Clermontais : en avant pour « la Barrula » du 23 au 26 septembre !

Vous êtes invités à profiter de la randonnée-spectacle « La Barrula » du 23 au 26 septembre prochain.

Du 23 au 26 septembre, des artistes vous entraineront dans leur univers à travers des randonnées. Différentes compagnies présenteront effectivement durant ces 5 jours des textes, des corps et des images qui retentiront dans un paysage exceptionnel. Des dégustations seront, de plus, organisées pour cette occasion.

Programme de La Barrula

  • Jeudi 23 septembre : « J’ai peur d’aimer rougir » de la compagnie ERd’O

Le long d’un parcours de 12 km, la compagnie ERd’O présentera de manière théâtrale le célèbre conte « Le Petit Chaperon rouge ». Cette version, tirée de la tradition orale, met en avant l’audace et la liberté qui devront armer les jeunes filles. D’ailleurs, elle propose le sésame suivant : « Ne te soumets pas à la loi indiscutable, universelle, de la sauvagerie masculine ! ». Le spectacle se fera sur une distance de 12 km (Les Vailhés – Les Vailhés) autour du lac du Salagou. Cette randonnée est située dans la catégorie « Facile ».

  • Vendredi 24 septembre : « A taille humaine & Tu parlais de moi sans me connaître » de la compagnie Délit de façade

Sur une distance de 16 km au plus, vous randonnerez de Clermont l’Hérault au hameau de Roques (parcours 1) ou jusqu’au Neck de la Roque (parcours 2). Cette randonnée est classée dans la difficulté « Moyen – Difficile ». À travers ce parcours, vous suivrez l’histoire de la disparition de Damiane, un adolescent immigré en situation irrégulière. C’est un théâtre en mouvement qui raconte l’amour, la crise familiale…

  • Samedi 25 septembre

« El camino » de la Compagnie Kamchàtka vous invite à « traverser le temps et à pénétrer dans la mémoire du chemin », formé par les vignes, les moulins et les rives du fleuve Hérault. Il est dit que des souvenirs ont été laissés par les gens qui ont foulé ces chemins. En marchant lentement sur cette distance (13 km Paulhan – Paulhan), les participants assisteront à une représentation sur la thématique migratoire.

La compagnie Guillaume Lopez propose, le même jour à partir de 17 h, un concert musical s’intitulant « Anda-Lutz ». Vous apprécierez là une musique qui relie les pays d’Oc, l’Espagne et le Maghreb. Le quartet est composé par la voix et les flûtes de Guillaume Lopez, l’accordéon de Thierry Roques, le violon de Guilhem Cavaillé et les percussions de Saïd El Maloumi.

Vous êtes invités à voir les « Exils de Tony Gatlif » en plein air. Ce film parle des périples de Zano et de Naïma qui veulent rejoindre Alger en passant par la France et l’Espagne. Ce rendez-vous est prévu pour 20 h sur l’esplanade de la gare.

  • Dimanche 26 septembre :

La compagnie des Hommes propose sur une distance de 9 km (Nébian – Gué de Taillefer) les confessions intimes des hommes et des femmes catholiques des années 30 à travers « L’amour en toutes lettres ». C’est à travers des lettres réunies par l’historienne Martine Sevegrand que 10 comédiens exprimeront des problèmes de sexualité, confiés autrefois à l’abbé Viollet. Le parcours de difficulté « moyen » sera encadré par Les Chemins de Nébian. Le Cridacompany présente « Jur » qui se fera sur un parcours niveau facile de 6 km (Gué de Taillefer – Nébian). Vous découvrirez à cette occasion « l’élégance folk de Léonard Cohen, les fêlures de Lhasa, la mélancolie un peu déglingue d’Arno et le groove des Portishead. » Juste avant les chansons de Jur sur scène, vous profiterez le long du chemin des numéros de cirque aussi étranges que percutants.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.