Hérault tribune : L'actu au quotiden dans tout l'Hérault
Droit

Ensemble pour Bessan : Intervention de Stéphane Pépin-Bonet, place Louis Gleizes

Ensemble pour Bessan : le texte de l’intervention de Stéphane Pépin-Bonet, place Louis Gleizes Mesdames, Messieurs, Bessanaises, Bessanais, nous sommes très heureux de vous accueillir à nouveau aujourd’hui pour cette 3ème réunion publique de l’équipe « Ensemble pour Bessan ». C’est avec un grand plaisir que nous vous retrouvons ici, place Louis Gleizes, la place de notre […]

Ensemble pour Bessan : le texte de l’intervention de Stéphane Pépin-Bonet, place Louis Gleizes

Mesdames, Messieurs, Bessanaises, Bessanais, nous sommes très heureux de vous accueillir à nouveau aujourd’hui pour cette 3ème réunion publique de l’équipe « Ensemble pour Bessan ». C’est avec un grand plaisir que nous vous retrouvons ici, place Louis Gleizes, la place de notre collège Victor Hugo. Tout d’abord, je souhaite vous dire que ce lieu, et plus largement ce quartier, me tient à cœur. Premièrement, parce que j’y suis né, tout près d'ici, dans la rue du Château d’Eau et ensuite parce que cela fait 13 ans maintenant que je m’occupe des affaires scolaires et périscolaires de notre commune.

L’éducation et la jeunesse : des thèmes d’avenir, porteurs d’espoirs, et nous tenons particulièrement à remercier les nombreux jeunes présents ce matin. Cela démontre une réelle dynamique. En 2001, je connaissais peu de choses dans les domaines scolaires et périscolaires. J’y ai découvert des écoliers bessanais qui ont de bons résultats ; des parents impliqués dont le rôle est de plus en plus difficile ; des enseignants locaux passionnés ; des décisions nationales complexes à mettre en place ou encore des élus et du personnel municipal qui se mobilisent continuellement pour le développement satisfaisant de nos petits bessanais.

La jeunesse et l’éducation : voilà des domaines qui dépassent les clivages. Et je dois dire que les exemples du passé prouvent que l’attention permanente apportée à nos jeunes est un thème fédérateur, nécessitant dialogue, concertation, apaisement et échanges. Je souhaite donc aujourd’hui développer ce sujet avec vous, ici, place Louis Gleizes, car c’est l’essence même de notre action. Je veux prendre l’exemple du groupe scolaire Victor Hugo, celui que certains d’entre vous ont fréquentés (comme moi), celui où peut-être vos enfants ont été ou sont élèves.

Cet exemple-là de l’éducation se caractérise par l’action successive des différents maires de Bessan. Je vous rassure, je ne jouerai pas au vieil historien plongé dans ses archives. Rappelons-nous simplement, ensemble, des moments importants de nos écoles. En 1936, Louis Gleizes a eu le considérable mérite de créer le groupe scolaire public Victor Hugo. Aimé Péret, Victor Goudou et Ernest Coste, qui lui ont succédés, ont ensuite œuvré pour son développement actif. A cet instant, il m’est cher d’avoir une pensée pour Etienne Petit, ancien premier adjoint au maire qui a longtemps travaillé pour le village et pour qui je garde des souvenirs personnels particuliers. Sous la municipalité de Michel Blat a été constitué le complexe Jules Ferry et créé, pour la première fois, un système de restauration scolaire collective. Une restauration scolaire qui a été étendue dans les années 1980 par son successeur André Crouzat, avec la transformation de l’ancien château d’eau en cuisine et réfectoire. Robert Raluy a poursuivi ce bel engagement scolaire avec l’aménagement de cette place en 2002 ou la création d’une halle départementale de sport en 2008. Ce ne sont que des exemples.

Il n’y a pas de sensibilités lorsqu’il s’agit d’œuvrer pour nos enfants. Tous les maires de notre village, qu’on les ait appréciés ou non, ont travaillé de manière humaine, avec leur bon sens, leurs compétences, leur envie de bien faire et avec les contraintes du moment. Aujourd’hui, dans la lignée de Robert Raluy, nous souhaitons perdurer ces actions entreprises. C’est d’ailleurs avec plaisir que je vous annonce le début des travaux de la création d’un passage piétonnier entre cette place et l’avenue Condorcet le 13 janvier prochain ! Le collège, la halle départementale de sport et le complexe sportif Francis Casalta seront désormais très proches pour nos jeunes. Le centre-ville et les nouveaux quartiers seront mieux accessibles. Ce fut difficile à obtenir et à concrétiser. La municipalité actuelle y est arrivée : avec persévérance et détermination, toujours attentive à l’intérêt des habitants.

Voilà comment se traduit et se traduira notre action : la volonté, le travail, la concertation, le rassemblement et le sérieux. Que ce soit dans le domaine de l’éducation, base de mon intervention du jour, ou dans les autres domaines municipaux : l’emploi, la sécurité, la voirie, les personnes âgées ou encore la solidarité. Notre seul parti, c’est Vous !

Beaucoup nous sollicitent pour connaître notre programme. Rassurez-vous, il viendra très vite. En effet, nous souhaitons d’abord nous présenter et vous faire partager notre cohésion, avant ensuite de développer les propositions qui seront portées par notre équipe. Nous pensons que c’est beaucoup plus harmonieux que de faire débattre les habitants pour ensuite leur annoncer qui portera leurs couleurs. Nous répondrons également bien entendu aux critiques adverses, toujours dans un cadre démocratique et serein. La nouvelle équipe s’inscrit pleinement dans cette démarche apolitique et cohérente. A mes côtés, huit candidats que j’ai déjà présentés lors de nos précédentes réunions. Aujourd’hui, je souhaite vous dévoiler six candidats de plus.  Nous serons, à ce moment de la campagne, la seule équipe à vous avoir présenté la moitié de son effectif. Une volonté et une transparence qui sont à souligner.

J’appelle trois nouvelles candidates à nos côtés : Emilie Féliu, Luisella Burlet et Lucie Glomot. Emilie Féliu est âgée de 36 ans. Maman d’une petite Eden, elle a travaillé à l’office de tourisme de la commune puis a rejoint l’office de tourisme intercommunal Pézenas – Val d’Hérault. Passionnée de culture et de patrimoine, elle sait défendre le patrimoine local de manière moderne et juste. Luisella Burlet est conseillère municipale depuis 2008. Elle a mis en place de nombreux projets au sein du conseil municipal tant sur le domaine de la culture que des animations. Le marché international de Noël qui a connu un grand succès la semaine dernière : c’est elle ! Elle œuvre aussi beaucoup auprès de la jeunesse et notamment du Conseil Municipal des Jeunes qu’elle pilote depuis 2009. L’engagement, c’est un peu une marque de famille pour Lucie Glomot, âgée de 25 ans. Lucie est animatrice environnementale dans les écoles, elle est la petite fille d’Henri Glomot, ancien adjoint au maire d’Agde et fille de Rémy Glomot, conseiller municipal Agathois. Elle souhaite s’investir pour sa commune et je me permets d’avoir une pensée pour Georges Nespoulous, son 2e grand-père que j’ai bien connu au sein de la chorale.

Je demande aussi à Christophe Foulgat, Cyril Gaudy et Marc Llari de nous rejoindre. Christophe a 33 ans. Bessanais d’origine, il est marié et va être bientôt papa pour la première fois. Depuis 2007, il travaille à la communauté d’agglomération Hérault Méditerranée au service « propreté – voirie ». Sapeur-pompier volontaire depuis 1997, il est adjoint au chef de corps depuis 6 ans maintenant. Christophe est aussi viticulteur et membre du conseil d’administration de la cave coopérative « Le Rosé de Bessan ». Cyril est également un viticulteur. Il est conseiller municipal de Bessan depuis mars 2008 en charge des chemins ruraux. Il met son dynamisme et sa connaissance des besoins viticoles pour organiser au mieux la réhabilitation permanente des chemins ruraux en lien avec Angel Millan. Papa de deux enfants, Baptiste et Manon, il participe activement à la vie de la municipalité depuis 6 ans. Qui ne connait pas Marc Llari ? Il a débuté sa carrière professionnelle comme apprenti plombier chez M. Salvo. A force de travail et d’investissement personnel, il créé son entreprise sur la commune de Florensac, puis il revient à ses racines en fondant la SEE Llari à la zone d’activités de Bessan. Il fonde également une seconde entreprise, d’électricité cette fois, Causselec. Deux sociétés qui sont devenues les plus gros employeurs du secteur. Le travail, l’effort, le sérieux, la discrétion sont autant de valeurs que Marc porte en lui. Il a aussi un engagement sportif important dans le monde du rugby. Fidèle au Stade Piscénois, il n’hésite pas à soutenir les clubs ou les associations qui le sollicitent. La fidélité est un autre trait de son caractère. Il marque un bel essai en s’engageant à mes côtés et je suis très heureux qu’il puisse apporter sa fibre d’entrepreneur dans notre équipe.

Je suis très fier de mes collègues ici présents et des 12 candidats qui vous seront présentés en janvier prochain. Aujourd’hui, une première phase de notre campagne se termine. Les fêtes de Noël et du Nouvel An approchent et nous avons décidé de faire une pause jusqu’en janvier pour vous laisser passer de très bons moments en famille ou entre amis. Des moments que nous espérons remplis de joie et de partage, de fraternité et de convivialité. Dans quelques minutes, je vous invite à vous rapprocher du Café de la Gare qui a préparé l’apéritif à notre demande. Vous l’avez peut-être constaté : notre équipe souhaite faire travailler le commerce local. Nos documents de campagne sont édités à l’imprimerie du village, nos photos ont été prises chez le photographe de la commune… aujourd’hui nous sollicitons le café de la gare pour la partie conviviale. D’autres suivront.

Nous vous donnons rendez-vous le dimanche 5 janvier 2014, à 10h30, à la Placette de l’avenue Condorcet pour notre prochaine réunion, où nous partagerons les royaumes et les traditionnelles galettes autour d’un pétillant de notre fameuse cave coopérative. En ce dimanche 15 décembre 2013, jour d’inhumation de Nelson Mandela dans son village natal d’Afrique du Sud, je terminerai en vous faisant partager une de ses interventions. Nelson Mandela a dit : « L’honnêteté, la sincérité, la simplicité, l’humilité, la générosité, l’absence de vanité, la capacité à servir les autres – qualités à la portée de toutes les âmes – sont les véritables fondations de notre vie ». L’équipe « Ensemble pour Bessan » s’inscrit parfaitement dans cette pensée universelle.

Soyons fiers de Bessan, des fondations d’hier au village qu’il est devenu aujourd’hui… pour construire un Bessan encore meilleur demain. Vive Bessan, Vive les Bessanaises et Vive les Bessanais.

Stéphane Pépin-Bonet, tête de liste.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.