Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

B.R.B.B. a mis le feu au théâtre Henri Maurin

  Pour clôturer l’année, la municipalité et son service culturel ont proposé au public…

 

Pour clôturer l’année, la municipalité et son service culturel ont proposé au public marseillanais un spectacle de très grande qualité.

Il s’agissait du concert en hommage à Otis Redding disparu dans la fleur de l’âge et en pleine gloire.

La soirée a débuté par une rétrospective en images de la vie d’Otis. Ce fut l’occasion pour les amateurs de se remémorer les tubes de leur jeunesse et aux plus jeunes, qui n’étaient pas nés quand Otis est mort en 1967, de découvrir ce chanteur inoubliable.

Le concert débuta ensuite mais pour interpréter cet artiste de génie, il fallait un chanteur de talent et ce fut le cas. A peine les premières notes lancées, le public découvrit Max Gwennaël Thomas et la magie s’opéra immédiatement.

La voix langoureuse et puissante de ce jeune chanteur transporta le théâtre dans les années 60 et tous furent séduits par l’interprétation de Max. Mais plutôt qu’une interprétation, parlons plutôt de vie et de passion: ce chanteur n’imite pas Otis Redding, il vit sa musique. Avec passion, il a enflammé le public qui a très vite répondu : debout, applaudissant, dansant, chantant, les spectateurs ont participé avec enthousiasme à ce concert.

Il faut dire que le théâtre était bondé : plus aucune place disponible 1 semaine avant le spectacle.

Cette atmosphère chaleureuse s’imprégnait aussi de la date de programmation : le 29 décembre. Si le service culturel et le manager de la troupe BRBB (Béziers Rythm and Blues Band), Jacques Lescure avaient eu quelques doutes quant à la date, ils se sont vite rendus compte au fur et à mesure que les réservations se faisaient que le pari serait gagné.

Le choix de la municipalité, qui est de permettre au plus grand nombre d’accéder à la culture par des tarifs attractifs, avait choisi d’offrir ce spectacle en cette période de fêtes. Petits et grands, seuls ou en famille, ont donc répondu présent et tous se sont régalés.

Comme pour un bon plat, tous les ingrédients avaient été choisis soigneusement : talent (du chanteur et de ses musiciens), variété de styles (amour, humour, réflexion, …), chaleur (humaine) et surtout convives.

Pendant près de 2 heures, Max a revisité le répertoire d’Otis Redding mais la beauté et la puissance de sa voix n’auraient pas autant marqué les esprits sans la présence, à ses côtés, d’un orchestre de 7 musiciens de très grand talent également.

Et rien n’est plus beau qu’un chanteur accompagné d’un vrai orchestre. Celui-ci, créé voilà plusieurs années maintenant, joue en symbiose parfaite : les cuivres puissants se mêlent à la batterie et aux guitares avec harmonie, sans oublier le clavier.

Le public ne s’y est pas trompé : le spectacle valait le déplacement ! Les applaudissements et les rappels se sont prolongés pour le plaisir de tous ; et beaucoup sont repartis chez eux avec dans la tête la mélodie de la dernière chanson du spectacle, qui était la préférée d’Otis : « Try a little tenderness » …, tout un programme !

Mais si l’année s’est clôturée en beauté, la programmation culturelle marseillanaise vous propose encore de très beaux rendez-vous en 2011.

Alors n’hésitez pas, faites vos choix en consultant notamment le site internet de la mairie.

www.ville-marseillan.fr.

Pour toute question, le service culturel est également à votre disposition au 04 67 01 66 99 ou par mail, culture@marseillan.com.

700(1)

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.