Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Ethique Naturiste !

Pour information je vous communique la copie du courrier que j'ai adressé au Maire…

Pour information je vous communique la copie du courrier que j’ai adressé au Maire d’Agde le 4 septembre 2008.
Comme je le craignais, il est malheureusement resté sans réponse à ce jour.
 

Guy Lachiche
******* ******** **********
34***  *******   ********

M. Le Maire
Mairie d’Agde
CS20007
34306 Agde Cedex

Montpellier, le 4 septembre 2008,

Objet : Ambiance village naturiste

Monsieur le Maire,

Peut-être ce courrier ne vous parviendra t’il pas, censuré par un collaborateur, ou peut-être n’aurez-vous pas le temps de le lire, pris par vos diverses occupations, mais je prends ce risque.

Je suis propriétaire d’une « villa » à Port Nature * dans le secteur naturiste depuis 1976.

A cette époque nous pouvions en jouir pleinement dans une ambiance saine et familiale.
· Mes 2 filles ont pu y grandir et jouer en toute quiétude tant dans les allées du village que sur la plage.
· Ceux dont la nudité et le soleil exacerbaient les sens savaient se défouler en toute discrétion loin des regards des enfants.
· Les rares contrevenants étaient courtoisement et joyeusement invités à respecter les usages par les résidents naturistes par définition tolérants.
· La sécurité des plages était assurée par des CRS qui savaient faire preuve de l’autorité nécessaire en cas de besoin auprès des rares fauteurs de troubles.

Aujourd’hui, force est de constater qu’il n’en va plus de même.
· L’image du secteur naturiste s’est fortement dégradée, et je n’ai plus du tout la même quiétude avec ma petite fille de 3 ans.
· Nombre de commerces dont l’activité est basée sur l’exploitation du sexe (cabarets, lingerie, accessoires divers…) s’affichent au grand jour, communiquent dans toute l’Europe et attirent une clientèle qui n’a plus guère de retenue, qu’il      s’agissent de libertins, de pervers, de voyeurs, de curieux malsains, ainsi que divers indésirables dont les agissements vont de l’incivilité au délit.
· Pensant que tout est permis puisque le secteur naturiste leur a été ainsi « vendu », de nombreux estivants s’affichent dans des tenues plus que scabreuses (avec une forte concentration le soir à proximité des boîtes spécialisées) , ont des comportements douteux sur la plage, et les commerces n’hésitent pas à exposer des vêtements ou objets plus que provocants, et communiquent ouvertement sur leurs activités dans les revues ou publicités sur les pare-brise.
· Cette exploitation mercantile se fait bien sûr sur les structures existantes, largement payées par l’ensemble des copropriétaires qui s’acquittent bien sûr de leurs taxes foncières ainsi que d’habitation (1017 € pour ma part en 2007) sans avoir le sentiment d’en avoir un juste retour.
· Il suffit en effet de payer pour entrer, a fortiori à plusieurs dans le même véhicule, ou plus simplement d’être invité par un commerçant.
· Le stationnement y est de plus en plus anarchique notamment le week-end puisque la 2ème barrière a été supprimée.
· Les commerçants occupent sans retenue les parties communes. Certains ont même le privilège de pouvoir stationner sur une dune refaite à grands frais alors qu’il n’y a même pas de cheminement pour handicapés pour le principal accès      à la plage.
· Bien sûr, les forces de l’ordre, qu’elles soient municipales ou nationales, sont présentes mais elles paraissent relativement passives ou décalées par rapport à la réalité.
o Visites amicales de la police, motorisée ou à cheval, aux pompiers du centre de secours, mais jamais de présence sur la plage.
o Verbalisation de jour de quelques véhicules sur le boulevard des Matelots, mais jamais le soir et surtout le week-end alors que le stationnement est réellement anarchique sur toutes les voies et parkings des copropriétés.
o Stationnement passif d’effectifs à l’angle de l’avenue de la Joliette et du boulevard des Matelots, et estimant donc par là acceptables des tenues vestimentaires choquantes ainsi que les animations de certaines terrasses.
o Par contre à plusieurs reprises une dame âgée a été vertement sermonnée par 4 policiers en 4X4 à 8 h du matin car elle promenait son petit chien au bord de la plage.

Je ne suis pas un « père la pudeur », et je comprends qu’il soit difficile de maîtriser certaines dérives. Je comprends également qu’il faille favoriser le commerce. Mais je souhaiterais cependant, et je vous assure que je suis loin d’être le seul, qu’un certains rééquilibrage de fasse au profit des résidents, des copropriétaires, et des visiteurs, régionaux ou non, soucieux d’une saine éthique naturiste, ne serait-ce qu’en commençant par faire respecter plusieurs arrêtés municipaux pris en ce sens.

Personne n’a intérêt à ce que l’image du secteur naturiste ne se dégrade davantage car son pouvoir d’attraction pourrait se retourner.

Il est vrai que si les copropriétaires participent de manière substantielle aux finances de la commune, sans générer pour autant une pléthore d’équipements ou de dépenses publiques, ils ne bénéficient pas du droit de vote, sauf à la marge.

Il reste à trouver les bonnes instances de concertation avec la commune, peut-être par le biais des syndics et des conseils syndicaux.

En vous remerciant de me faire part de votre position sur ces problèmes, je vous prie de croire, Monsieur le Maire, en l’expression de ma haute considération

Contactez :
Guy Lachiche

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.