Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

Black Out ... sur le Net en France

A l’initiative de la quadrature du net (sur le modèle de la récente action néo-zélandaise), Hérault-Tribune change de look et se peint de bandeaux noirs. Le motif de ce changement : la prochaine discussion prévue pour le 4 Mars à l’Assemblée Nationale du projet de loi « Création et Internet », appelé également HADOPI.Pour ceux […]

A l’initiative de la quadrature du net (sur le modèle de la récente action néo-zélandaise), Hérault-Tribune change de look et se peint de bandeaux noirs. Le motif de ce changement : la prochaine discussion prévue pour le 4 Mars à l’Assemblée Nationale du projet de loi « Création et Internet », appelé également HADOPI.
Pour ceux qui n’auraient pas encore lu les différents messages parus sur le Forum à ce sujet, en quoi consiste cette loi ? Elle vise à enrayer le téléchargement illégal de musique et/ou de films. Pour ce faire, le texte institue un mécanisme de “riposte graduée “, sous la houlette de la Haute autorité administrative. Lorsqu’un internaute téléchargera illégalement une œuvre musicale ou cinématographique depuis Internet, il sera rappelé à l’ordre, d’abord par l’envoi de mails d’avertissement puis, en cas de récidive, d’une lettre recommandée, et enfin par la suspension, voire la résiliation de son abonnement Internet.
On ne peut que féliciter toute action visant à garantir une juste rétribution des artistes et producteurs, et notre but n’est en rien de soutenir le piratage des œuvres. Mais cette loi pose surtout problème dans ses modalités d’exécution. Si l’on voulait résumer, on pourrait dire que HADOPI est une mauvaise réponse à un problème réel.
En premier lieu, ce texte est totalement contraire au droit fondamental à un procès équitable. Il fait fi de la présomption d’innocence et délègue à des officines privées payées par les industries du divertissement le droit de mettre en accusation des internautes.

Pire encore, il donne la possibilité à ces sociétés d’auteurs de demander aux fournisseurs d’accès l’identification de personnes en se basant sur leur adresse IP en dehors de toute intervention de l’autorité judiciaire. Cet accès disproportionné aux données personnelles a d’ailleurs été sévèrement condamné par la CNIL (Commission Nationale Informatique et Liberté). On crée en fait une sorte de police du Net aux mains de privés ; une police qui rendra également la justice seule et sans débat contradictoire.
Le coût de l’HADOPI pour le contribuable sera exorbitant : 6.7 Millions d’Euros sont déjà budgétés auxquels s’ajouteront des millions de frais d’identification et d’envoi de courriers recommandés, soit plus de 10 à 20M€. Le tout bien évidemment uniquement financé par l’Etat au seul bénéfice des industries du divertissement. En ces temps de crise où des milliers de français perdent leurs emplois, où les familles ont de plus en plus de mal à « boucler » leurs fins de mois, on peut considérer ce chiffre comme indécent !

Enfin, ce texte est contraire à la législation européenne, contraire à l’amendement 138 du Paquet Télécom voté par 88,6% des eurodéputés (incluant côté français : le MoDem, le PS, le PC, les Verts et d’autres). Il a fallu l’ insistance du Présidentede la République pour que cet amendement soit pour l’instant retiré, avant d’être remis en discussion, soulevant ainsi l’indignation des eurodéputés.
” Si Sarkozy a ses habitudes de monarque en France, l’Europe n’est pas son royaume ! “
C’est en ces termes que Guy Bono, eurodéputé et cosignataire de l’amendement condamnait  la missive du président français qui va à l’encontre du vote du Parlement européen avec 573 pour et 54 contre : ” La Présidence française de l’Union européenne est censée représenter et promouvoir les intérêts communs de l’ensemble des citoyens européens. Au lieu de cela, en demandant à la Commission européenne de retirer l’amendement 138 d’un coup de baguette magique, Sarkozy va une nouvelle fois à l’encontre de la démocratie. […] Piétiner à ce point la représentation populaire pour faire passer en force une loi liberticide n’est pas digne de la Présidence du pays des droits de l’Homme “.
Vous pourrez trouver tous les détails de cette future loi dans l’excellent dossier réalisé par la Quadrature du Net à cette adresse : http://www.laquadrature.net/HADOPI .

A lire également le dossier court et précis réalisé par Numerama sur ce sujet : http://www.numerama.com/magazine/copier/9854-10-bonnes-raisons-de-dire-NON-a-la-loi-Hadopi.html

« Le Net s’est fait pour et par ses utilisateurs. Quelques entreprises archaïques et les politiciens qui tentent de le contrôler n’ont toujours pas compris comment fonctionnait le Net. Tous ensemble nous sommes infiniment plus intelligents et puissants qu’eux et devons le leur montrer, agir pour protéger nos libertés et l’architecture ouverte du réseau. » Jeremie Zimmermann.   

Ne nous trompons pas d’ennemi. Il n’y a pas d’un côté le gentil pirate et de l’autre le méchant producteur, ou l’inverse. Le véritable ennemi, c’est d’abord tout état, ou pouvoir (politique ou financier) qui chercherait à réduire la liberté de chacun dans le seul but de préserver intérêts et rentes d’une petite caste, d’une aristocratie financière.

Internet est devenu au fil des années un élément important de nos vies et un espace de liberté ouvert à chacun. Vouloir le mettre sous contrôle, pis encore à la botte de certains intérêts, au mépris des textes fondateurs de notre République, c’est réduire, entraver et contrôler la liberté de chaque individu. Et ne nous berçons pas de douces illusions, Hadopi n’est que le prémice d’autres actions encore plus dures, répressives, au total mépris de nos libertés individuelles et fondamentales. Un test pour un gouvernement déjà habitué à la concentration des pouvoirs médiatiques ou financiers, où le copinage est une vertu cardinale et la préservation des intérêts particuliers des lobbies influents une doctrine et qui rêve d’avoir un réseau sous son contrôle.

Le visage idéal d’une France où l’argent est au centre de tout, malgré les beaux discours de façade. Le visage d’une France bien différente de celle dont je rêve en tant que Démocrate où l’Homme est au centre de tout !
https://www.youtube.com/watch?v=pfKka5c2uYY&eurl=http://connexion-democrate.com/index.php?post/2009/02/27/Pourquoi-Hadopi-est-dangereuse-pour-les-libert%C3%A9s-fondament

Contre l’avis de tous, associations d’internautes, de citoyens, députés européens et français, avocats, experts et même militants de son propre camp ( http://blog-ump.typepad.fr/blog/2009/02/piratage-moi-non-plus-/comments/page/2/ ), Le Président de la République cherche à imposer une loi liberticide, inutile, couteuse et déjà obsolète.

Associez vous à cette action citoyenne, contactez vos maires, conseillers généraux, députés et sénateurs.
 Prouvez que nos droits de l’Homme valent plus que leurs droits d’auteur !.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.