommes loin du compte. Vous pourrez constater également que chaque concession (dernier paragraphe, page 3) doit ménager un passage d’au moins 20 mètres le long du rivage. On est loin du compte.

Deuxième sujet, l’activité. L’article 3, nature des activités autorisées, est très explicite. Le développement de toute activité non prévue entraine la résolution immédiate et sans indemnité de la convention. Seule la musique d’ambiance est autorisée. Les parties géantes sur la plage, pour reprendre l’affiche que vous avez reçue, ne font pas partie du lot et DOIVENT ETRE INTERDITES. Quant aux nuisances sonores qu’elles génèrent, on retourne au premier thème de notre courrier.

Devant la déficience des autorités locales agathoises, devant ce laisser-aller hors la loi, il parait naturel et il est grand temps que le Sous Préfet que vous êtes prenne le relais et fasse respecter les lois de la République. On ne peut plus se contenter de discours incantatoires et de constater l’inverse sue le terrain.

Dans l’attente d’une action énergique de votre part face à toutes ces transgressions de la loi, nous vous prions de croire, Monsieur le Sous Préfet, en l’assurance de nos respectueuses salutations.

Pour le Bureau

Le Président Jacques TREILLE

 

Association agréée pour l’Urbanisme et l’Environnement. Elle  défend aussi le Patrimoine communal et  la Qualité de la Vie (Bruit, Sécurité, Hygiène et Propreté, Circulation  Stationnement)  

L’Association peut, en outre, apporter une aide à ses adhérents sous forme de conseils ou d’assistance.

Adresse postale : B.P.30010 – 34 301 AGDE Cedex

Notre Site Internet www.agde-agathe1901.com   Adresse Courriel : assosagathe@orange.fr

Permanences tous les samedis matin de 10 h30 à 12 heures à son siège social  2 rue de la Poissonnerie, centre historique de la cité à AGDE ville la cité à AGDE VILLE


1(6)


q(4)

qq(7)


w(11)

ww(6)

http://www.agde-agathe1901.com/articles-de-presse/52/265-concessions-de-plages-dagde-enquete-publique

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.