BESSAN - Pas de hausse de fiscalité locale pour les élus bessanais lors de la dernière séance

C’est encore une fois à la salle des fêtes Aimé Péret, accessible à un…

C’est encore une fois à la salle des fêtes Aimé Péret, accessible à un public réduit, qu’une nouvelle séance du conseil municipal a eu lieu, sous la présidence du maire, Stéphane Pépin-Bonet. C’est avec une minute de silence en hommage à René Trouillet, conseiller municipal récemment disparu, que la réunion a débuté. Elle a été suivie par l’installation d’un nouvel élu, Diégo Morales, désormais chargé des projets artistiques.

La réunion a principalement permis d’adopter les budgets de la ville pour l’année 2020. Dans son mot d’introduction, le maire a indiqué que le budget principal était un « budget de transition, destiné à clôturer les grands investissements en cours et facilitant le démarrage des projets du nouveau mandat ». Malgré les surcoûts liés à la crise sanitaire, Stéphane Pépin-Bonet a proposé une stabilité des taux d’imposition, lesquels ont été maintenus à 20,21 % pour le foncier bâti et 60,78 % pour le non bâti.

Toutes les délibérations budgétaires, comme la subvention d’équilibre au Ccas (450.000 euros) ou les subventions aux associations (60.000 euros) ont été adoptées à l’unanimité. Les budgets du parking Balsan et des Zac Saint-Claude et Namérique ont, eux-aussi, été approuvés lors d’une séance ayant permis de déterminer les conditions d’organisation du mandat avec l’adoption du règlement intérieur. La prochaine séance du conseil, toujours à la salle des fêtes, aura lieu la première semaine de juillet.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.