CORONAVIRUS - Des contrôles renforcés mais sans masque pour les policiers

 Si les mesures de confinement ont été globalement respectées depuis mardi midi, il semble…

 

Si les mesures de confinement ont été globalement respectées depuis mardi midi, il semble que le retour du beau temps ce mercredi ait eu un peu l'effet contraire dans l'esprit de certains.

La police nationale et la gendarmerie nous informe que les mesures d'urgence de confinement prises par le gouvernement ne sont pas assez respectées.
Beaucoup de personnes se promènent sur la plage, au bord des étangs ou dans la campagne. Des plaisanciers partent naviguer sur l'eau. La situation s'aggrave de jour en jour avec de nouveaux cas de coronavirus sur notre territoire.

Dès jeudi, après 2 jours de prévention et de pédagogie par les forces de l'ordre, des contrôles vont être mis en place et les autorités indiquent qu'il n'y aura aucune tolérance. Les contrevenants seront systématiquement verbalisés.

Les policiers démunis de masque

En pleine crise sanitaire du coronavirus, les policiers chargés de contrôler les déplacements des habitants ont reçu pour consigne de ne pas porter de masques de protection respiratoire. Une directive qui interroge et qui a fait vivement réagir les syndicats de la profession.

Cette instruction est celle de la Direction Centrale de la Sécurité Publique (DCSP), reprise par de nombreuses Directions départementales de la sécurité publique (DDSP) ces derniers jours. En d’autres termes, pas question pour les policiers de porter des masques de protection respiratoire sur la voie publique ou à l’accueil des commissariats. Ces derniers sont jugés « anxiogènes » par l’administration  explique une source policière.

« Toutefois une distance d’un mètre doit être respectée entre les personnes accueillies ou contrôlées et les fonctionnaires » précise la note de la DCSP.

 

Les syndicats réclament masque, du gel hydroalcoolique et gants.

Les syndicats de policiers n’ont pas tardé à réagir à ces consignes jugées incompréhensibles alors même que l’épidémie de coronavirus touche le pays depuis des jours et que les cas de contamination se multiplient sur le territoire. Ils réclament fermement des masques, du gel hydroalcoolique et des gants, faisant valoir que ” les risques de contamination ne peuvent pas être écartés” précise un article d'actu17.fr.

Interrogée sur le plateau de franceinfo ce mardi concernant l’absence de protections pour les policiers et les gendarmes, la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye a expliqué que la priorité avait été donnée au personnel soignant : « Nous verrons dans un second temps pour ce qui est des forces de l’ordre. Je comprends complètement leur inquiétude. (…) Mais la priorité aujourd’hui, c’est protéger nos soignants parce que c’est eux qui font en sorte que des vies soient sauvées ».

Une réponse qui laisse entendre qu’il n’y a pas suffisamment de masques pour équiper l’ensemble des fonctionnaires des deux ministères.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.