Au sujet du RSA : Un effort minimum pour un effet maximum

Message d'un Agathois adressé au Président de la république et au secrétaire général de…

Message d’un Agathois adressé au Président de la république et au secrétaire général de l’UMP : Brice Blazy

Bonjour Monsieur le Secrétaire Général,
 
 
Par la présente je souhaite vous informer de la perception de ces nouvelles mesures :
 
Elles sont très très mal perçues :
 
Auprès des adhérents UMP
Auprès des sympathisants UMP
 
-les publics concernés :
Les retraités du privés, artisans, cadres (notre électorat)
Les classes moyennes
 
Un français sur deux possède une assurance vie
 
– les raisons :
 
-les artisans et commerçants ont souscrit à des assurances vies pour un complément de retraite compte tenu du fait qu’ils n’ont pas droit à celle-ci
-ils ont acheté des logement qu’ils louent aussi pour assurer ces retraites
Ils sont doublement pénalisés
Ces placements sont le fruit de leur travail cette mesure taxe donc le capital fruit de leur travail
 
-les classes moyennes :
Cadres dans le privé de nombreux ont souscrit à des assurances vies et investissent dans l’immobilier pour garantir dans l’avenir des revenus complémentaires à la retraite dont nous savons qu’elles seront de moins en moins financées
 
Cette mesure ouvre la voie à des augmentations de taxes locales :
-département
-région
-collectivités
 
Ces publics sont déjà fortement imposés au niveau local en raison des choix d’investissements (immobilier locatif)
 
A noter que ces mesures frappent directement le noyau électoral des soutiens de Nicolas Sarkozy
 
En contrepartie il n’est pas perçu d’amélioration dans la gestion des deniers publics :
 
-aggravement du déficit
-sécurité sociale qui doit se financer par les mutuelles privées payées par les classes moyennes
-politique sociale jugée excessive et qui ne répond pas à ceux qui en auraient besoin
-services publics qui se dégradent (pas d’évolution perçue de ces services malgré l’augmentation des prélèvements) et perte de la proximité
-pas de maitrise des dépenses des collectivités qui sont complètement libres d’augmenter les impôts comme elles le souhaitent
-multiplication des structures et de leurs financements : mairie, sictom, agglo, département, région sans compter les structures parapubliques crées en sus des structures déjà existantes, développement des SCOT actuels, les Pays.
 
Tout cela ne fait qu’ajouter à l’inquiétude actuelle de nos concitoyens qui voient que malgré la baisse de leur pouvoir d’achat les structures d’état et de collectivités ne pas  faire les efforts qu’ils consentent et que cela va être à eux de faire encore plus d’effort sur leur budget pour financer.
 
Dans le contexte actuel ce type de mesure est en contradiction avec l’engagement du Président de la République.
Le message envoyé va accentuer la morosité et entrainer :
-une baisse de la consommation
-une progression du taux de chômage
 
Cette mesure est une véritable rupture dans l’engagement Présidentiel et j’ai été personnellement surpris de ces mesures.
 
Les réactions de nos amis sont nombreuses.
 
Vous priant d’agréer Monsieur, l’expression de mes meilleurs sentiments.

Brice BLAZY

http://briceblazy.blogmilitant.com/index.php/http://2008/08/30/159-lettre-a-l-attention-du-president-de-la-republique-et-du-secretaire-general-de-l-upm-au-sujet-du-rsa

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.