Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

BITERROIS- Une fausse alerte mobilise les secours pendant plus de 24 h

C'est une drôle de plaisanterie qui risque de coûter cher à son auteur.La semaine…

C'est une drôle de plaisanterie qui risque de coûter cher à son auteur.

La semaine dernière, un homme appelle les secours à l'aide de son téléphone portable. Il indique être parti à pied en promenade sur le site touristique de Reals sur la commune de Cessenon sur Orb et être tombé. Il précise être blessé à une cheville et être accroché à un rocher.
Immédiatement, les secours se mettent en route. Les gendarmes de Murviel-lès-Béziers ainsi qu’une équipe cynophile de la gendarmerie de Perpignan recherchent la personne aux côtés du SDIS 34 qui dépêche de nombreux moyens spécialisés.

Connue pour ses nombreux hauts rochers en bordure de rivière, le site n'est pas accessible facilement et la victime n'est pas localisée.
Toutefois, elle continue à avoir des contacts téléphoniques réguliers avec ses proches mais ne semble pas vouloir communiquer avec les services de secours. Elle réitère pourtant ses appels d’urgence, sans spécifier sa localisation.

Le lendemain, les recherches reprennent avec des gendarmes et des réservistes de la compagnie de Béziers, ainsi que des équipes de recherches cynophiles du SDIS 34.

Suite aux investigations effectuées par les gendarmes, il apparaît que la victime a été aperçue dans le village en pleine forme et se vante de jouer avec les secours. Il est mis fin aux recherches.

La fausse victime est retrouvée et interpellée. Elle est placée en garde à vue.

Après la médiatisation de la recherche d'un ressortissant français ayant eu un accident en Italie, l’homme a souhaité déclencher des secours pour évaluer le temps de réaction.

Face aux moyens humains et matériels engagés, le SDIS 34 a déposé plainte.

L’homme est convoqué prochainement devant le tribunal de grande instance de Béziers pour divulgation d’information fausse de nature à provoquer l’intervention des secours. 
Il risque 2 ans d’emprisonnement et 30 000 euros d'amende.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.