BESSAN - POLITIQUE - Etre économe des deniers publics par le Groupe BESSAN en AVANT

  Intervention en séance pour le Groupe « Bessan en avant » Objet: création…

 

Intervention en séance pour le Groupe « Bessan en avant »

Objet: création d’un parking et acquisition de la parcelle AC 53 lieu-dit « la Ville -Boulevard de la Liberté»

Etre économe des deniers publics

(en annexe au compte-rendu de séance du Conseil municipal)

Le principe de la réalisation d’un parking pour satisfaire aux besoins en stationnement sur le boulevard de la Liberté qui est un axe d’enceinte du quartier historique se comprend.
En ce sens, cet équipement est une ouverture sur les terres du sud-est en direction du fleuve.
Ce secteur peut être appelé à un aménagement adapté et dédié aux activités pédestres, ludiques et touristiques. En cela ? le parking est un équipement qui se justifie.

Dans les faits, la question soumise à l’appréciation du Conseil municipal est d’acquérir une parcelle de 1149 m2 en zone inondable pour réaliser un parking moyennant 98.000€ hors frais de notaire et avant aménagement.
Certes, le principe de réalisation d’un parking est intéressant.

Néanmoins, le prix est disproportionné en raison de deux éléments :

  • –  d’une part, en référence à l’estimation par France Domaines (17500€) qui constitue un avis

    à dire d’expert eu égard aux critères rigoureux de ce service de l’Etat,

  • –  d’autre part, eu égard et en comparaison avec les prix pratiqués par des opérateurs sociaux

    lorsqu’ils acquièrent des terrains nus afin de construire du logement social.

    Ainsi, comparez vous-mêmes :

  • la Ville achète une parcelle inondable pour réaliser un parking à 85€29 le m2

  • en comparaison, lorsqu’un opérateur social acquiert du foncier nu pour réaliser du

    logement aidé, il propose 40€ le m2.

    Aussi, parce qu’il est il est difficile d’admettre que le prix au m2 du terrain pour réaliser du parking soit beaucoup plus cher que le prix au m2 du terrain pour construire du logement aidé, le Groupe « Bessan en avant » s’abstient sur ce point.

    En effet, le logement des personnes a une valeur supérieure à celle du stationnement des voitures.

    Le Maire objecte que du fait des recettes élevées au titre d’une taxe relative à la non-réalisation des aires de stationnement (près des 9000€ par emplacement manquant) lui, réaliserait des places pour 2000€ l’unité.

    Les forces de position (plutôt que d’opposition) estiment l’argument fallacieux car ce n’est pas parce que la taxe est élevée (voire punitive) que cela doit justifier des acquisitions à prix prohibitifs par ailleurs. En définitive, c’est toujours le contribuable qui paie. En période d’une crise financière qui affecte tout un chacun, nous devons être économes des deniers publics.

    Pour Bessan en avant Bessan, le 26 janvier 2012 Olivier Goudou,

  • AC53 plan

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.