Assises Canal du Midi : un nouveau processus de coconstruction du Plan de gestion lancé

Réunis à Carcassonne pour les premières Assises du Canal du Midi le vendredi 6 janvier 2017, les membres du Comité de Bien du canal du Midi ont élaboré la démarche de concertation pour le maintien de son inscription, potentiellement menacée, sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco. Ces assises ont réuni plus de 250 participants.Des « Ateliers Canal » sont annoncés pour février 2017, ainsi qu'un plan pluriannuel d'actions avant 2019.

Le canal du Midi constitue une formidable opportunité pour le développement économique, touristique et culturel de la région Occitanie. A l’occasion des premières Assises du Canal du Midi, l’Etat et la Région Occitanie ont souligné la nécessité d’engager rapidement et collectivement les dynamiques de protection et de valorisation ainsi que les processus d’organisation appropriés pour répondre aux exigences de l’Unesco. Plusieurs chantiers seront menés en 2017 afin de relever ce défi. A cette fin, un nouveau processus de coconstruction du Plan de gestion du canal du Midi a été lancé lors ces premières assises. Une concertation élargie doit associer l’ensemble des membres du Comité de Bien au travers d’ateliers thématiques et de commissions locales tout au long de l’année. L’outil de gestion coconstruit et durable doit permettre d’élaborer un premier plan d’actions pluriannuel avant la prochaine évaluation périodique de l’Unesco en 2019, dans “une démarche de solidarité territoriale et de responsabilité partagée valorisant le rôle des communautés locales”.

 

Première étape, des « Ateliers Canal » vont être mis en place du 22 au 24 février 2017 sur plusieurs sites du linéaire (Haute-Garonne, Aude et Hérault). Ce temps de partage et d’échanges doit permettre de faire émerger des objectifs et des leviers d’actions autour des 5 grandes thématiques qui structureront le futur plan de gestion du Canal du Midi : «patrimoine, culture et éducation», «aménagement des territoires», «développement économique autour du canal», «navigation et ports », «environnement et ressources naturelles». Le travail d’élaboration du Plan de développement durable du Canal sera poursuivi en 2017. Annoncé par l’Etat et la Région en juin 2016, ce plan concerne la valorisation paysagère, touristique et économique du canal et de ses abords, la restauration de la qualité des eaux et la préservation du patrimoine historique de l’ouvrage.

 

En parallèle, le canal du Midi vient d’être inscrit dans le protocole de révision des deux CPER (Contrats de Plan Etat – Région) de la région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, signé vendredi 6 janvier 2017 avec le ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales. Les enveloppes mobilisées sur les deux CPER sont abondées de 22 millions d’euros, financés par l’Etat et la Région, ainsi que 24,5 millions d’euros apportés par Voies Navigables de France (VNF), gestionnaire du canal.

 

(Source : Pref Occitanie)

Articles Connexes

Le projet des neuf écluses de Fonséranes : https://heraultjuridique.com/territoires/beziers-canal-du-midi-le-projet-de-restauration-des-neuf-ecluses-est-bien-lance/

Frédéric Lacas : les nouveaux projets d’équipements du Grand Biterrois

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.