Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

CAP d'AGDE - VANDALISME au PETIT PORT Par Thierry CAMBOULIVE

Cette rubrique Coup de Gueule est la vôtre– N'hésitez pas à apporter vos contributions  Une seule obligation ” Vos coups de gueule “ doivent êtres signés. Vous pouvez réagir en bas d'article ou écrire aux participants en cliquant sur leur nom. VANDALISME au PETIT PORT Par Thierry CAMBOULIVE  En 2013 j'ai repris le ''petit port'' situé au Lagon d’Aqualand. […]

coupdegueule 1

Cette rubrique Coup de Gueule est la vôtre– N'hésitez pas à apporter vos contributions

 Une seule obligation ” Vos coups de gueule “ doivent êtres signés.

Vous pouvez réagir en bas d'article ou écrire aux participants en cliquant sur leur nom.


VANDALISME au PETIT PORT
Par 
Thierry CAMBOULIVE

 En 2013 j'ai repris le ''petit port'' situé au Lagon d’Aqualand. Après une réfection quasi totale, je pensais redynamiser cette activité sur le déclin malgré une hausse de fréquentation ; mais à cause de plusieurs épisodes de vandalisme sur les installations, j'ai longuement hésité à refaire une deuxième saison. Mais le ''spot'' est tellement ''mignon'' que cela remotive et c'est donc reparti pour 2014.

Après un mois de Juillet «  normal », simplement au quotidien des bouteilles abandonnées sur notre terrasse , les affiches arrachées, les tentatives d'intrusions non abouties, au petit matin de ce lundi 4 août lors de l'ouverture, c'est une désolation devant ce cimetière marin, 1embarcation abîmée, 2 fracassées, 1 coulée.

Voici les faits car des personnes ont vu mais personne n'a osé appeler la police et pourtant l'aventure des casseurs a duré environ 1heure (de 6h à 7h du matin)

Notre ponton est inaccessible sauf à la nage, ce sont donc ainsi que 3 personnes de 18/20 ans se sont d’abord introduites chez Aqualand, mais chassés par leur service de sécurité, il sont partis avec des bouées (d’Aqualand) et les vigiles ont assistés au spectacle mais n'ont pas prévenu la police car « s’ils appelaient la police à chaque fois qu'il se passe quelque chose en dehors de leur enceinte, ils l'appelleraient toutes les 5 minutes » m’a dit le responsable de la sécurité ; je les comprends mais dans ce cas précis ce sont leurs bouées qui sont à l’extérieur !

Avec les bouées, ils ont rejoint notre ponton et là devant des bateaux cadenassés, sans doute pour aller faire un tour, ils n'ont pas trouvé d'autre solution que de fracasser pour venir à bout des câbles et cadenas (Un des protagonistes s’est blessé et a laissé du sang sur les bateaux, sang prélevé par la police pour une éventuelle identification). Après avoir chaviré et failli se noyer, ils ont laissé les embarcations sur la rive du Lagon selon les dire d’habitants qui ont pu voir toute la scène mais « Passer 2 heures au commissariat le lendemain pour une déposition ou témoignage empiète trop sur leur planning de vacances » (c'est ce que l’on a aussi entendu).

2014 verra donc le dernier souffle du petit port ! Cela fera de la place à une autre activité car il y aura sans doute une autre personne qui, comme moi ignorant les problèmes de sécurité, croira qu’une activité sur ce lagon ne peut que se développer et apporter quelque chose de sympathique aux nombreux vacanciers, mais qui se « casseront la pipe » aussi car il semble que les activités précédentes ont eu aussi des problèmes. Les problèmes d'insécurité, de vandalisme et de propreté y perdurent donc sans aucune réaction de la municipalité. Je parle de tout le secteur ''sud-est'' de l'île qui comprend le front de mer depuis le 1er poste de secours coté base nautique jusqu'à Aqualand, le parking de délestage avec le terre-plein qui a servi pour les jeux Méditerranéens donc plusieurs hectares de notre cité largement fréquentés. On peut y noter l'absence de caméra de surveillance alors qu'il y en a des dizaines sur toute notre cité, l'absence de patrouille, l'absence d'éclairage digne de ce nom car tous les matins les petit lampadaires sont couchés, et supprimés plutôt que réparés, presque plus de bancs, tous au fond du Lagon ! Et que penser de l’inoccupation de la cinquantaine de places d’amarrage, aménagées avec équipement fonctionnels, qu'il y a entre la célèbre discothèque et le port des palangriers alors qu’i y a un manque notoire d’anneaux sur Le Cap ??

Tous les matins, le parking dit « de délestage » ou « Richelieu Est » se transforme en déchetterie où l'on trie verre et plastique ; sur ce même parking, vous êtes sûr de trouver vers 5/6 heure des gens étendus sur leurs capots où par terre baignant dans leurs « gerbes » ; certes, il faut bien que ces gens soient quelque part et on peut supposer que cette zone-tampon a été choisie car tant qu'ils sont là, il ne sont pas ailleurs où il feraient certainement plus de dégâts sur des quartiers plus huppés !

Et ce sont de toutes petites structures comme la mienne qui en font les frais ainsi que des propriétaires-loueurs du coin qui n'arrivent jamais à louer 2 fois à la même famille tellement les occupants sont déçus du quartier, ou des restaurateurs-plagistes qui sont obligé d'avoir des services de sécurité mais qui ne disent rien ayant peur pour leur conventions ! Et tout simplement nos vacanciers qui aimeraient rejoindre sereinement leur logement en rentrant de la fête foraine sans passer par le boulevard de l'ivresse après 22h

J'invite tous les lecteurs à ouvrir le débat car ce secteur mérite autant que le reste d’être un quartier agréable et avenant où l’on peut travailler ou être vacancier en toute sécurité, ou alors il faut que la municipalité ait l’honnêteté d’avertir qu’il est « sacrifié » et l’organiser en fonction de cette donnée, mais le rôle de celle-ci n’est- il pas d’assurer la sécurité des biens et des personnes en tous lieux ?

Thierry Camboulive

IMG 0220
 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.