Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BESSAN - L'avis du public c'est aussi sa vie par Bessan en avant : Gibert Sanchez et Olivier Goudou

L'avis du public c'est aussi sa vie Attendue depuis 1997, la révision du Plan…

L’avis du public c’est aussi sa vie

Attendue depuis 1997, la révision du Plan local d’urbanisme (PLU) est enfin en voie d’achèvement.
Il s’agit de l’outil de planification du territoire à l’horizon 2025.

L’enquête publique s’est montrée animée, suscitant une forte mobilisation.
La commissaire enquêtrice note une difficulté à aménager ce territoire  inséré entre zones inondables, les ZNIEFF et l’autoroute. «L’espace à aménager sur le long terme ne peut s’effectuer qu’entre la partie agglomérée et la limite des 100 mètres de l’A9» ajoute-t-elle.  En outre, comme l’a souligné l’autorité environnementale, la commissaire-enquêtrice note que ce projet de PLU «pêche par un manque de cohérence» et observe «le manque de lien entre les documents et dans la rédaction». De ce fait, la commissaire-enquêtrice appelle à une «re-écriture et une mise en relation des différents éléments du dossier avec une bonne synthèse de présentation».

Les observations traitaient du règlement et du zonage, de la prévention des risques et des inondations, sur l’intérêt des études hydrauliques répondant aux grands projets communaux ou intercommunaux,
les emplacements réservés, le parc photovoltaique «la Valmale», l’éco-quartier, la protection de la calotte de St Claude. Sur le fond, la commissaire-enquêtrice émet un avis favorable mais assorti de recommandations. Plusieurs solutions concrètes ont  permis d’intégrer les observations du public  et d’affiner le projet de PLU.

En ce sens, les toitures-terrasses seront autorisées en zones AU et UD, la carte des emplacements réservés est modifiée, ou même encore d’autres légitimes revendications sont considérées.
Il en est ainsi de la sauvegarde de la calotte du volcan de St Claude pour laquelle la commissaire-enquêtrice écrit «je comprends les souhaits d’une meilleure préservation du site, qui peut prendre effectivement la forme d’un espace boisé classé partielle ou complète ou un zonage N0 strict ou les deux associés». Pour une meilleure lisibilité des recommandations, il convient de les discerner de l’ensemble des appréciations répondues à chacune des observations. 

L’intérêt d’une enquête publique est d’affiner le projet en intégrant les remarques les plus judicieuses du public, le consensus pour mieux penser le développement et la planification.
Sur plusieurs points précis, l’exercice s’est révélé concluant. Voyez, l’avis du public compte car c’est aussi sa vie. Certes, les recommandations (qui ne sont pas des réserves) ne lient pas. Mais elles mettent en lumière des points particuliers pour lesquels la commissaire-enquêtrice en toute objectivité, discernement et professionnalisme a souhaité porter son opinion.  Il serait donc dommage de ne pas les intégrer. Reste à distinguer les recommandations des appréciations.

Pour le groupe d’élus « Bessan en avant »
Gibert Sanchez et Olivier Goudou

NB : Ce texte est la contribution du groupe à la page « libre expression »  du prochain bulletin municipal

vvvvv(6)
 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.