Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Economie

Ecologie : Les communes littorales peuvent se chauffer à l'eau de mer, la Grande Motte et le Cap d'Agde y réfléchissent

Après Barcelone, Monaco, la Seyne-sur-Mer et Marseille, c'est au tour de La Grande Motte de découvrir un nouvel avantage de sa façade maritime : d'ici à quelques mois, la cité pourrait lancer la construction d'un chantier inédit de thalassothermie. La Thalassothermie permet de récupérer les calories, été comme hiver Cette technologie doit permettre de chauffer ou de […]

Après Barcelone, Monaco, la Seyne-sur-Mer et Marseille, c'est au tour de La Grande Motte de découvrir un nouvel avantage de sa façade maritime : d'ici à quelques mois, la cité pourrait lancer la construction d'un chantier inédit de thalassothermie.

La Thalassothermie permet de récupérer les calories, été comme hiver

Cette technologie doit permettre de chauffer ou de climatiser des quartiers à partir de l'énergie calorifique récupérée dans les profondeurs marines. Le principe est d'aller pomper à 50 mètres de profondeur dans la mer de l'eau à température égale toute l'année pour alimenter des échangeurs thermiques permettant de puiser des calories quand il fait froid l'hiver, ou d'en rejeter pendant la saison chaude. 

A cette profondeur, la température de l'eau est quasi-constante, entre 12 et 15 degrés suivant les courants, mais en tout cas, plus chaude en hiver et plus fraîche l'été que l'air ambiant.  Elle est récupèrée pour la faire circuler dans des tuyaux et la magie fonctionne :
L'eau chauffe les logements en hiver et les rafraîchit l'été.
 

40% d'économie

D'ailleurs, les logements qui seront équipés vont voir leurs charges baisser. Surtout, promet la mairie de la Grande-Motte, elles resteront stables pendant de nombreuses années.

A Marseille, ce système est installé dans le quartier de la Joliette. Il alimente 2.500 logements qui se chauffaient avant à l'électricité, et qui ont réduit leur consommation de 40% grâce à l'eau de mer.

À la Grande-Motte, la thalassothermie va concerner une trentaine de bâtiments (1.800 logements). L'installation va être financée à 60% par l'État. 

Un concept qui est amené à se dévelloper

L'eau de mer constitue une source d'énergie propre et renouvelable, jusqu'à présent non exploitée.

Nul doute que ce système innovant qui peut fonctionner dans toutes les communes situées en bord de mer, va être amener à se développer dans les prochaines années.

Le nouveau projet ICONIC du Cap d'Agde pourrait être concerné
 
Nous y pensons et je suis même allé visiter l'usine à Marseille” indique Gilles D'Ettore, le maire LR de la station balnéaire de France. “Le système est intéressant mais il faut trouver un terrain pour implanter l'usine et suffisamment de logements pour que le concept soit rentable” précise t-il.
 
Voilà une belle équation qu'il reste à résoudre pour les concepteurs de l'entrée de station qui est en cours de construction.
 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.