BEZIERS - CONTRATS DE L'EAU ET DE L'ASSAINISSEMENT : FRÉDÉRIC LACAS SE MURE DANS LE SILENCE

CONTRATS DE L'EAU ET DE L'ASSAINISSEMENT : FRÉDÉRIC LACAS SE MURE DANS LE SILENCEOn…

CONTRATS DE L'EAU ET DE L'ASSAINISSEMENT : FRÉDÉRIC LACAS SE MURE DANS LE SILENCE

On attendait avec impatience la réponse du président de l'Agglo, Frédéric Lacas, au courrier de la Ville relatif à la négociation des contrats d'eau et d'assainissement envoyé il y a plus d'une semaine. Rappelons que ce courrier faisait suite à l'envoi par la SAUR, société concurrente de la Lyonnaise des Eaux, d'une lettre recommandée dans laquelle elle s'étonnait auprès de Frédéric Lacas de la manière dont il conduisait la négociation.

Pour l'heure, aucune réponse officielle n'est parvenue en mairie. En revanche, Frédéric Lacas a choisi de s'exprimer dans le quotidien régional. Et de quelle façon !

Loin de répondre aux questions précises sur la procédure posée par la SAUR, le président de l'Agglo s'est contenté, une fois encore, de refuser la transparence, s'abritant derrière la loi Sapin de 1993. Loi, vieille de plus de vingt ans, actuellement en cours de réécriture afin de mieux lutter contre la corruption et apporter davantage de transparence !
Alors qu'il ferait mieux de s'en tenir aux règles de transparence et de déontologie de la loi Sapin II actuellement en cours d'examen.

Nous reposons ici les questions de la SAUR auxquelles le président de l'Agglo refuse de répondre :

1°) Pourquoi l'Agglo lors de la négociation avec la SAUR n'a-t-elle pas posé de questions écrites à cette société, contrairement aux autres ?

2°) Pourquoi la liberté de négociation n'a-t-elle pas été combinée avec les principes fondamentaux d'égalité de traitement et de liberté d'accès à la commande publique ?

3°) Au vu des principes évoqués précédemment, comment l'Agglo justifie-t-elle l'éviction de la SAUR ?

Beaucoup d'autres questions seront sans doute à venir dans les jours qui viennent. Pour l'heure, nous nous contenterons de ne poser que celle-ci :

– Les sociétés évincées dès le 1er tour proposaient-elles des tarifs supérieurs à la Lyonnaise des Eaux ? Inférieurs ? Et si inférieurs de combien ?

Voilà des questions que tout citoyen, que tout habitant de l'Agglo, peut se poser et a le droit de poser. Des questions qui pourraient amener l'Agglo à revenir sur sa procédure et à la mener correctement.

Le président de l'Agglo devrait comprendre qu'il vaut mieux répondre à temps aux questions des citoyens que trop tard aux questions des juges (1).

(1) Étant donné l'évolution des dossiers, il est semble évident que, sauf si l'Agglo fait subitement machine arrière, des recours seront déposés.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.