Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Brigitte Theulier : soutien et participation à la liste « Agde à venir » , avec Fabrice Mur

Quand on est déléguée syndicale Snes-FSU et membre du parti communiste, pourquoi apporter son…

Quand on est déléguée syndicale Snes-FSU et membre du parti communiste, pourquoi apporter son soutien et sa participation à l’équipe menée par Fabrice Mur ?

Mon choix et ma décision relèvent de la logique des divers engagements qui sont les miens depuis de nombreuses années.

Une logique locale tout d’abord  et un constat simple : la ville, sans aucune attractivité régulière ni pôle précis d’intérêt culturel, ne retrouve une animation sporadique qu’en période estivale. Pour ceux qui, comme moi, vivent à Agde au quotidien, le seul changement notable a été un véritable et effarant massacre à la bétonneuse, assorti de spéculations immobilières qui ont enlaidi notre environnement  et font fuir les populations moyennement ou peu aisées.
Contre cette expansion « bétonnière »- (que vont devenir les rares espaces restants sous un second mandat d’Ettore ??) – je m’engage aux côtés de Fabrice Mur et de son équipe.
 Ses projets accordent une place prioritaire à l’environnement et dynamisent la cité. De plus, du port fluvial à la création d’un centre culturel, par exemple, ces projets ont l’intérêt et l’avantage d’être tous réalisables, sans pénalisation financière pour les agathois.

Une logique ensuite qui relève plus des options humanistes du projet de vie sur Agde : le citoyen, l’homme, la femme, jeunes et vieux, valides et invalides, sont concrètement au cœur du projet « Agde à venir » : le projet de petites unités de transports non polluantes en est une illustration partielle.

Une logique qui prolonge celle de mes engagements syndicaux et politiques. Depuis de nombreuses années, dans ma fédération syndicale et dans mon parti politique, notre combat prioritaire est le combat pour la défense et le maintien des services publics : services publics d’éducation, de justice, de transports, de santé. Or, nous sommes quasiment la seule cité, dans le département et la région , à avoir vu se fermer une maison de retraite publique, avec éparpillement des personnes âgées, en périphérie, sans solution sur place intermédiaire et humaine : c’est contre ce type de politique qui supprime le service public, qui ne respecte en aucune façon ni les femmes ni les hommes les plus fragilisés, c’est contre cela que s’élève le projet d’une et même deux maisons de retraite publiques aux tarifs plus doux que les maisons de retraites privées.  C’est contre la casse d’Agde, simple reflet de l’entreprise de la casse des services publics sur le plan national et c’est pour faire aboutir le combat syndical et politique mené par de nombreux agathois et agathoise sur ce sujet, pour voir se réaliser ce type de services publics que je m’engage sur la liste « Agde à venir ».

Je suis aussi très attachée à l’expression démocratique du suffrage universel et donc, un élu, vainqueur ou dans l’opposition, se doit d’être le relais présent, accessible à ses électeurs. Fabrice Mur est déjà le relais de nombreux agathois, il est  et était fortement présent, en soutien effectif  et dans des moments difficiles comme aux législatives, et il est tout simplement accessible comme le peuvent constater ceux qui l’ont rencontré.

  « Agde à venir » avec Fabrice Mur a un futur élu solide, engagé dans la vie de la cité, pour la cité et seulement pour elle.

                                Brigitte THEULIER
                                Agde à Venir

Visitez le site internet : http://agdeavenir.fr/

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.