L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

AGDE - Un atelier de valorisation des produits à la Criée d’Agde

  Après avoir mis en place des circuits commerciaux courts auprès des distributeurs locaux, dont les hypermarchés, après avoir attiré des milliers de visiteurs au « Belvédère », permettant une meilleure compréhension des métiers de la pêche, la Criée aux Poissons des Pays d’Agde a inauguré, vendredi 27 septembre, à la fois «Terr’ Iodée », la marque […]

 

Après avoir mis en place des circuits commerciaux courts auprès des distributeurs locaux, dont les hypermarchés, après avoir attiré des milliers de visiteurs au « Belvédère », permettant une meilleure compréhension des métiers de la pêche, la Criée aux Poissons des Pays d’Agde a inauguré, vendredi 27 septembre, à la fois «Terr’ Iodée », la marque des produits de la mer locaux et la « SAS – Terre et Mer », entreprise issue de Capdife (Croix Rouge) et de la Criée d’Agde. Cette entreprise comporte un pan social en collaboration avec La Croix Rouge favorisant l’employabilité des personnes en insertion. De fait, ce sont 6 emplois qui ont été créés ainsi que des formations qualifiantes en entreprise. Ce dispositif a pour vocation la valorisation des produits de la pêche agathoise, qu’il s’agisse des surplus, ou des poissons moins connus, qui sont ainsi mis en avant, frais ou congelés et prêts à être consommés ou cuits et ce, moins de 16 heures après leur pêche. Par ailleurs, cela permet également une régulation du marché lors de surplus, en remettant en vente les produits en saison basse ou lorsque ce n’est plus la saison : aile de raie, filet de maquereau, de merlu ou de capelan, rouget-barbet, ou poulpe, constituent à l’heure actuelle les premiers produits de la gamme. Ces produits seront achalandés en circuit court, congelés, vers les restaurateurs collectifs comme les lycées, collèges, écoles et restaurants. La phase 2 du projet verra des barquettes de filets de 400 grammes en frais pour le grand public, vendues dans les commerces qui le souhaiteront. A l’heure actuelle, 15 tonnes par an de produits congelés sortent de l’atelier de production, et, dans un futur proche, l’objectif est d’arriver à 50 tonnes par an.

Après le traditionnel couper du ruban, Aurélie Dessein, Directrice de la Criée aux Poissons des Pays d’Agde a expliqué ce dispositif auprès des élus présents dans l’atelier : le Sous-Préfet Christian Pouget, Marie Meunier-Polge, Conseillère Régionale déléguée à l'Économie sociale et solidaire, Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental de l’Hérault, le Maire d’Agde, le Premier Adjoint d’Agde et Conseiller Départemental de l'Hérault ainsi que Jean-Jacques Eledjam, Président de la Croix Rouge et Vladimir Ménard, Président de « SAS – Terre et Mer ». 

Cette action, co-financée par l’action sociale d’AG2R, l’Agglomération Hérault Méditerranée, des fonds européens, le Département, la Directe LR et l’Airdie, fait donc un consensus général comme l’a souligné le Maire d’Agde : « cette entreprise porte l’intérêt social en plus du volet économique des 12 millions d’euros d’investissement que le Département a injecté depuis plusieurs années. C’est un chantier à la fois écologique, puisque nous sommes sur des circuits courts et raisonnés afin d’absorber les stocks qui auraient été détruits et que l’on distribue en local, mais également sur un domaine social et solidaire, puisque nous sommes également sur des retours à l’emploi et des formations. Sachez que notre ville est très fière de cette conjonction de compétences, de cette conjonction d’aides qui l’accompagnent. Merci de soutenir les métiers de la pêche, qui sont emblématiques de notre ville et que nous valorisons au travers des projets novateurs de la Criée d’Agde, l’une des plus novatrices du Département. » Les aides de modernisation ont été au centre du discours de Marie Meunier-Polge, notant les « 8 millions d’investissement de la Région pour moderniser notre flotte de pêche vieillissante et énergivore, alors même que l’Occitanie est la première région méditerranéenne pour la pêche et l’aquaculture ». Kléber Mesquida est revenu quant à lui sur le pan « emploi » avec un constat simple : « notre population héraultaise augmente de 15 000 personnes par an. Et chaque année, l’action du Département voit 5 000 personnes retrouver un emploi. Avoir un emploi, c’est redonner de la fierté à nos habitants. ». Un constat approuvé par Christian Pouget : « les entreprises d’insertion ont montré leur efficacité dans le domaine de l’emploi. L’État aide volontiers ces actions et il reste d’ailleurs des crédits disponibles pour mettre en œuvre d’autres solutions de retour à l’emploi ». Rendez-vous est donc pris dans nos assiettes locales, parce qu’elles soutiennent notre économie régionale.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.