Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Faits divers

Carbonisé ? Vous avez dit carbonisé ?

A l’approche des élections internes en Mairie d’Agde pour renouveler les membres de la commission technique paritaire,( Voir pour exemple les missions générales d’une CTP )  Gilles D’ettore allait ” carboniser ” Madame Alart ( Candidate sur la liste du syndicat CGT )  si l’on en croit les propos publiés par le syndicat lui même […]

A l’approche des élections internes en Mairie d’Agde pour renouveler
les membres de la commission technique paritaire,( Voir pour exemple les missions générales d’une CTP )  Gilles D’ettore allait ” carboniser ” Madame Alart ( Candidate sur la liste du syndicat CGT )  si l’on en croit les propos publiés par le syndicat lui même sur ce site.

On se souvient que le
16 Octobre 2008  le comportement du député maire Gilles D’ettore avait été ici dénoncé.
Ainsi, les propos qui lui sont prêtés, ont sorti les syndicats de leur ronronnement habituel.
Ses propos : 
«
si elle est élue aux élections, je ne sais pas ce que je pourrais faire
face à elle en réunion ? Quelle sera ma réaction ? Lui cracher dessus ?

»  avaient forcé les uns et les autres à une forte mobilisation.

Dès lors, et aprés une ” riposte syndicale “ annoncée, les deux syndicats locaux;  FO ( que l’on pouvait dès lors considérer, comme un syndicat plus sympathique aux yeux de notre député maire ) et CGT s’engagèrent à séduire les employés communaux et territoriaux dans un climat pour le moins tendu.

Et, si l’on se réfère aux résultats qui nous ont été communiqué,  la CGT n’a pas, loin s’en faut été «  carbonisé ».

VOIR LES RESULTATS

Au niveau de la Ville d’Agde, elle réalise 42,32 % des voix contre 57,68 % obtenant,  à la plus forte moyenne 3 postes sur les six à  pourvoir, ce qui en fait un partenaire égal au second syndicat, qui avait semble-t-il invité le directeur général des services (présent en toute impartialité va sans dire ) à célébrer cette victoire à l’occasion de son apéritif de fin d’élection.

Au niveau de la Communauté d’agglomération, les résultats furent néanmoins un peu plus «  chaud »  pour le syndicat FO , puisqu’il aurait même,  par opposition «  manger tout cru  »  son «  camarade syndiqué »  au lieu de se voir  « carbonisé » !
41 % pour la CGT , 34 % pour FO et un score de 24 % pour la CGC qui fût pour la première fois, candidate dans cette élection professionnelle.
N’allons pas jusqu’à imaginer que la dispersion des voix des cadres auraient manqué à FO  pour faire bon poids face à la CGT ! Ce n’e serait que maladroit amalgame de notre part… Quoi que !

Un autre chiffre saute aux yeux : 24,22 %  des suffrages exprimés  pour la CGC ( Confédération Générale des Cadres ) . C’est un score digne d’attention.
En effet, ou les cadres votent beaucoup, ou ils sont en nombre relativement importants dans notre collectivité ! Chacun en fera son analyse.
Au final sur la communauté d’agglo, en nombre de voix  et de siéges  ( 2 pour la CGT , 1 pour FO et 1 pour la CGC ) , la CGT fait la course en tête.

Au final, peu ou prou,la lutte interne n’aura pas profité au syndicat FO comme semblait l’espérer l’administration municipale.
Le comportement du maire aurait eu pour conséquence une radicalisation des uns et des autres sans qu’il en retire un quelconque bénéfice.

Quant à Madame Alart, élue contre le gré de Gilles D’ettore, espérons pour la démocratie qu’elle ne subira pas l’outrage évoqué légèrement par le maire d’Agde.
A toutes fins utiles,peut être faut il lui conseiller de se munir plus souvent d’un parapluie… même entre les averses….

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.