Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

BÉZIERS - Fête du 3 septembre pour la défense des communes et des départements - Appel aux citoyens

La réforme territoriale, ce n’est pas seulement le gigantisme autoritairement imposé aux régions. C’est aussi et surtout la mort programmée des départements et des communes au profit d’ agglos toujours plus grandes et  de métropoles géantes. Toutes les collectivités à taille humaine permettant la participation citoyenne et une gestion de proximité sont condamnées à mort. […]

La réforme territoriale, ce n’est pas seulement le gigantisme autoritairement imposé aux régions. C’est aussi et surtout la mort programmée des départements et des communes au profit d’ agglos toujours plus grandes et  de métropoles géantes. Toutes les collectivités à taille humaine permettant la participation citoyenne et une gestion de proximité sont condamnées à mort.

Une poignée d’oligarques charcute dictatorialement notre pays sans la moindre consultation des citoyens, contre la volonté des élus locaux et même contre la volonté du parlement. Peut-on accepter un tel coup de force?

Nous avons hérité de la Révolution française une organisation territoriale qui, loin d’être un millefeuille, ne comprenait que 3 niveaux :  communes, départements et Etat français. Cette organisation simple et efficace a fonctionné pendant 2 siècles à la satisfaction générale. Les dignitaires du P.S. et de l’UMP déplorent le millefeuille territorial alors que ce sont eux qui l’ont fabriqué à coups de contre-réformes.

Les communes et les départements, création de la Révolution française, furent inventés précisément pour mettre fin à la pagaille de l’administration royale et furent programmés dès 1789 puis institués par la première Constitution française votée le 03 septembre 1791.

Manifestons notre attachement aux départements et aux communes en fêtant le 03 septembre prochain l’anniversaire de leur naissance. Entre 12 h et 14 h pique-nique républicain à Béziers sur les allées Paul Riquet près du théâtre. Allocutions de citoyens et d’élus. Ambiance musicale. Bonnet phrygien recommandé. Le soir à 18 h 30 au Capharnarhum, café citoyen sur le thème « Communes et départements : des structures dépassées ? » avec la participation de Gilles Ardinat, historien géographe, université Paul Valéry.

En attendant cette fête républicaine, soutenons la demande du sénat qui, sur la réforme territoriale, vient de réclamer un débat public et un référendum. C’est en effet à tous les citoyens de décider ce que doit être l’avenir du pays après un débat public approfondi.

Communes et départements furent conçus, dans un esprit décentralisateur, comme de petites républiques dans la grande république. Seule en effet la gestion de proximité permet de coller efficacement aux réalités du terrain. Seules les petites collectivités permettent la participation citoyenne aux affaires publiques. La démocratie de proximité est la seule possible. Il n’existe pas de démocratie d’éloignement. Si les maires sont les élus les plus appréciés, c’est parce qu’ils sont très proches des citoyens. La course actuelle au gigantisme territorial, en éloignant les élus du terrain, va aggraver le divorce constaté par tous les observateurs, entre élus et électeurs. Les conséquences peuvent être redoutables.

Signataires de l’appel ci-dessus :

Comité biterrois de résistance (CBR)  tél : 04 67 76 28 56

Mouvement républicain de salut public  (MRSP) tél : 04 67 69 50 22 ou 06 81 04 48 16

Union populaire républicaine (UPR)  tél : 09 53 22 94 91

Association des citoyens constituants du grand Biterrois   tél :06 28 22 91 73

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.