L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

BEZIERS - Effondrement de la démocratie participative

LIBRE EXPRESSION La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle permettant la publication de textes externes à la rédaction. Il n'engage que son auteur et en aucun cas la rédaction. Ceux d’entre vous qui se sont plongés dans le dossier d’enquête publique sur la révision du plan local d’urbanisme (PLU) de Béziers ont constaté que ce […]

LIBRE EXPRESSION

La rubrique « libre expression » du journal est un espace de contribution personnelle

permettant la publication de textes externes à la rédaction.

Il n'engage que son auteur et en aucun cas la rédaction.


Ceux d’entre vous qui se sont plongés dans le dossier d’enquête publique sur la révision du plan local d’urbanisme (PLU) de Béziers ont constaté que ce dossier est très instructif mais aussi à quel point il est lourd et indigeste.

Or simultanément une autre enquête publique avait lieu sur un autre sujet tout aussi lourd et indigeste : l’actualisation du zonage d’assainissement dans la commune de Béziers. Le zonage d’assainissement définit comment les eaux usées (issues des WC, des baignoires, des éviers , des lavabos, des hôpitaux, des cliniques et des autres entreprises) doivent être collectées et traitées. Les 2 enquêtes publiques se sont déroulées exactement en même temps (du 12/10 au 13/11) et avec le même commissaire-enquêteur.

A tout cela s’ajoutait la concertation publique sur le projet de studio et de parc d’attraction cinématographiques à Bayssan. Cette concertation se terminait le 14/11 donc, à un jour près, en même temps que les 2 enquêtes publiques. 3 lourds dossiers à avaler ensemble.

Les citoyens qui ont une activité professionnelle et qui ont des obligations familiales peuvent-ils, sur leurs quelques heures de loisir, assimiler 3 gros dossiers très riches et très complexes ? Ils n’en ont évidemment pas le temps.

Ces 3 consultations des citoyens auraient dû avoir lieu l’une après l’autre et pas simultanément .

Nous avons fait cette observation au commissaire-enquêteur. De notre entretien, il ressort que les enquêtes publiques, mal vues par le pouvoir politique, sont menacées de disparaître. Elles sont la seule occasion pour les citoyens d’être consultés sur les grands projets mais cet unique créneau d’intervention citoyenne c’est encore trop aux yeux des princes qui nous gouvernent. Aux termes de la Constitution, loi suprême de la République, « la souveraineté nationale appartient au peuple qui l’exerce par ses représentants et par la voie du référendum. » (article 3). Mais les élus n’organisent jamais de référendum, confisquant ainsi un pouvoir qui ne leur appartient pas. Ils ne consultent jamais les citoyens sauf quand la loi impose une enquête publique et nous venons de voir à Béziers comment on peut saboter les enquêtes publiques pour en détourner, en dégoûter les citoyens.

 

Robert CLAVIJO

Comité biterrois du MNLE

(Mouvement national de lutte pour l’environnement)

tél 04 67 76 28 56

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.