BESSAN - Entretien avec Ludovic Foulgat, Chef du centre des sapeurs-pompiers volontaires de Bessan

Régulièrement, il est proposé de mieux découvrir le rôle et les missions des différents…

Régulièrement, il est proposé de mieux découvrir le rôle et les missions des différents acteurs du service public à Bessan. Rencontre aujourd’hui avec Ludovic Foulgat, chef du centre de secours et d’incendie des sapeurs-pompiers volontaires de la ville de Bessan.

Quel a été votre parcours jusqu’à ce poste occupé aujourd’hui ? Cela fait désormais 24 ans que je suis sapeur-pompier volontaire. En 1993, j’ai d’abord intégré le centre de secours de Bessan à l’âge de 17 ans, sous le commandement du Lieutenant Christian Franc. Au fil du temps, j’ai passé l’ensemble des formations d’homme du rang, sous-officier et officier, afin de faire évoluer ma carrière de sapeur-pompier. Ainsi, et depuis 2002, j’occupe la fonction de chef de centre du centre d’incendie et de secours situé dans la zone d’activités de la Grange Basse, situation géographique stratégique puisque positionné à l’entrée de la voie rapide (Rd 612A) et de l’autoroute (A9).

Pouvez-vous nous présenter les principales missions du centre de secours de Bessan ? La caserne se compose de 35 sapeurs-pompiers, tous volontaires, dont 2 personnels féminins. A leurs côtés s’ajoutent un médecin, Hervé Franco, et un infirmier, Daniel Luna. Les membres de la caserne interviennent principalement sur la commune de Bessan, mais il n’est pas exclu, bien que plus rare, qu’ils interviennent aux alentours. Les missions qui nous incombent couvrent cinq grands domaines d’urgence qui totalisent pas moins de 600 interventions par an. Elles se répartissent comme suit : secours à la personne (personnes malades, blessées, intoxiquées…) : 385 interventions ; accidents de la route : 58 interventions ; incendies dits « urbains » : 16 interventions ; incendies de végétation : 120 interventions et divers : 21 interventions. Rappelons que les pompiers sont le seul corps de sécurité civile français apte à combattre les incendies.

L’amicale participe également à la vie des pompiers bessanais. Quel est son rôle ? L’amicale, association de loi 1901, est au cœur de la vie de caserne. En premier lieu, elle remplit un rôle social, de cohésion et d’entraide entre les sapeurs-pompiers. Par exemple, en venant en aide à chacun de ses membres victimes du devoir ou en difficulté matérielle aux travers de souscriptions à des assurances prévues à cet effet. Elle est également présente dans la vie locale comme à l’occasion du forum des associations, du Téléthon ou encore, en participant à des défilés commémoratifs. Elle contribue, aussi, à entretenir l’histoire de la caserne à travers l’entretien d’un véhicule de collection nommée affectueusement « Titine ». Il s’agit d’une Citroën B15, premier véhicule d’incendie et de secours de la ville, datant de 1934 et appartenant désormais à l’amicale. Enfin, c’est grâce aux dons des Bessanais lors de la vente dans les foyers du traditionnel calendrier des pompiers, tout comme à l’occasion du loto qu’elle organise, que le président de l’amicale Romain Imberdis, peut faire vivre cette association chère à ses membres.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.