Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Agde - Toujours plus de taxes - Toujours moins de services publics !

Sur le papier, le projet pour Agde grandement vanté par « L'Union agathoise »,…

Sur le papier, le projet pour Agde grandement vanté par « L’Union agathoise », la mal nommée machine électorale de Gilles D’Ettore, semblait aux petits oignons.
On allait voir ce qu’on allait voir ! Et on a vu, effectivement !

Au lieu de la baisse du taux de la taxe des ordures ménagères , promise dès 2003, par M. Couquet, l’adjoint aux finances, on a vu une augmentation vertigineuse jusqu’à 15,90% qui fit d’Agde le plus mauvais élève de la région, en 2005.
Rappelons qu’en 2002, ce taux était de 11,50%.
A cette époque reculée , la compétence de l’enlèvement des ordures ménagères avait été confiée à un service public, la communauté de communes du pays d’Agde. C’était, sans doute, trop simple. Depuis, cette compétence a été confiée à la communauté d’agglomération Hérault-Méditerranée qui, elle-même en a confié la gestion au SICTOM.
Le ramassage des ordures ménagères ressemble à une patate chaude que l’on refile à son voisin. Il faut dire que ce n’est pas très bon pour un maire de reconnaître sa mauvaise gestion dans un dossier pareil.

Pourtant Gilles D’Ettore n’a pas lésiné sur la communication. Lorsqu’une malheureuse baisse de 3% a été décidée, il l’a annoncé à grands frais. Cela ne représentait pourtant qu’une diminution du taux de 15,90% à 15,41%. Pas de quoi casser trois pattes à un canard.

D’autant plus, que dans le même temps, le service rendu aux Agathois était singulièrement réduit. Certes, le tri sélectif est une bonne chose pour l’environnement mais pourquoi, diable, avoir diminué me nombre de jours de ramassage des conteneurs et avoir instauré le système des points de rassemblement qui donnent un air de décharge publique à toute la ville. Il semblait plus logique de laisser les conteneurs des particuliers devant chez eux, ainsi ils étaient relevés, dès le passage du camion.

Certains particuliers n’ont pas manqué d’écrire au maire mais aussi à l’opposition pour signaler les nombreux lieux souillés par des sacs poubelle éventrés par des chiens errants et les fontaines qui servent de dépotoirs quand les conteneurs sont pleins. Un véritable ras le bol s’est manifesté pendant les fortes chaleurs. Heureusement pour l’équipe municipale, l’automne a calmé les esprits.
La direction du SICTOM se réjouit de cette mise en place qui sacrifie, pourtant, un peu plus le service rendu au profit de la rentabilité.

Je me fais l’interprète, ici, de l’inquiétude des contribuables agathois et de l’agglomération lesquels se demandent si les services publics vont continuer à perdre du terrain face à des opérateurs privés qui vendent souvent très cher leurs services ?

Michel Mur, conseiller municipal
Qui est-ce ? – Fiche TrominosCap :
https://www.herault-tribune.com/?p=p04&action=view&Tr_Id=162

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.