Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

CAP D'AGDE - Des arbres replantés aux abords du parking Coquille-Soullière

  Il y a quelques mois, les riverains du parking Coquille-Soullière, plus communément appelé «parking…

 

 

Il y a quelques mois, les riverains du parking Coquille-Soullière, plus communément appelé «parking d’Aqualand», s’étaient émus de la disparition des platanes au profit des «ombrières». Les ombrières sont des plateaux de panneaux solaires qui, outre den l’ombre, fournissent également de l’énergie verte dont près de 50 000 € reviennent au final à la Ville. Il faut bien reconnaître que ces fameux platanes, âgés de près de 30 ans, n’avaient que peu prospéré dans les sols saumâtres du lieu.

Aussi, jeudi 22 février dernier, le Maire Gilles D’Ettore a souhaité mettre en avant, une clause du contrat de ces panneaux qui comportait la replantation de 300 petits arbres. Après négociation, la Ville a réduit la demande à 150 exemplaires, mais de plus grande taille. Des pins, en majorité, mais également des mimosas ont donc été plantés sur les ronds-points aux abords du parking.

C’est sur celui «des Tours de Saint-Martin», que la replantation des arbres a été «inaugurée» en présence du Maire, de Sébastien Frey, Premier Adjoint au Maire et Conseiller Départemental, d’élus ainsi que des représentants du Comité de quartier du Cap d’Agde.

Ces pins ont une double utilité car ils décorent le lieu, mais ils fourniront également, à terme, un tapis d’aiguilles qui remplacera la pelouse, avec autant d’économie d’arrosage. Une opération doublement verte !

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.