BEZIERS - Brice BLAZY et Aimé COUQUET entrent en résistance sous la bannière de Jean MOULIN

Lors de la séance du Conseil Municipal du  17 Mai 2016 la première question…

Lors de la séance du Conseil Municipal du  17 Mai 2016 la première question débattue en conseil  concernait l'élection des conseillers communautaires suite à la modification de la composition du Conseil Communautaire de la Communauté d'agglomération de Béziers Méditerranée.

La ville de Béziers choisissait à cette occasion ses représentants communautaires au  sein de la nouvelle assemblée de l'Agglo Béziers Méditerranée.

A la suite de la démission de plus d'un tiers du conseil municipal de Corneilhan, le préfet a profité de l'occasion pour demander à l'Agglo de retrouver une composition répondant aux critères de la Constitution. 

En effet le nombre de conseillers communautaires avait été fixé d entre les communes concernées à 65 en avril 2013 au lieu des 52 préconisées. Cette procédure ayant été jugée anticonstitutionnelle le 20 juin 2014, le préfet a saisi l'opportunité qui lui est donnée pour procéder à une cure d'amaigrissement du nombre d'élus communautaires.

img140

A cette occasion les différents conseils municipaux que composent l'agglomération sont amenés a élire leurs représentants.

Une occasion idéale pour Robert Ménard de rebattre les cartes et d’écarter ceux qui au sein de l’équipe initialement élue ont préféré rompre les ponts en l’accusant de dérive droitière.
Dans l’œil du cyclone Ménard:  Brice BLAZY conseiller municipal et communautaire RPF qui se voit  exclu de la prochaine assemblée.

Même si Brice BLAZY n’assistait pas au conseil d’hier, il a créé la surprise en donnant sa procuration au communiste Aimé COUQUET pour  procéder à l'élection des conseillers communautaires.

En effet les deux hommes ont proposé une liste minoritaire dénommée   ” LISTE Jean MOULIN ”  composée d’ Aimé COUQUET et de Brice BLAZY.

img141

La cerise pimentée sur le gâteau consiste à la transformation du groupe Divers Droite qui prendra le nom du résistant   “Jean MOULIN ” et qui intégrera dans ses rangs …Aimé COUQUET.

Chaque membre du groupe présidé par Jean-Pierre MARC ” devrait rester libre de ses positions politiques mais le groupe pourra également défendre le même point de vue sur des dossiers communautaires comme concernant le dossier de l'eau par le soutien à la régie publique.”

Selon Brice BLAZY , l'idée est de  “résister à la progression des idées rétrogrades, démagogiques, à une communication  qui n'apporte aucun progrès et aucune solution concrète durable ”  et de renchérir : ”  C'est aussi refuser une magouille politique que je considère avec Monsieur  COUQUET  comme anti constitutionnelle mais pour laquelle je ne souhaite pas engager une procédure juridique longue et lourde ” 

img143Les deux hommes aux idéologies si différentes indiquent que « cette alliance ponctuelle vise à faire respecter la démocratie en dehors de contingence purement politicienne, continuer à se battre pour l'économie, les projets structurants, l'intérêt général que nous défendons depuis la création du groupe a l'agglomération “ .

Brice BLAZY  se veut être le défenseur de la démocratie  ( et de l'élu communiste Aimé COUQUET ) en soutenant l’idée  “ de ne pas laisser disparaître de l'agglomération un élu ayant réuni près de 10% des suffrages lors du premier tour des municipales à Béziers.”

Un soutien affiché pour ” le respect de la représentation populaire et des convictions qui sont les miennes  “.

Cette opportune alliance devrait ainsi permettre a Aimé COUQUET de conserver son fauteuil au sein du conseil communautaire et à Brice BLAZY de cultiver sa ” différence ” en entant plus que jamais en ” résistance “.
 
Une soirée qui, à sont  terme et contre toute attente, aura révélé d'autres dissensions i,ternes au sein de la majorité ” Ménardienne ”  qui perdra deux sièges dans la bataille . 
 
En effet Pascal RESPLANDY a également jouer solo en étant élu sur la  “Pour BEZIERS , pour L'AGGLO”. 
La droite traditionelle pour sa part apportera 4 élus à l'agglo  Élie ABOUD, Agnès JULLIAN, Daniel PAREDES et Catherine VANDROY avec sa liste “ POUR LA RESISTANCE DE BEZIERS “. La liste socialiste emmenée par Jean-Michel DU PLAA  de ” BEZIERS RESISTANTE et SOLIDAIRE ” conservent 1 siège .
 
Béziers compte désormais 26 élus siégeant au conseil communautaire.                                                                      hhhhhhh                                                                  
Choisir Béziers en conserve……………….. 19 
Pour la renaissance de Béziers …………….4 
Jean Moulin ……………………………………….1 
Pour Béziers, pour l’Agglo ……………………1 
Béziers, résistante, solidaire …………………1 
 
La liste MENARD se sera donc effrité de deux sièges dans la bataille.                                                                   
Plus que jamais Robert Ménard avait eu du nez en janvier dernier en choisissant la Une du journal Municipal. 
On pouvait y voir Jean MOULIN chapeauté d'un titre :  Nous on ne  l'oublie pas !.. 
 
Robert Ménard a été entendu au delà de ses espérances:  Quelques uns de ses amis sont entrés dans la danse et ….en résistance !
 
En passant  de 22 élus majoritaires à 19.
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.