Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

AGDE - Travaux municipaux : Rien ne va plus ! par Dominique ANTONMATTEI

Travaux municipaux : rien ne va plus Ces derniers temps, les élections municipales approchant,…

Travaux municipaux : rien ne va plus

Ces derniers temps, les élections municipales approchant, la municipalité d’Ettore a, soudain mais bien tardivement,  réalisé que les travaux engagés – le Moulin des évêques, avec sa salle des fêtes quasi inutilisable et ses appartements de luxe invendus, le centre aquatique ruineux pour les finances municipales et techniquement pas au point* – avaient eu peu d’effet positif sur la vie quotidienne des Agathois.

Du coup, la voilà qui s’est lancée,  moins d’un an avant l’échéance municipale, dans trois chantiers qu’elle aurait dû entreprendre depuis longtemps : l’élargissement des quais au Cap, la réfection du Front de mer au Grau et la réfection de la route de Rochelongue dans sa partie proche de la ville. Mais cette précipitation tardive a de graves conséquences, principalement au détriment du commerce et du tourisme en Agde.
Au Grau  d’Agde, à la date – le 6 avril 2013 – où j’écris ces lignes, il reste deux mois de travaux. Au Cap il faudra un mois et, s’agissant de la route de Rochelongue, au moins deux mois. Sur aucun de ces chantiers, les délais annoncés par la municipalité n’auront été respectés et de loin.
Les commerces du Grau souffrent beaucoup de cette situation et le début de la saison est fortement compromis.
La situation est identique au Cap d’Agde pour tous les commerces aux alentours de la place du Barbecue. Quant à ceux qui ne sont pas directement situés sur le port, ils ne tireront aucun bénéfice de ces travaux, au contraire.
Sans trop vouloir allonger la liste, on pourrait ajouter les travaux à l’intersection du Boulevard du Monaco et de la route de Sète, là aussi le délai annoncé est dépassé ; place Molière, des travaux pourtant limités, traînent en longueur. Partout les commerçants alentours se plaignent à juste titre, de l’effet de cette inertie sur leur saison.
La municipalité invoque les intempéries, mais cela est loin d’être la seule raison.

La vérité est que la municipalité, où le désordre, la gabegie et la démoralisation des personnels sont à son comble, est totalement incapable de suivre et d’encadrer correctement une opération, quelle qu’elle soit. Sans même parler de tout ce qui aurait dû être fait en matière de voirie et qui ne l’a jamais été, comme en témoigne l’absence de trottoirs dans de nombreuses rues, ainsi que les trous et déformations  dans les chaussées, y compris des endroits très fréquentés et même dans les quartiers plutôt cossus comme celui de la Pinède au Cap, etc.

A partir de 2014, si je suis élue, je m’engage à redresser énergiquement la barre en matière de travaux.

Je rendrai publique la programmation des travaux car veiller à l’organisation et à la planification des interventions des différents corps de métiers sont des obligations qui ne doivent pas échapper aux élus en charge des travaux.

Dominique Antonmattei
Présidente d’Agissons pour Agde
Candidate aux élections municipales à Agde     

 *de nombreux Agathois se sont plaints de la fraîcheur excessive de l’eau
 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.