Championnats de France de Stand up paddle race, en novembre au Cap d'Agde

Du 3 au 5 novembre 2017, le Centre Nautique du Cap d'Agde se met en mode compétition en accueillant une épreuve nationale placée sous l’égide de la Fédération Nationale de Surf.

Les 8es Championnats de France de stand up paddle race 12’6 (3,81 m) vont passer par l’Hérault. Aussi nommé SUP, voire planche à rame, le stand up paddle est un sport de glisse nautique où le pratiquant est debout sur une planche. Plus longue qu’une planche de surf classique, elle se propulse à l’aide d’une pagaie, « paddle » en anglais. Ce sport, devenu véritable phénomène populaire, est né dans les années 60 à Hawaï. Il a très vite évolué avec l’arrivée des planches courtes. Depuis, il n’a cessé de se développer. Sur les spots de France, et lorsque les vagues restent petites, la présence des SUP se renforce d’année en année. Depuis novembre 2009, une section dédiée a vu le jour au sein de la Fédération Française de Surf, dont les compétitions et la réglementation de ce sport dépendent.

Un championnat combiné

Le Cap d’Agde va accueillir une étape du championnat prévu en combiné avec :
– l’épreuve de « technical race » le samedi 4 novembre, sur un parcours technique composé de 3 à 4 boucles d’environ 2 km, avec passage sur la plage à chaque boucle.
– l’épreuve de la « longue distance » le dimanche 5 novembre. Cette course généralement prévue avec de grandes lignes droites vent dans le dos (downwind) d’environ 12 à 15 km, ralliera le Cap d’Agde à la cité d’Agde, via le fleuve Hérault, pour arriver au pied de la Cathédrale du centre historique.

La présence de l’Equipe de France et du champion du monde

L’Equipe de France sera présente et plusieurs têtes d’affiche participeront à l’épreuve dont Titouan Puyo, champion du monde, champion d’Europe et champion de France en titre. Le Néo-Calédonien (25 ans) est le numéro 1 français et grand favori de ces championnats de France 2017. S’il paraît avoir une longueur d’avance sur la « longue distance », il devra se méfier d’Arthur Arutkin sur la « technical race ».

Seront aussi présents : Arthur Arutkin, le double vice-champion d’Europe. Le Nordiste est le challenger de Titouan
Puyo sur ces Championnats de France 2017. Champion en titre sur la « technical race », Arutkin (20 ans) tentera de rééditer son exploit de 2015 où il avait réalisé le doublé. Martin Vitry : double champion de France espoirs en titre. Le jeune Normand (18 ans) défendra ses trophées mais peut également aller inquiéter les meilleurs en Open. Clément Colmas. Véritable grand espoir de la discipline, le Calédonien (16 ans) avait déclaré forfait sur blessure l’an dernier. Annoncé comme le successeur de Titouan Puyo, il pourrait signer une nouvelle grosse performance, après son podium Open aux « France » de 14 pieds l’an dernier.

Côté filles, Olivia Piana, la méditerranéenne (25 ans), double vice-championne du monde et double championne d’Europe en titre, sera bien présente. Elle est l’incontestable n°1 française. Loin devant ses adversaires, elle a retrouvé tous ses moyens après deux saisons de blessure. Elle devrait logiquement survoler ces championnats 2017.
Amandine Chazot. La Bretonne (25 ans) est aujourd’hui la n°2 française et peut, dans un bon jour, rivaliser avec Olivia Piana. Toutefois, on l’imagine davantage sécuriser sa place de dauphine qu’aller au combat avec Piana. Mélanie Lafenêtre est elle, l’avenir du SUP féminin français. La jeune méditerranéenne (17 ans) progresse de saison en saison. En conséquence, sa place sera sans doute sur le podium.

Cyril Montels
©Cyril Montels

S’essayer au stand up paddle sur une aire marine protégée

Le stand up paddle est un sport qui s’est considérablement développé ces dernières années. Pour preuve, le Centre Nautique du Cap d’Agde est passé de 0 à 25 planches de paddle en 5 ans… L’engouement général pour ce sport s’explique en partie par le fait qu’il ne nécessite pas d’être expert pour en apprécier très vite les sensations. Nul besoin non plus de beaucoup de matériel ou de longue préparation. D’où cette image jeune et dynamique qu’il véhicule.

Etes-vous SUPer ? Le Cap d’Agde permet aux « SUPers » (le surnom des pratiquants de SUP) de découvrir un patrimoine naturel très riche. Avec son Aire Marine Protégée Natura 2000, l’Agathois offre à cette pratique qui respecte l’environnement un spot idéal et varié. Il invite à la découverte des falaises volcaniques, du Fort de Brescou, du port et ses canaux, des longues plages de sable blond, à la remontée du fleuve Hérault jusqu’à la cathédrale et le Canal du Midi…

Informations :
Centre Nautique du Cap d’Agde
Tél. : 04.67.01.46.46
http://centrenautique-capdagde.com/stand-up-paddle-race/
https://fr-fr.facebook.com/centrenautiquecapdagde/

(DC/ Source OTAgde)


salle sport keep cool

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.