ET MAINTENANT LES GROSSES FICELLES... par Charles IGNATOFF

Je dois dire que, jusqu’ici, si je pensais sa défaite possible, je ne croyais pas…

Je dois dire que, jusqu’ici, si je pensais sa défaite possible, je ne croyais pas en l’effondrement électoral du maire sortant, pour de multiples raisons.

Ses dernières manœuvres me font douter: où faut-il qu’il en soit pour agir ainsi ? On sent bien qu’il a renoncé à tenter de défendre son bilan ou de présenter un projet séduisant. Sa seule tactique consiste à agiter un épouvantail, un danger imminent et considérable contre lequel il serait le seul à pouvoir lutter! Ce qu’il fait, de plus, sur un thème aussi obsolète que s’il se présentait comme le «rempart contre le parti de l’étranger» ou «le seul défenseur des travailleurs », et autres attrape-nigauds électoraux des années 30…

Ainsi, sa farouche détermination à défendre les agathois contre les méchants qui veulent faire des logements sociaux en rasant de belles villas, relève du grand guignol :

Parce que, d’une part, ce qu’il présente comme une révélation accablante n’est qu’un texte datant de plus de 10 ans (imposant 20% de logements sociaux), jamais remis en cause par la Droite (qui n’est, en rien, contre le logement social) quand elle était au pouvoir, et qui a été modifié en 2012 (taux porté à 25%, sachant que 70% de la population est éligible…).

Ensuite, car la situation complexe d’Agde… c’est lui qui l’a créée ! Son incapacité à négocier avec l’Etat alors que la Droite était au pouvoir (et qu’il était député) a conduit à une situation très préjudiciable aux Agathois à savoir que les terrains risquent d’être préemptés par l’Etat pour faire 100 % de social… (sanction déjà prévue sous le gouvernement Fillon).

Conclusion : pour éviter cela, celui qu’il faut élire, ce n’est pas le sortant soi-disant «seul rempart», mais un autre (n’importe lequel) qui arrondira les angles et montrera à l’Etat comment on va traiter une situation sociale à la traine, à travers la rénovation de taudis en centre-ville, actuellement surpeuplés, etc…

Et qu’on ne nous dise pas que la réhabilitation de l’habitat insalubre et le remplacement des bailleurs «marchant de sommeil» par des propriétaires conventionnés (ce qui permettrait la perception des aides aux logements) aggraveraient la situation sociale sur le centre-ville !

Ce serait à désespérer du débat politique… 

CHARLES IGNATOFF 

ANCIEN CONSEILLER MUNICIPAL 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.