Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

D’Ettore vise les 30000 habitants à l’année à Agde ... par Brice BLAZY

Le Maire d’Agde vise les 30 000 habitants, pour ce faire son premier adjoint S…

Le Maire d’Agde vise les 30 000 habitants, pour ce faire son premier adjoint S Frey présente une étude d’orientation et d’objectif définissant le PADD (projet d’aménagement et de développement durable) lors du dernier conseil municipal d’Agde.

Quelques jours plus tard la lettre du SCOT de Béziers est publiée qui présente les orientations du DOO (document d’orientation et d’objectif) définissant le Plan d’aménagement et de développement durable (PADD) du SCOT de Béziers qui englobe Agde.

Dans les extraits de cette étude du SCOT on peut lire :

-le principe de développement et de densité : des projets comme les cayrets ou le capiscol ne seront plus possibles.

-le principe de continuité de l’urbanisation : le morcellement sera interdit.

-la reconnaissance des territoires agricoles : prescriptions prévues pour garantir les spécificités agricoles.

-la reconnaissance des ceintures vertes : la bagnas, l’étang de vendres.

Cette étude ressemble beaucoup à celle présentée en conseil municipal par le Maire et son premier adjoint.

La vision présentée par S Frey et le Maire comme une vision prospective pour Agde par des élus clairvoyant et visionnaires n’est elle qu’un plagia du travail du SCOT de Béziers ?

Le DOO et le PADD du SCOT s’impose à Agde et aux communes adhérentes, c’est pour une cohérence de territoire que le SCOT a été constitué, c’est son rôle.

En fait il semble bien que cette présentation ne soit qu’un dérivé de l’étude du SCOT remodelé à la sauce Agathoise.

Dans ce contexte la vision territoriale du député Maire est-elle compatible avec une fusion avec l’agglo de Sète ?

Le schéma retenu pour Agde est très proche de celui du SCOT de Béziers et voté en conseil municipal, qu’en est-il du SCOT de Sète ?

En favorisant la fusion Agde Sète et en retenant le plan d’aménagement et de développement durable du SCOT de Béziers, le député Maire brouille les cartes, en fait ne fait-il pas un pas vers l’agglo de Béziers ?

Si ce n’est pas le cas comment peut-il expliquer ce choix et se regrouper ensuite avec une agglo ayant définie un autre développement (SCOT de Sète) ? Qu’adviendra-t-il alors des derniers choix qu’il fait valider par son conseil municipal ? Seront-ils abandonnés ?

L’intérêt général que défend le député Maire en orientant Agde à Sète peut-il être crédible en choisissant un modèle de développement durable d’un côté et une extension territoriale de l’autre ? Cette situation est-elle tenable sur le moyen terme ?

Voilà donc une orientation importante qui mérite une explication et un choix rapide car les orientations du SCOT de Béziers s’arrêtent en 2011 et de facto pour Agde, une hypothétique fusion d’agglo Agde –Sète ne pourra se faire qu’après ces choix et orientations qui sont capitales pour la ville.

Les élus doivent donc être clairs avec les concitoyens et ne pas les promener aux grès des vents et courants mais fixer un cap clair.

C’est le moment d’être plus explicite au-delà d’un vague projet de synergie qui signe l’ambition d’une réélection d’un député maire prêt à tout pour ne pas perdre son mandat de député.

L’intérêt général doit dicter une ligne de conduite plus claire et plus précise pour les Agathois et au-delà pour les habitants de l’agglomération d’Agde.

Brice Blazy


 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.