Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Colette Favard : un univers brocante qui mise sur l'authenticité et le naturel

Reportage

Aujourd’hui, je vous présente Colette Favard, une brocanteuse de Montpellier dont j’ai découvert l’univers pendant le premier confinement. Pour la petite anecdote, je lui ai même acheté deux chaises qu’elle est venue me livrer en personne. Vraiment sympa ! Donc forcément j’ai pensé à elle lorsque j'ai débuté ma série d'interviews de brocanteurs !

Comment es-tu devenue brocanteuse ? (C’est bien ce que l’on dit pour une femme ?)

“Oui on peut dire brocanteuse. C’était il y a vingt-cinq ans. Mon mari avait un café-restaurant dans le quartier des antiquaires, et je passais beaucoup de temps chez l’un d’eux, passionné et passionnant. Un jour il m’a dit « Vas-y ! Lance-toi. C’est le seul métier où l’on est vraiment libre ». Et j’ai commencé à le suivre dans les déballages et les brocantes.” 

Qu’est-ce qui t’a donné envie de faire ce métier ?

“J’ai souvent chiné, depuis toute petite, avec mes parents. Je trouve que les objets anciens ont beaucoup de poésie. C’était l’occasion de mêler passion et métier.”

“J’aime me lever tôt pour partir à la recherche de pépites.”

Photo interview Colette Favard

Au quotidien, comment organises-tu tes journées ?
En ce moment, évidemment, mon quotidien est un peu bouleversé. Je travaille beaucoup à la maison. J’ai créé une boutique en ligne, colette-shop.fr et je fais beaucoup plus de colis que d’habitude !
J’espère que les déballages et brocantes reprendront bientôt. J’aime me lever tôt pour partir à la recherche de pépites. Les objets et meubles que je chine pourraient très bien être chez moi, et d’ailleurs ils le sont parfois.”
Quelle est la plus jolie vente que tu aies faite ?
“La plus jolie vente, pour moi, c’est celle qui embellit le quotidien de la personne qui l’a choisie.”

Photo 2 interview Colette Favard

Pour quels types d’objets as-tu une préférence ?
“J’ai une passion particulière pour les poteries anciennes, ces terres vernissées façonnées par un artisan aujourd’hui disparu. J’aime énormément l’art populaire, les meubles de métier, les patines du temps.”
Tu disposes aussi d’un corner de vente à la brocante du Marché du Lez. Vends-tu plutôt en boutique ou en ligne ?
“J’ai longtemps eu une boutique en ville. Je dispose maintenant d’un corner à la Brocante du Marché du Lez. C’est un endroit extrêmement vivant et je vends beaucoup là-bas. Je développe la vente en ligne afin de toucher des clients plus lointains.”

Portrait chinois de chineur : si tu étais un objet, lequel serais-tu ?

“J’aimerais bien être une jarre de Biot, simple belle et efficace.” 

Retrouvez l’univers de Colette Favard sur : colette-shop.fr

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

  1. Que du bien .
    Et vivement que ces événements reprennent .
    Belle continuation à Colette Favard
    .
    En autre je porte le même nom.
    Josy Favard. 😃

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.