Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Collecte des déchets ménagers et règlementation : Des solutions existent

Depuis 2002, sous l'impulsion du SICTOM, le village est passé au tri sélectif et…

Depuis 2002, sous l’impulsion du SICTOM, le village est passé au tri sélectif et c’est là un pas dans la bonne direction pour traiter les déchets ménagers de façon écologique.

Les grandes majorités des populations jouent le jeu mais il est des coins notamment en centre-ville où la collecte se révèle plus difficile qu’ailleurs du fait de contraintes diverses (absences de garages, de celliers et de cours).

Aussi, les élu(e)s de la minorité suivent assidûment les réunions et discussions traitant du sujet.
Récemment encore, le groupe «Bessan en avant» a émis plusieurs propositions pour contribuer à remédier  aux difficultés des habitants du centre du village.

Ainsi, le groupe propose  :

1- l’aménagement d’un point de collecte couvert. De préférence en dur, ce local serait spécialement équipé, pour un accès réservé aux riverains, dans l’angle du Crédit agricole, côté rue de l’Hospice. La superficie au sol de ce local serait d’une quinzaine de mètres carrés soit autant -voire plus- que le studio acheté par la Ville au 23 Grand’rue. Pour rappel, ce studio a été acquis à plus de 20.000 €  pour 13 m2 seulement afin de le transformer en local poubelles. La solution proposée s’avère plus économe et mieux appropriée que la transformation d’un local d’habitation en lieu de stockage de déchets d’autant que des équipements inhérents à la salubrité et à la sécurité doivent être réfléchis (cf règlementation sanitaire et sécurité anti- incendie, responsabilité an cas de sinistre)  (voir photo)

2 – la couverture d’un point de collecte déjà existant : sur le plan à proximité de la rue des Jasses (plan dépourvu de dénomination) un espace est matérialisé par des barrières pour la collecte des bacs. Pour une meilleure esthétique, le groupe propose la couverture stylée de ce lieu comme d’autres qui pourraient être construits à l’avenir en centre-ville. (voir photo du plan avec les conteneurs)

3 – Le groupe propose l’étude de faisabilité quant à l’aménagement de colonnes enterrées aux endroits adéquats. L’idée d’utiliser les sous-sols des anciens toilettes publics de la Fontaine est proposée (suggestion de Céline Lambert). Précisons qu’il existe des systèmes enterrés de stockage des déchets ménagers qui -fonctionnant à l’énergie solaire- compactent les déchets pour en réduire le volume et donc le coût.

4 – Concernant la destination du local acquis au 23 Grand’rue, nous préconisons une autre affectation que celle du dépôt de déchets en rez-de-chaussée d’un immeuble d’habitation et à proximité de commerces. Ce local serait plus utile s’il était intégré au domaine privé de la Ville pour être exploité à des fins commerciales. Ce lieu pourrait servir à une laverie par exemple, une extension de commerce existant ou autres activités. A défaut d’affectation commerciale, ce studio pourrait servir de logement de dépannage  : ce serait un logement d’escale solidaire pour personne seule.

Pour information, à la date symbolique du 1er mai, trois expulsions de locataires étaient prévues à Bessan. Pour rappel, en la séance du Conseil municipal du 1er octobre, le groupe a voté pour l’acquisition de ce studio tout en déplorant l’affectation projetée en local poubelles. La minorité sollicite la majorité pour réviser son choix.

Concernant la règlementation relative à la verbalisation des usagers laissant leurs bacs sur la voie publique, nous proposons d’instaurer une tolérance  : en effet, afin de faciliter la vie des personnes qui travaillent, le groupe propose d’élargir la plage horaire de quelques heures.   

Gilbert Sanchez, Céline Lambert, Véronique Autin, Olivier Goudou
Conseillers municipaux du groupe «Bessan en avant avec vous»

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.