L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

CAP D'AGDE : Le salon nautique 2017 à l'heure du bilan et des perspectives

Après 5 jours ensoleillés, le Salon Nautique du Cap d’Agde en est déjà à l'heure du bilan pour cette édition 2017 avec les tendances suivantes : Un salon totalement revu Chaque année, le salon évolue, s'améliore et l'édition 2017 aura vu des changements notables dans l'organisation générale dus notamment au changement de commissaire, Thierry Marangé ( […]

Après 5 jours ensoleillés, le Salon Nautique du Cap d’Agde en est déjà à l'heure du bilan pour cette édition 2017 avec les tendances suivantes :

Un salon totalement revu

Chaque année, le salon évolue, s'améliore et l'édition 2017 aura vu des changements notables dans l'organisation générale dus notamment au changement de commissaire, Thierry Marangé ( également commissaire du salon nautique de Port Camargue) ayant passé la main cette année au Cap d'Agde à Liliana Costanza, professionnelle de l'événementiel et salariée de l'Association des Professionnels du Nautisme.

Le chapiteau technique, habituellement placé en fond de zone a par exemple trouvé place à l'entrée principale du salon avec une entrée depuis les quais, “cet espace s'en est trouvé largement dynamisé” note la commissaire.

La zone restauration a été ouverte à la diversité et la quinzaine de conférence ont eu lieu à bord du catamaran à vocation scientifique, le sea explorer , de Michel Franck.

Un étalement de l'animation tout au long des quais 

“C'était une volonté municipale que d'ouvrir le salon jusqu'au quai d'honneur” précise Sylvain PEREYRE, le président de l'Association des Profesionnels du Nautisme du Cap d'Agde, organisatrice de ce salon. “Pour cela, nous avons installé un village d'arts et Métiers de la Mer sur l'esplanade Pierre Racine, aux pieds de la Grande Roue”. Cet espace a permis de mettre en avant les métiers liés à la mer, ainsi que d'honorer les sauveteurs en mer qui ont effectué des démonstrations.

Une fréquentation stable

Cette année encore, le succès aura été au rendez vous puisque le salon aura attiré une moyenne de 10 000 visiteurs/jours, tout comme l'an dernier.

Un salon d'ampleur nationale

Dans la hiérarchie nationale des salons nautiques, celui du Cap d'Agde arrive en 4 ème position derrière celui de Paris, de Cannes et la Rochelle mais 2nd si l'on considère le nombre de ventes réalisées. ” Nous sommes à une centaine d'acquisition sur les 500 bateaux exposés, c'est un trés bon ratio” note l'organisation. 

 

Un engouement pour le nautisme retrouvé

L'offre est là et la demande semble être aussi au rendez-vous. ” les ventes sont en hausses depuis quelques temps, l'industrie de la plaisance se porte mieux” note les professionnels du salon. Les immatriculations de bateaux ont augmenté de 12 000 unités cette année au niveau national et 13 millions de français se déclarent plaisanciers ou intéressés par les activités nautiques.

Un nouveau rendez vous  au printemps ?

Fort de ce succès et de cet engouement, l'APN prépare d'ores et déjà la 19 ème édition qui aura du 31 octobre au 4 novembre 2018.

D'ici là, nous travaillons également sur un autre événement qui aura lieu, cette fois-ci, en début de saison. Il va s'intituler le printemps du nautisme et sera complémentaire du salon d'automne ” précise Liliana Costanza, la commissaire du salon.

Rendez vous donc en 2018 pour ces 2 beaux événements.

 


Retrouvez les photos de la préparation de l'événement sur notre page facebook !


Retrouvez les photos de ce samedi sur notre page facebook !


Retrouvez les photos de ce dimanche sur notre page facebook !


 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.