AGIR POUR LES ENFANTS, LES JEUNES : UNE PRIORITE POUR L'AVENIR par Claude GUILLERET

La jeunesse d'une ville c'est d'abord une richesse, une énergie, des atouts à valoriser.…

La jeunesse d'une ville c'est d'abord une richesse, une énergie, des atouts à valoriser. Vouloir le mieux pour  ses enfants est légitime. Avec la priorité que nous souhaitons donner aux politiques de l'enfance et de la jeunesse, nous voulons accompagner ce pari de la réussite et de l'épanouissement des  jeunes Agathois.

Et si leur avenir dépend d'abord des politiques nationales de l'éducation, de la formation, de l'emploi, nous souhaitons que l'école soit une priorité afin de donner à chaque enfant toutes les chances de s'épanouir autant que de réussir sa scolarité. Notre volonté est d'apporter notre pierre à la construction de réussite  et d'aide à l'autonomie pour les jeunes avec un projet éducatif du territoire qui coordonnera une multitude d'actions et d'ambitions.

I – La Petite enfance :

Nous voulons simplifier la vie des parents pour cela, nous proposons :

 – D'adapter le service des crèches aux besoins des parents. En effet, fondamentalement rythmée par la saison touristique, Agde doit chercher à satisfaire au mieux les besoins de sa population salariée souvent saisonnière et nous souhaitons proposer aux parents un service qui devra être mieux ajusté aux situations particulières induites par l'activité touristique en améliorant la capacité d'accueil et en modulant les horaires pendant la saison.

 – D'implanter de nouvelles aires de jeux dans les quartiers des Cayrets et du Capistol.

 – De réaménager les espaces du Parc Lano, du Château Laurens et du front de mer de la plage Richelieu en aires de détente “multi-âges”.

 – De mettre en place une offre de services loisirs 2-4 ans en continuité avec l'accueil de loisirs 4-6 ans.

 – De créer un lieu spécifique pour une ludothèque.

II – La Réforme des rythmes scolaires:

Reportée à la demande de l'actuelle municipalité, elle entrera en vigueur dès la rentrée 2014. La municipalité a déjà communiqué le changement d'organisation horaire pour les écoles de la ville et les accueils périscolaires. Cette organisation proposée à la Direction Académique des Services de l'Education Nationale se devait d'être compatible avec l'intérêt du service. Nous regrettons que les enseignants n'aient pas été consultés et que les transports scolaires aient prévalu sur  la pédagogie.

Nous proposons d'aller plus loin dans l'investissement sur la réforme des rythmes scolaires en permettant à la ville de se doter d'un véritable projet éducatif territorial à la hauteur de nos ambitions et visant à mettre en cohérence l'ensemble des actions éducatives menées pour et avec les enfants, les adolescents et les jeunes. Parce que l'investissement éducatif est toujours fécond, nous souhaitons faire de la réussite éducative une priorité au service de l'épanouissement des enfants et de l'égalité des chances.

III- Le projet Educatif Territorial:

L'éducation est aujourd'hui au cœur des débats qui animent notre collectivité et nécessite la mobilisation de tous les acteurs qui forment la Communauté Educative, au sein de laquelle la ville d'Agde tient une place essentielle, au même titre que les familles, l'école ou les associations à vocation éducative. C'est pourquoi, nous faisons le choix ambitieux d'élaborer un projet éducatif portant sur l'ensemble du territoire de la commune  en direction des Agathois scolarisés de la maternelle au lycée, sur les temps périscolaires et extrascolaires.

  a) La construction de ce projet ne peut se faire qu'avec une collaboration étroite avec les enseignants qui, par leurs analyses expertes, doivent guider nos interventions. Nous devons nous fier à leurs évaluations sur les situations qu'ils rencontrent dans les différents secteurs de la ville et agir en fonction de leurs besoins.

Ainsi précisée, la construction du projet se fera à partir de la définition de nos priorités et d'un état des lieux, des actions et dispositifs existants : ALAE, ALSH, Ateliers relais, PRE…; des projets d’écoles, d'établissements  et de chaque partenaire. Nous engagerons alors un processus de consultation et de coproduction impliquant l'ensemble des acteurs du domaine de l'éducation :

–        Les services de l'Etat : Education nationale, le Service de cohésion sociale de la Préfecture, la DRAC ainsi que la Jeunesse et les Sports.

–        Mais également la CAF, le Conseil Général.

–        Les associations (sport, jeunesse, culture artistique et scientifique …) intervenant dans le champ de l'éducation de la jeunesse, de l'enfance et de l'éducation populaire.

–        Et bien sûr les parents.

 b) Les objectifs de cette démarche sont :

–        De garantir la continuité et la cohérence éducative entre les projets de chaque partenaire,

–        D'assurer l'articulation des interventions sur l'ensemble des temps de vie de l'enfant : activités, lieux, intervenants, coûts, transports en mobilisant toutes les ressources que l'on trouve à Agde.

Pour cela il nous faudra aussi repenser les activités périscolaires (temps de cantine et de garderie) pour ne pas gêner les apprentissages.

–        De s'inscrire dans la durée puisqu'il pourra évoluer au fil du temps.

–        D'être transparent avec les acteurs dans la concertation.

Un comité de pilotage, animé par un coordonnateur, formalisera le projet qui sera ensuite validé par les différents partenaires, puis approuvé par le conseil municipal.

Les activités périscolaires et extra scolaires, ainsi pensées, impliqueront qu'un lien sera nécessaire entre les équipes enseignantes, les personnels d'animation et d'éducation intervenant sur le territoire et rémunérés par la ville (animateurs, ATSEM , enseignants volontaires selon le cas), mais aussi ceux des mouvements associatifs, des bénévoles ou des parents volontaires.

Ceci entrainera forcément des pratiques nouvelles et innovantes. Aussi nous favoriserons  les projets de formation des éducateurs et animateurs. Nous leur proposerons également des temps de concertation afin qu'ils puissent analyser et transmettre leurs expériences.

 c) La plus value attendue de notre projet éducatif territorial :

·  une meilleure cohérence des actions enfance – jeunesse,

·  une lisibilité pour les acteurs, les familles, les élus,

·  une baisse du taux d'absentéisme,

·  une baisse des incivilités,

·  une amélioration de la réussite scolaire des jeunes,

·  une implication des jeunes dans la vie en collectivité,

·  une amélioration du lien social, du “Vivre ensemble”.

IV – Liaison avec l'enseignement secondaire :

Notre projet éducatif territorial sera en complémentarité et en cohérence avec ce que l'Education nationale met en place dès cette année avec le démarrage des conseils Ecole/Collège en vue d'assurer la continuité pédagogique et éducative entre les écoles et leur collège de rattachement et favoriser un travail en commun entre enseignants de CM2 et de 6ème .

Agir pour la réussite scolaire de la maternelle au lycée constitue un enjeu majeur pour l'équipe de Réussir Agde Ensemble.

–        Nous souhaitons donc mener une politique ambitieuse destinée à promouvoir des établissements, leurs professeurs et la réussite de leurs élèves. C'est ainsi que nous proposerons de recevoir à chaque début d'année scolaire l'ensemble des nouveaux enseignants du primaire et du secondaire pour favoriser leur intégration.

–        Nous revendiquerons l'excellence dans le secondaire et nous apporterons volontiers notre concours à la création d'une filière langues internationales du collège au lycée.

–        Notre cité accueille beaucoup de touristes de différents pays d'Europe et cependant nous ne proposons aucun partenariat international pour nos jeunes. Nous souhaitons développer et réussir des jumelages qui contribueront à renforcer la citoyenneté européenne active. Ces jumelages donneront l'occasion aux jeunes d'origines différentes de se rencontrer, d'apprendre à se connaître et de contribuer à expliquer l'Europe, ses valeurs: l'amitié, la coopération, la compréhension entre les peuples… Ces jumelages permettront aussi d'envisager et de développer des échanges culturels, économiques et touristiques tout en permettant à notre jeunesse agathoise de se déplacer à l'étranger en lui donnant également la possibilité de :

ü  rechercher des stages de formation dans le cadre de leur scolarité.

ü  d'échanger des expériences sur certains domaines qui peuvent être communs tels que la gestion et la protection du littoral ou l'aide aux personnes en difficulté.

ü  travailler sur des projets de co-développement pédagogiques, culturels, artistiques,

      Citoyens, développement durable, développement économique local, solidarité…   

–        Poursuivre des études supérieures s'avère parfois difficile financièrement pour certaines familles. Nous souhaitons pouvoir apporter aux situations les plus critiques une aide qui pourrait-être octroyée en échange d'un engagement de l'étudiant comme par exemple apporter de l'aide aux élèves en difficulté scolaire sous forme de soutien.

–        Pour les lycéens nous apporterons notre partenariat, notre soutien et notre volonté de voir se créer après le baccalauréat ou leurs diplômes professionnels, des classes préparatoires permettant l'éclosion de véritables formations supérieures à Agde dans des domaines liés à la spécificité  économique locale, en association étroite avec le milieu professionnel , la région, les autorités académiques…  Nous participerons également à la mise en place de formations adaptées à l'emploi avec l'aide de structures telles que le GRETA, le centre Sud Formation de la CCI ou des centres privés.

L'éducation à la Citoyenneté

–        Nous souhaitons également que le Projet Educatif Territorial ne porte pas uniquement sur les temps libres de l'enfant ou du jeune , mais qu'il réponde à l'ambitieux projet que nous avons de faire de la ville un espace éducatif cohérent autour des deux objectifs fondamentaux :

                    – Favoriser la réussite scolaire             – Eduquer à la citoyenneté.

–    Ainsi, nous proposerons de développer conjointement aux collèges et au lycée, l'éducation et la               promotion de la citoyenneté avec l'ouverture d'ateliers citoyens pour :

§  La découverte par les jeunes de leur territoire local, régional et du patrimoine.

§  Une information sur les institutions et collectivités locales de la République.

§  Accroitre la capacité des jeunes à prendre part à la vie de la cité.

§  Favoriser les liaisons, échanges entre les quartiers, avec d'autres villes et d'autres pays.

§  S'engager dans l'environnement humain (solidarité, entraide, service aux personnes)

§  Prévenir les risques, connaître les dangers et apprendre à porter secours.

§  Comprendre et agir sur le développement durable. 

V – La valorisation des talents des jeunes Agathois

Enfin, pour mettre en valeur la réussite des jeunes de notre cité, et aussi changer l'image parfois négative que certains ont d'eux, nous organiserons annuellement un gala des jeunes talents et des réussites, nous créerons les “Césars du bénévolat” pour distinguer et encourager celles et ceux qui s'investissent dans le milieu associatif.

Notre volonté avec cette priorité est donc de faciliter pour chaque jeune Agathois sa réussite éducative dans un premier temps et sa réussite sociale dans un second temps tout en développant son apprentissage progressif de la citoyenneté. Pour “Réussir Agde Ensemble”, c'est aussi permettre à nos jeunes d'avoir leur avenir dans leurs mains.

Claude Guilleret

Liste de gestion municipale – Réussir Agde Ensemble

Notre avenir est dans nos mains 


Cliquez sur le lien pour l'agrandir au format plein écran

http://www.flipgorilla.com/p/23023990364715801/show




 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.