Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

AGDE- RUGBY - Interview de Jean-Yves ABELA, une parfaite vision du Jeu par Henri GEOFFROY

 RUGBY : Jean-Yves ABELA, une parfaite vision du Jeu. Voilà deux ans que vous avez quitté l’Atlantique pour la Méditerranée. Biarritz pour Agde. Quitter le BO, un des grands du Rugby pour le petit poucet agathois, cela ressemble à une disgrâce ? Non ce n’est pas une disgrâce pour moi. J’arrivais à la fin de mes années […]

 RUGBY : Jean-Yves ABELA, une parfaite vision du Jeu.

Voilà deux ans que vous avez quitté l’Atlantique pour la Méditerranée. Biarritz pour Agde. Quitter le BO, un des grands du Rugby pour le petit poucet agathois, cela ressemble à une disgrâce ?

Non ce n’est pas une disgrâce pour moi. J’arrivais à la fin de mes années espoirs, je devais donc trouver un point de chute. Après des discussions avec certains clubs, je me suis engagé avec Agde qui descendait de F1 et qui avait l’ambition de remonter, chose que l’on a réussi à faire. Sportivement cela a été un choix cohérent.           

Non, la « disgrâce » c’était pour vous titiller un peu ! Je sais que vous êtes originaire d’Arles, ville romaine certes mais méditerranéenne avant tout. Et la mare nostrum est plus imprégnée dans vos gênes que le grand Océan.

Vous savez, je suis né à Arles mais je n’y suis resté que deux petites années.

Ensuite, nous sommes partis un an aux Antilles avant d’atterrir sur la cote basque.

Ayant un ballon de rugby depuis tout petit dans les mains, c’est naturellement que mes parents m’ont inscrit à l’école de rugby de Biarritz à l’âge de 6ans dans les pas de mon grand frère.

Je dirai donc que je suis plus imprégnée par l’Océan que par la Méditerranée.

Ah bon, on aurait pu penser à un retour aux sources  car on est tous un peu chauvin du pays qui vous a vu naître. De toute façon, votre choix est le bon. On vous sent parfaitement à l’aise dans le club.

Effectivement, je m’y sens bien même si ce n’est que ma deuxième année.

Le club a su me faire confiance l’année dernière à un poste clé malgré mon jeune âge, cela m’a aidé à m’intégrer et à vite me sentir a l’aise.

C’est un club familial et il faut dire que j’aime bien ça.

Vous êtes devenu incontournable à ce poste clé qu’est l’ouverture.  Vous avez une parfaite vision du jeu, sachant qu’à ce poste, il faut prendre les décisions à la seconde près. Et puis, vous sentez les bons coups et comment oublier cette passe longue pour Ortega qui va marquer l’essai de la remontée.(Agde-Libourne en ¼ de finale).

Incontournable,  je ne sais pas, mais disons que j’essaie de progresser à chaque match pour être le plus performant possible.

Le match de la montée contre Libourne restera mon plus beau souvenir de la saison dernière avec ce dernier essai de Yannick en toute fin de match. Du suspense, de la joie et des supporters nombreux.

On joue pour vivre des moments comme cela et on en redemande tous les dimanches.

En plus, malgré un gabarit, on dira modeste, vous ne vous échappez jamais. Les gros calibres ne vous effraient pas du tout.

Je m’y suis habitué. J’ai toujours eu ce déficit de gabarit vis a vis de mes adversaires alors avec le temps on s’y fait.

Bon jeu au pied aussi. Ca se travaille ?

Je le travaille régulièrement. Un entrainement des buteurs a été ajouté le jeudi cette saison. Il est dirigé par JB Dambielle. Cela me permet de progresser. J’écoute aussi les conseils de Matthieu Amoros, maitre dans l’art du jeu au pied.

Très belle entame, dans ce championnat relevé de F1. Vous l’attribuez à quoi ?

A une grosse préparation physique, à du sérieux aux entrainements, et aussi au recrutement avec l’arrivée de joueurs comme Franck Villaz qui nous amène son expérience du haut niveau.

Je pense aussi que la saison passée y est pour beaucoup. On y a créé une solidarité et un véritable esprit d’équipe.

Nous avons démarré par une défaite à la maison contre Bagnères mais on a rattrapé cette erreur par une victoire à Lannemezan. N’oublions pas que nous avons beaucoup joué à domicile en ce début de saison, mais c’est une belle entame.

On le dit et redit, non seulement on a la qualité mais en plus on a l’image d’une équipe soudée par l’amitié.

Oui, nous sommes une vraie bande de copains et il faut que cela continue car les résultats sont là aussi grâce a cette ambiance au sein du groupe.

L’équipe est restée sensiblement la même que la saison dernière avec quelques recrues vite intégrées grâce au stage de préparation a Argelès.

Votre pronostic pour la suite ?

Le maintien est l’objectif du club. Nous devons arriver à cet objectif car le club le mérite. 

Les spécialistes voyaient le promu Agde se battre pour le maintien. Les faits leur donnent tort et les clubs rencontrés reconnaissent la valeur de l’équipe. Vous êtes confiant bien sur !

Ce n’est que le début de saison, nous avons encore beaucoup d’étapes avant de faire un bilan sur nos performances. On sait de quoi nous sommes capables, nous engrangeons de la confiance et surtout des points au classement, pourvu que ca dure.

Jean-Yves, merci et continuez d’animer avec bonheur cette fringante ligne de ¾ !

Henri GEOFFROY


ABELA Jean Yves1

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.