BEZIERS - SORTIEOUEST - Rencontre avec un écuyer d’exception BARTABAS

Dans le cadre du Printemps des Comédiens 2016, SORTIEOUEST, Domaine Départemental de Bayssan, accueille  le théâtre…

Dans le cadre du Printemps des Comédiens 2016, SORTIEOUEST, Domaine Départemental de Bayssan, accueille  le théâtre équestre ZINGARO et son spectacle “On achève bien les anges ( élégies) jusqu’au 10 juillet 2016 .

Invités par le président du Département de l’Hérault, Kléber MESQUIDA, les médias locaux  ont  rencontré le scénographe  et metteur en scène BARTABAS en présence de Philippe VIDAL, maire de Cazouls-lès-Béziers, conseiller départemental  délégué à l’aménagement  du territoire et de  Jean VARELA directeur de la programmation du théâtre SORTIEOUEST.

BARTABAS

Écuyer d'exception et pionnier d'une expression inédite conjuguant art équestre, musiques, danse et comédie, Bartabas a inventé et mis en scène une nouvelle forme de spectacle vivant: le théâtre équestre.

En 1984, il fonde sa compagnie, Le Théâtre équestre Zingaro et s'installe au fort d'Aubervi1liers en 1989. Ses créations Cabaret équestre, Opéra équestre, Chimère Éclipse, Triptyk. Loungta, Battuta, Darshan et Calacas, sont à chaque fois des évènements qui marquent leur époque et triomphent partout de New-York à Tokyo, d’Istanbul à Hong-Kong, de Moscou à Mexico city.

En état de recherche perpétuelle, Barabas présente régulièrement des œuvres plus intimiste: dont il est tout à la fois l'auteur et l'interprète, comme Entr’aperçu [2004] ou Le Centaure et l’animal créé en 2010 en compagnie du danseur de Butô Ko Murobushi.  Pour Golgota, sa dernière création en 2013, il a convié le danseur de flamenco Andrés Marin.

Soucieux d'une transmission artistique, Il fonde en 2003 l'Académie équestre de Versailles. Un corps de ballet sans autre exemple au monde, qui se produit dans le manège de la grande Écurie royale et pour lequel il signe de nombreux spectacles chorégraphiques. Ce laboratoire du geste, rebaptisé à l'occasion de son dixième anniversaire Centre chorégraphique équestre, interroge depuis son ouverture l’enrichissement de l'art équestre par une pensée chorégraphique.

Sa dernière  création Davide penitente, avec les musiciens du Louvre-Grenoble et le Salzburger Bachchor, dirigés  par Marc Minkowski a été présentée au Manège des Rochers de Salzburg, dans le cadre de la MozartWoche en février 2015 et diffusée sur Arte le 21 juin 2015.

Pour le cinéma, il a réalisé Mazeppa [l993) et Chaman: [1995] produits par Marin Karmitz.  Son dernier opus. Galop Arrière est un questionnement sur l’ensemble de son parcours et de son œuvre.

De nombreux ouvrages sur le parcours artistique et humain de Zingaro ont été publiés dont le dernier chez Actes Sud en novembre 2014 «  Almanach Zingaro » 1984 – 2014 retraçant en photos trois décennies de création artistiques.

Bartabas a reçu en juin 2012 le Grand Prix de la SACD

QUELQUES REPERES

2015: On achève bien les anges (élégies)

2013 : Golgota

2011: Calacas

2010 : Le Centaure et l’animal

2009: Darshan

2008: Les juments de la nuit (bassin de Neptune, Château de Versailles)

2006 – 2014: Lever de soleil

2006: Battuta

2005 :  Voyage aux Indesz Galantes (bassin de Neptune, Château de Versailles)

2004 : Entr’aperçu

2004: Le Chevalier de Saint-Georges (bassin de Neptune, Château de Versailles)

2003: Loungta

2000: Tripyk

1997: Eclipse

1995: Chamane (film, 90']

1994:  Chimère

1993 : Mazeppa (film, 107’)

1991: Opéra Équestre

1989: Cabaret Équestre III

1987: Cabaret Équestre II

1984 :Cabaret Équestre I


130 clichés sont disponibles sur notre page

FACEBOOK HERAULT TRIBUNE 


 

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.