BEZIERS - Le nouveau sous-préfet Castoldi prend ses marques

Pierre Castoldi a pris ses fonctions le lundi 22 février. Après le dépôt d’une…

Pierre Castoldi a pris ses fonctions le lundi 22 février. Après le dépôt d’une gerbe sur la stèle de Jean Moulin, le nouveau sous-préfet de Béziers s’est recueilli devant le monument aux morts de la ville. Âgé de 62 ans, marié et père d’un enfant, Pierre Castoldi assurait précédemment la fonction de sous-préfet de l’arrondissement de Villefranche-sur-Saône (Rhône) depuis le 16 juin 2016. Mais qui est le nouveau sous-préfet ? Portrait express…

Originaire de Belfort, le nouveau sous-préfet connaît la Provence et le sud de la France pour avoir exercé la même fonction sur l’arrondissement d’Arles (2009). Durant son parcours professionnel, il a été chargé d’une mission d’audit auprès du ministre de l’Intérieur (2009) et été chef de cabinet du ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale et du Codéveloppement (2007).

Ayant exercé comme Premier conseiller au tribunal administratif de Lyon (2007) et détaché Premier conseiller auprès du Conseil d’Etat (2005) dans le corps des tribunaux administratifs et des cours administratives d’appel, Pierre Castoldi est donc familier de la justice administrative. Enarque (promotion Emma Bonino), il a été nommé au grade de Chevalier de l’ordre national du Mérite.

Laurence Chopard, journaliste pour Le Patriote, hebdomadaire membre du réseau RHE*, a suivi ces dernières années le nouveau sous-préfet dans ses actions à Villefranche-sur-Saône (36 000 habitants), un territoire proche du Biterrois par l’omniprésence des vignobles et un certain art de vivre.

QPV et vignobles

Pour notre consœur, le sous-préfet Pierre Castoldi est « très à l’écoute, courtois et accessible ». Elle se souvient d’un représentant de l’Etat très impliqué, notamment pour la QPV et les actions de rénovation urbaine du quartier prioritaire de Belleroche, qui recense environ 5 000 habitants, à Villefranche-sur-Saône.

« Je me rappelle aussi d’une réunion sur la thématique des victimes de violences conjugales et de son implication dans le plan d’aide mis en place. » La journaliste insiste sur son côté « humain, sensible au territoire ». « Il était toujours présent dans les domaines viticoles lors des vendanges et manifestait son intérêt pour ces métiers nature et leurs organisations », selon elle. Le cadre du grand Biterrois, avec ses immenses vignobles et ses paysages viticoles, devrait donc parfaitement lui convenir.

Un élu du Beaujolais nous a fait une autre confidence : « Dans ses rares moments de temps libre, il aimait parcourir, à moto, les paysages du Beaujolais ». Une information qui reste à confirmer auprès de l’intéressé.

Nul doute que le département de l’Hérault, avec ses Grands Sites et ses domaines d’exception, devrait pouvoir lui apporter l’équilibre et la sérénité nécessaires pour contrebalancer sa prenante fonction.

 

* RésoHebdoEco.

 

Photos de l’article : Laurence Choupard, journaliste pour Le Patriote

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.