L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Droit

Dernier meeting pour Yohann GROSSO à MARSEILLAN

Le 19 mars à 18h30 à la salle Paul Arnaud, le candidat Johann Grosso, a dévoilé, en donnant la parole à ses colistiers la suite du programme électoral de sa liste Marseillan, un avenir ensemble. Le Développement Durable Sera au cœur de toutes nos décisions car indispensable à une vie meilleure. Nos actions s’articuleront au […]

Le 19 mars à 18h30 à la salle Paul Arnaud, le candidat Johann Grosso, a dévoilé, en donnant la parole à ses colistiers la suite du programme électoral de sa liste Marseillan, un avenir ensemble.

Le Développement Durable

Sera au cœur de toutes nos décisions car indispensable à une vie meilleure.

Nos actions s’articuleront au travers des compétences de Thau Agglo, du Syndicat Mixte du Bassin de Thau, mais également du Schéma d’Aménagement et de la Gestion de l’Eau, le Schéma de Cohérence Territoriale, Natura 2000, et le contrat de gestion intégrée…

AU travers de ces dispositifs, nous proposons la préservation des plages, l’assainissement durable, la réduction de la pollution dans les eaux usées et pluviales, la mise en place de déplacements doux (navette maritime, vélo)

 Nous imposerons au sein du contrat d’affermage de nos lagunages, le développement d’une filière Bambou, afin d’assainir écologiquement les eaux usées, et les effluents industriels ou viticoles.

La Petite Enfance

 Il nous semble primordial de favoriser le soutien aux jeunes parents, en travaillant en collaboration avec les services de Protection Maternelle et Infantile (PMI) existants.

En ce qui concerne, les crèches, au vue des prévisions démographiques, il nous semble nécessaire d’envisager la création d’une nouvelle structure d’accueil qui regrouperait en un seul lieu les 2 établissements existants. Ce nouvel espace créé sera pensé pour évoluer en fonction de l’accroissement des demandes d’inscriptions.

Il est primordial de placer l’enfant et sa famille au centre du projet d’établissement. Accueillir un enfant, c’est participer à sa construction physique et psychique, c’est pour cela que la valorisation du travail de chaque professionnel nous paraît importante.

Nous penserons et favoriserons l’accueil dans les structures petite enfance, d’enfant porteur de handicap ou atteint de maladie chronique, qui à ce jour est encore trop peu effectué.

Les Assistantes Maternelles ne seront pas laissées de côtés, nous entendrons et répondrons à leurs demandes propres.

Les Ecoles

 Accompagner la modification des rythmes scolaires est pour nous une nécessité.

Par l’élaboration d’un Projet Educatif Territorial il sera possible de fédérer les ressources locales autour de ce projet global pour l’enfant. ALAE bien sûr, mais aussi MJC, Associations partenaires, bénévoles, seront impliqués pour apporter des activités riches sur le temps périscolaire dégagé. La participation de tout enfant doit être rendue possible et la gratuité pour ce nouveau temps périscolaire (16H15 / 17H) sera mise en place.

Nous voulons apporter notre soutien aux associations qui se mobilisent pour les enfants, parfois bénévolement, le mercredi ou en soirée à la recherche du développement harmonieux de l’enfant, en s’appuyant sur des valeurs civiques et respectueuses de chacun.

 Autour des enfants, l’implication intergénérationnelle est remarquable à Marseillan, elle constitue un solide ancrage social, nous agirons pour le préserver et le développer.

La Jeunesse

 Nous souhaitons créer un pôle commun entre les services périscolaires, la maison des jeunes et de la culture, du point information jeunesse, mais également en partenariat avec la Mission Locale d’Insertion des Jeunes.

Ce « suivi » ainsi possible, permettra d’encadrer la jeunesse, d’évaluer ses besoins et de les accompagner pour leur permettre de réaliser leurs projets professionnels.

Nous favoriserons leur insertion au sein de clubs et associations locales en leurs confiant des tâches afin qu’ils réalisent leurs projets professionnels.

Nous valoriserons leurs « dynamiques », leurs sens de la communication afin de leur donner confiance au travers des actions communes qu’ils auront pu partager.

En complément du contrat d’aide à l’emploi, nous proposerons la mise en place des services civiques qui sont des missions allant de 6 à 9 mois.

L'Insertion Professionnelle

 Pour pouvoir répondre aux besoins des jeunes en termes de formation et d’insertion professionnelle:

Nous vous proposons la mise en œuvre d’actions concrètes au travers des différents partenaires essentiels en 1er lieu.

Nous ferons un état des lieux auprès des différentes entreprises pour connaître leurs réels besoins salariaux sur quelques années, car il nous semble essentiel de les aider à anticiper l’avenir à court et moyen terme (départs en retraite, remplacement…).

Prévoir la formation professionnelle nécessaire au renouvellement des salariés ou d’éventuelles embauches supplémentaires.

Dans la continuité, un état des lieux des jeunes concernés par l’entrée dans la vie active : connaître leurs aspirations et leurs orientations professionnelles.

 Nous nous rapprocherons ensuite des différents organismes de formation, tels que l’Agglo de Thau, les CFA, GRETA, AFPA et autres.

Afin de pouvoir répondre aux attentes et besoins des entreprises et des jeunes cités précédemment, il nous semble essentiel de prendre en compte l’ensemble des acteurs concernés.

 A ce jour des entreprises Marseillanaises structurellement différentes à qui nous avons proposé ces possibilités sont prêtes à nous suivre.

Le Sport

 Nous souhaitons la création d’une vraie Ecole Municipale des Sports, afin d’insuffler une nouvelle dynamique de sensibilisation et de découverte de la pratique sportive.

Cette Ecole Municipale des Sports aura diverses fonctions et sera donc à même de centraliser l’ensemble des actions sportives de la commune et de permettre à nos associations l’organisation de manifestations sportives toute l’année, qu’elles soient locales ou de plus grande envergure.

Cette structure municipale travaillera de concert avec les services déjà en place, elle soutiendra également les associations sportives de la commune, en leur fournissant une aide pour leurs projets à courts, moyens et longs termes.

L’EMS sera également en mesure d'assurer par convention l'éducation physique à l'école.

 Nous étudions également la création d’un boulodrome couvert, dont le financement sera possible grâce à nos partenaires institutionnels que sont le Conseil Général, la région Languedoc-Roussillon, mais également la Fédération Française de Pétanque, au travers de l’aide d’état appelé Centre National pour le Développement du Sport (CNDS).

GESTION et FINANCES

Entre 2008 et 2014, la dette a augmenté de plus 59% et son remboursement de 21,18%. La dette à MARSEILLAN est de 1879,40 € par habitant, alors qu’elle est de 950 € dans les Communes de même tranche démographique.

Les taux d’imposition communaux ont augmenté, pendant cette même période de 16,44%, alors même que la municipalité a vendu des biens communaux pour près de 8 000 000€.

Parmi les exemples de mauvaise gestion de la municipalité actuelle, nous en retiendrons 3 qui sont significatifs :

– L’achat de véhicules financé par des emprunts entre 15 et 25 ans ! Empruntez-vous sur 15 ou 25 ans lorsque vous changez votre voiture ?

-Les travaux de requalification de l’Avenue de la Méditerranée. Dossier mal étudié, ce qui a occasionné des dépassements de crédits importants.

-Le contrat de Partenariat Public Privé. Type de contrat que la Cour des Comptes a dénoncé du fait de sa complexité et du surcoût pour la Commune.

Nous ferons, tout d’abord, une pause fiscale ; réelle celle-là, pas une promesse électorale sans lendemain.

Nous maîtriserons les dépenses de fonctionnement (+27,22% entre 2008 et 2014).

Nous établirons un programme d’investissement pluriannuel, des priorités seront définies.

SECURITE

Notre engagement se fonde sur  une gestion optimale axée sur la recherche de résultats, de transparence, de compétence et, de responsabilité. Notre volonté est une amélioration constante et durable en matière de prévention et notre priorité, la réactivité.

Pour cela nous mettrons en place :

– une sécurité 24h/24h sur l’ensemble de la commune avec brigade d’intervention et vidéo-protection.,

– un poste de police municipale en saison sur Marseillan-plage, ainsi que la réouverture d’un poste avancé de pompiers.

– un service de préservation de l’environnement et surveillance des espaces.

– Nous  maintiendrons  l’opération vacances tranquilles.

– Nous renforcerons les actions pour lutter contre tous types de nuisances.

Pour la sécurité routière nous prévoyons :

– La mise en place d’un périphérique autour de Marseillan pour éviter le passage des poids lourds.

– L’implantation d’aménagements routiers  pour  gérer les problèmes de vitesse excessive sur nos boulevards et avenues…

– La création  de nouveaux parkings, afin d’augmenter le stationnement en ville, sur la station et autour des établissements scolaires.

– Nous accorderons une attention particulière pour sécuriser les abords des écoles.

– Nous procèderons aux aménagements nécessaires d’un plan de circulation pour Marseillan Plage y compris la sécurisation des piétons avenue de la gare.

Les Réalités !

En 2008, Yves Michel avait assuré, son soutien à l’ensemble des artisans de la commune, et dit qu’il ne ferait pas de préférence pour le choix des entreprises pour les travaux.

Mais durant son mandat, ce sont les mêmes entreprises qui ont assuré les différents travaux.

Est-ce que cela vous semble être normal ?

Rappelons-nous lors de son élection, nous avions entendu cette belle chanson de Georges Brassens “Les Copains d’Abord”. Nul n’aurait alors pu penser que cela serait le reflet de sa mandature.

Nous vous proposons d’être à l’opposé et de remplacer l’opacité par la transparence, le favoritisme et le copinage par l’éthique, les valeurs et la préservation du bien commun.

Il vient de se vanter que Marseillan est la 2ème ville du Languedoc Roussillon en terme de création d’emploi.

Contrairement aux emplois précaires que propose Yves MICHEL, notre vision du développement économique de MARSEILLAN se traduit par des actions durables génératrices de nombreux emplois pérennes.

Monsieur MICHEL, chef d’entreprise, s’apprête à déménager sur SAINT-THIBERY, on ne peut pas dire

MARSEILLAN Je l’Aime et délocaliser son entreprise!

Quel message est-il en train d’envoyer aux entreprises Marseillanaises qui ont aujourd’hui davantage besoin de soutien plutôt que de l’image du premier magistrat qui abandonne sa commune?!?

Bien qu'ayant à disposition des corps de métiers et autres services spécialisés communaux étant à même d'assurer les petits et moyens travaux d'entretien, il fait le choix incompréhensible et inacceptable de les laisser trop souvent sans missions car ces dernières confiées à des entreprises pour la plupart non locales : le remplacement d'ampoules, prises électriques et nombre de petits travaux quotidiens.

De la même manière, il a pourvu le service de la communication d'un infographiste à plein temps, à ce jour titulaire, pour autant des travaux d'infographie sont confiées à des entreprises de communication.

Il en va de même, pour le service informatique qui est doté d'un ingénieur spécialisé…

Monsieur MICHEL s'est également permis de transférer plusieurs employés, étant en CDI dans sa société, dans la masse salariale de la commune!!! Un manque de déontologie inacceptable !!!

Concernant Monsieur MERIC, est-il vraiment nécessaire de rappeler qu’il a été le premier magistrat de notre Commune de 2001 à 2008 et que vous ne l’avez pas réélu!?

Il y a quelques mois, lors d’un conseil municipal, la mairie actuelle nous a présenté un projet comprenant la réfection de notre Eglise Saint Jean Baptiste. Lors de cette présentation, un tableau mentionnant les pourcentages de subvention pouvant être attribués, avait été proposé.

Mais après vérifications auprès des services, nous nous sommes aperçus qu’une demande de subvention avait été faite auprès de la Direction Régionale des Affaires Culturelles (DRAC), courant avril 2012.

La réponse de la DRAC, en mai 2012, a été négative, car notre église n’est pas classée.

Comment peut-on nous proposer en conseil municipal cette démarche, sachant qu’une réponse négative nous a déjà été donnée ?

Une fois de plus, pourquoi ne pas dire la vérité ?

La raison serait-elle de pouvoir faire croire aux Marseillanais(es) attachés à notre patrimoine, que

la municipalité actuelle l’est tout autant ?

En fonction de nos possibilités financières nous établirons un plan pluriannuel de travaux qui prendra en compte les différentes priorités comme la sécurité : ce patrimoine cher aux marseillanais sera préservé.

 Je sais pertinemment que certaines personnes diront que je suis contre Monsieur MICHEL ou Monsieur MERIC. Or, ce ne sont pas les hommes que nous attaquons et décrions, mais uniquement leurs mandatures. Mes propos n’ont pour unique but que la défense de l’intérêt commun.

 Nous souhaitons également vous faire part de l’utilisation peu scrupuleuse de l’outil de communication appelé Lo Cridaire qui depuis peu, sert partiellement mais de façon significative de propagande politique.

En effet, il est de tradition que ce bimensuel s’arrête le mois des élections municipales. Le magazine n°35 pour les mois de Février et Mars 2014, devait être le dernier du mandat 2008-2014 de Monsieur Michel.

A notre grande surprise, nous avons constaté que le magazine n°36 venait de paraître, en étant à cheval entre les mois de Mars et Avril 2014.

 Cela est totalement inadmissible et jamais vu auparavant. Pour certains, cela peut paraître insignifiant ou peu important mais le gouvernement prévoit un cadre précis concernant les éléments de propagande.

Les réalisations proposées dans ce dernier numéro de Lo Cridaire, sont des réalisations à venir. Elles peuvent, de fait, être considéres comme des dossiers de propagande pouvant influencer les Marseillanais(es).

 Nos Services aux Administrés

 Dans le cadre des travaux d'entretien du patrimoine bâti, nous prévoyons un plan pluriannuel de travaux afin d'établir un programme permettant d'anticiper et organiser l'entretient permanant des bâtiments communaux (écoles, complexe sportif, théâtre, église…).

Equipe d’astreinte technique, réactive et efficace, elle répondra aux besoins des mises en sécurité et des travaux urgents.

 Désignation d’un élu référent par quartier.

 Aide aux formalités administratives : dossier retraite, pension de reversions et autres.

 Création d’un service de satisfaction des administrés.

Transports : par le biais de Thau Agglo, nous voulons étendre le réseau de bus sur toute l'année, car à ce jour nous n'en bénéficions que pour la saison estivale alors que plusieurs villages de l'agglo en bénéficient toute l'année.

Permettre à nos administrés plus de mobilités et de facilités de transport est primordial.

Nos propositions se veulent être objectives et réalisables.

Mon équipe et moi-même sommes prêts à la responsabilité de la gestion de la commune.

Nous attirons votre attention sur le fait que le premier tour sera décisif, et qu’il est nécessaire de ne pas attendre le deuxième tour pour aller voter.

J’en appelle à votre responsabilité citoyenne, en votant pour la liste MARSEILLAN, UN AVENIR ENSEMBLE, dès le dimanche 23 mars 2014.

Je prends l’engagement solennel de ne pas vous décevoir, et c’est donc, avec un profond respect et avec dignité que je vous demande de me faire confiance pour l’échéance à venir.

L’assemblée fort nombreuse, et extrêmement attentive, a vivement applaudi le candidat Johann Grosso et ses colistiers.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.