BEZIERS - Pour Robert et Emmanuelle Ménard, le revirement d'EDF-Énergies Nouvelles est inacceptable !

EDF-Énergies Nouvelles revient sur ses engagements. Alors que cette filiale d’EDF s’était engagée, en…

EDF-Énergies Nouvelles revient sur ses engagements. Alors que cette filiale d’EDF s’était engagée, en août 2018,  à la suite d’une mobilisation des collectivités locales et des parlementaires à maintenir ses 200 emplois sur le Biterrois, elle nous annonce aujourd’hui qu’un tiers de ses salariés « rejoindront Montpellier », selon ses propres mots.

C’est inacceptable. Entreprise publique, elle appartient au groupe EDF, lui-même propriété à 83,5% de l’État, elle ne peut ainsi manquer à la parole donnée. Et sacrifier tout un territoire déjà durement frappé par le manque d’emplois. Rien ne peut le justifier, ni « les choix exprimés par les salariés auprès de leurs managers », ni « les contraintes inhérentes à nos métiers » comme l’expliquent ses responsables.

On se souvient que son précédent PDG, Antoine Cahuzac, avait voulu fermer purement et simplement les deux sites installés dans le Biterrois avant que le groupe EDF revienne sur cette décision prise en catimini, sans jamais en avoir parlé aux élus locaux. Il avait fallu que toutes les collectivités concernées, les communes de Béziers et de Colombiers, les deux agglomérations mais aussi les parlementaires, se mobilisent. Et qu’EDF-Énergies Nouvelles change de PDG…

Manifestement, cela n’a pas été suffisant. Aujourd’hui, son nouveau PDG, Bruno Bensasson, revient sur ses promesses. Mais nous le redisons : une entreprise qui appartient aux Français ne peut pas se comporter comme n’importe quelle entreprise. Elle ne peut, au moment où les pouvoirs publics affirment avoir compris le message de notre province si souvent oubliée et même méprisée, agir avec une telle désinvolture.

Alors que notre pays n'a jamais connu telle fracture entre « France Périphérique » et grandes métropoles – les quatre mois de mobilisation des Gilets jaunes le montrent – comment ne pas y voir le symbole d'un pays à deux vitesses ?

Nous ne nous laisserons pas faire. Et appelons tous les élus à se mobiliser pour, comme l’été dernier, faire comprendre aux dirigeants de cette entreprise publique qu’on ne joue pas ainsi avec notre territoire.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.