« Dis madame, comment c’était l’école avant ? » par Valérie RUBINO

« Dis madame, comment c’était l’école avant ? » Les 7èmes rencontres généalogiques et historiques de Marseillan :…

« Dis madame, comment c’était l’école avant ? »

Les 7èmes rencontres généalogiques et historiques de Marseillan : une exposition chaque année plus appréciée par les Marseillanais

Depuis vendredi et jusqu’à ce lundi 22 inclus (de 10h à 20h non stop), l’association « Marseillan d’Hier et d’Aujourd’hui » a organisé pour la 7ème année consécutive une exposition dédiée à l’histoire de Marseillan et aux Marseillanais.

Vendredi soir, le Maire Yves Michel est venu l’inaugurer en compagnie de l’adjointe à la culture, Marie-Christine Fabre de Roussac.

Chaque année, des photos de classe étaient présentées mais cette année, l’école en a été le thème principal.

Pour ce faire, l’association n’a pas lésiné et a recréé une classe grandeur nature sur l’estrade de la salle Paul Arnaud avec le bureau de l’instituteur (trice) le tableau, des bureaux d’écoliers mais de différentes époques, avec au 1er rang un bureau (le plus ancien de tous d’ailleurs) prêté par la commune de Pomerols.

La mise en scène était incroyable tant elle était criante de réalisme.

Les anciens avaient la larme à l’œil, se remémorant leur enfance, eux qui avaient trainé leurs fonds de culotte sur ces bancs, se revoyant noircir leurs cahiers, avec leurs plumes préalablement trempées dans leurs encriers, dont on pouvait trouver quelques exemplaires originaux, donnés ou prêtés gracieusement par des Marseillanais.

Tout y était : plumiers, plumes, bouteilles d’encres, craies, cahiers, cartes de sciences naturelles sur les murs, cartables et l’on aurait presque pu entendre l’enseignant donner le « cours de morale » alors au programme.

C’est ainsi que 3 générations étaient représentées dans cette classe reconstituée de façon spectaculaire qui en a laissé plus d’un coi.

Que de souvenirs !!!

Jackie Becker (bien aidée par son époux René) présidente de l’association nous a confié qu’ils avaient en leur possession quelques 3000 photos, données ou prêtées par les Marseillanais et l’exposition de cette année en présentait environ 600 (dont les plus anciennes datent de l’an 1900 environ).

La nouveauté, cette année, était qu’en dessous de chaque photo de classe se trouvait un papier avec les noms des élèves identifiés par l’association et la possibilité pour tout un chacun d’y ajouter le nom d’un ancien élève s’il le reconnaissait dans les cases hélas vides.

Un petit « jeu » auquel les Marseillanais se sont prêtés avec joie, puisqu’il avait été remarqué lors des précédentes éditions de ces rencontres historiques et généalogiques que chacun tentait de repérer ici un ami, là un parent, plus loin un ancien camarade de classe.

Ce sont donc de nombreux noms qui ont été mis sur des visages et ont permis à certains peut-être de retrouver plus aisément un membre de sa famille voire une personne bien connue.

Belle mobilisation de tous quand on sait que l’exposition comptait quelques 450 photos de classe.

Parmi ces photos, nous avons réussi à dénicher l’une des plus ancienne dont les jeunes élèves (filles) étaient nées en 1899.

Il faut savoir, pour l’histoire, qu’au tout début, il n’y avait sur la commune que des écoles privées, dont celle des filles, au couvent, en lieu et place de l’ancien hôpital qui s’appelait alors « l’école des sœurs de Saint Maur » dont 2 classes étaient payantes et la 3ème gratuite ; Les garçons, quant à eux allaient à « l’école des frères des écoles publiques » sous la direction de M. Vaille.

C’est à l’initiative du Maire de l’époque, Jean Bertouy, qu’ont vu le jour les écoles publiques vers 1903 et dans l’actuelle école maternelle « Marie Fayet » furent installées d’un côté la maternelle des filles et de l’autre les primaires.

Les garçons, eux, allaient à « l’école mixte 1 » aujourd’hui « Denis Bardou ».

C’est aux alentours de 1970 que la mixité fut instaurée et les classes réunies.

Un hommage a été rendu à Marcel Dautel qui nous a quitté en décembre dernier, président d’honneur de l’association, lequel était très impliqué dans l’aventure, et une série de photos de lui étaient présentées.

Jackie Becker s’est déclarée enchantée de cette exposition car elle note que les Marseillanais sont de plus en plus enclins à participer tant pour fournir des photos que pour venir découvrir des clichés oubliés ou inconnus.

La présidente a d’ailleurs eu la magnifique surprise de se voir déposer une caisse emplie de photos anciennes, sous mes yeux, par une dame qui a précisé qu’il y en avait de nombreuses datant de la guerre de 14/18 : un véritable trésor.

A ce propos, l’association organisera du 8 au 11 novembre prochain, une exposition appelée « Nos Ancêtres de 14 » sur la guerre de 14/18 avec un hommage spécial au Général Roques, à la salle Paul Arnaud.

Un magnifique retour dans le passé qui a été offert par l’association « Marseillan d’Hier et d’Aujourd’hui » et son équipe dynamique, pour le plus grand plaisir des plus anciens comme de leur descendance.

                                                                                                                     Valérie Rubino

 
Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.