COMBAS superstar ! Rétrospective magistrale au MAC de LYON

Rétrospective magistrale du peintre Robert COMBAS à Lyon, au Musée d’Art Contemporain, jusqu’au 15 juillet 2012. Aux cimaises figurent 650…

Rétrospective magistrale du peintre Robert COMBAS à Lyon, au Musée d’Art Contemporain, jusqu’au 15 juillet 2012. Aux cimaises figurent 650 oeuvres faisant un panorama de 35 ans de peinture sans concession. De Sète au MAC de LyonDe Brassens à David Bowie. COMBAS expose peinture, collages, sculptures, mobilier, partage sa musique et ses clips vidéos… L’artiste est en résidence au MAC durant toute l’expo.

Article à lire dans son intégralité, dans l’Hérault Juridique et économique n° 2887 du jeudi 26 avril 2012. Publié sous le titre “Extrême COMBAS !”Photo : Daniel CROCI.

On pensait l’interviewer dans l’atelier qui a été aménagé pour lui au deuxième étage du MAC de Lyon, mais c’est au bar du musée qu’il nous convie… Robert COMBAS n’est jamais où on l’attend ; sa vie est aussi protéiforme que son oeuvre. Parler avec lui, ou plutôt l’écouter parler, avec cet inimitable accent sétois qu’il a adopté dès ses 4 ans, lorsque ses parents ont déménagé de Lyon, sa ville natale, pour la cité héraultaise, s’avère édifiant. Le peintre se donne à fond dans sa peinture ; elle le passionne, l’aide, reflète ses désirs, ses centres d’intérêt, ses angoisses aussi. Aperçu de l’exposition et citations choisies…

 

Geneviève, les femmes, le sexe, la musique…

Il peint sa femme Geneviève, les femmes, le sexe, la musique, Sète ; s’intéresse à la bande dessinée, à la religion, à la guerre ; rend des hommages un peu fous à des maîtres de la peinture ; recycle des images populaires ou artistiques ; pratique la peinture et le collage, la sculpture, fabrique du mobilier, chante… Et les titres de ses tableaux sont autant de poèmes déjantés ou plus sérieux. Robert COMBAS est un touche-à-tout génial. Son style pictural, caractérisé par la saturation de couleurs, la densité de la peinture, de gros cernes noirs qui contraignent les couleurs, et des thématiques entre comédie et drame, est aisément reconnaissable.

Rétrospective sur 3 étages avec atelier d’artiste

Au MAC de Lyon, la rétrospective qui lui est consacrée occupe les trois étages du musée. Il fallait bien cela, tant le peintre est prolifique. En 650 oeuvres, le public découvre ses 35 ans de peinture intensive. Dès l’entrée, ses sculptures peintes ouvrent le chemin vers un premier étage en partie consacré à sa période “ pop arabe ”, alors que le peintre fréquentait le quartier Barbès, à Paris, dans les années 80. L’enfance est une thématique largement développée par COMBAS, notamment dans ses Mickey “ volontairement mal faits ”. Le parcours chronologique montre bien comment, très vite, le style du peintre prend forme et s’affirme. COMBAS peint avec la même vigueur et la même frénésie des Sétois, des femmes jambes écartées et seins conquérants, des Anges déchus, des Christ en croix ou des batailles. Il transpose sur la toile des chansons, comme le gorille que chantait BRASSENS, et même des poèmes, comme Gaspard de la nuit. Ses couples font place au romantisme parfois, avant que, très vite, le sexe ne reprenne le dessus.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.