Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Festivités du Saint-Christ d’Agde Jeudi 21 et vendredi 22 avril 2011

 Festivités du Saint-Christ d’Agde Jeudi 21 et vendredi 22 avril 2011  Invitation à tous…

 Festivités du Saint-Christ d’Agde

Jeudi 21 et vendredi 22 avril 2011 


Invitation à tous les Agathois

Tous les Agathois sont cordialement invités aux cérémonies des jeudi 21 avril et vendredi 22 et surtout à participer à cette procession qui veut manifester que le Saint-Christ n’appartient pas exclusivement à quelques fervents catholiques mais est propriété de la Ville d’Agde et patrimoine de toute la communauté agathoise, partie intégrante de l’histoire de notre Ville et l’un de ses plus beaux fleurons.

Le Saint-Christ d’Agde : un Centenaire plein de vie

Trônant sur le retable de l’église Saint Sever, témoin de cinq siècles d’histoire de la ville d’Agde et de la piété des Agathois et Agathoises, sauvé plusieurs fois de l’anéantissement et du fanatisme, notre Saint-Christ d’Agde est une œuvre d’art exceptionnelle, classé en 1911, voici donc un siècle, « objet historique, d’auteur inconnu, datant du 16éme siècle ».

Pendant cinq siècles, nos ancêtres, ignorant le nom du sculpteur et admirant ce Christ, se sont dit et redit la tradition de « l’ange » venu en Agde pour créer ce chef d’œuvre. Ont-ils cru à ce que certains ont qualifié de légende ? Nul ne le sait, mais, du moins, cette légende correspondait-elle à leur foi ardente et aux vertus miraculeuses attachées à cette sainte image.

Les recherches et analyses entreprises depuis plusieurs années ont amené à des conclusions convaincantes.

Le Saint-Christ de Saint Sever concentre les caractéristiques de la sculpture de la Renaissance italienne de la fin du 15ème siècle : détails morphologiques d’une grande exactitude, système veineux, ossature, musculature, expressions du visage et postures du corps, empreintes du maniérisme toscan.

De plus en plus de spécialistes penchent pour en attribuer la paternité à quelque grand artiste toscan et le nom de Michelangelo est de plus en plus avancé !

Les célébrations de la Semaine Sainte à Saint Sever, honorées par notre nouvel Evêque

  Depuis près de deux siècles qu’il est présent dans l’église Saint Sever, le Saint-Christ a toujours été au centre des célébrations agathoises de la Semaine Sainte dans cette église. Il le sera encore en 2011 et la Confrérie du Saint-Christ d’Agde, sous la férule du Père Yannick, sera chargée de les organiser.

Jeudi 21 avril 

10 heures : Office de la descente du Saint-Christ de son retable et intronisation des membres d’honneur et des nouveaux membres de la Confrérie. Le Saint-Christ, placé devant l’autel de la Vierge, sera vénéré pendant deux jours.

21 heures : Grande Procession, avec la participation de notre nouvel évêque, Monseigneur P.M. Carré, pendant laquelle le Saint Christ sera porté solennellement dans les rues de notre ville, suivant l’itinéraire détaillé ci-dessous.

Vendredi 22 avril :

10 heures : Chemin de Croix, animé par les enfants.

14 heures : Office de la Passion et Vénération de la Croix. Pendant cet office a lieu la Procession des Femmes au cours de laquelle elles portent le Saint-Christ en procession dans l’église Saint Sever.

19 heures : remontée du Saint-Christ sur son retable.

Dimanche 24 avril :

9h30 : Messe de la Résurrection (messe en latin selon le rite de Paul VI)

La Grande Procession

Les traditions :

Si certaines processions restent encore inscrites dans la mémoire des plus anciens de nos compatriotes, comme celle de l’été 1943 et surtout celle de 1999 à l’occasion du cinq centième anniversaire de la reconstruction de l’église Saint Sever, il faut avoir recours aux archives locales pour évoquer celles de 1763 et de 1835.

En 1763, le Saint-Christ, alors sur le retable de Saint André a été sorti de l’église et livré à la vénération des Agathois. Le récit nous dit que, dans la liesse générale, cent navires à quai ont salué cette sortie par une salve de cent coups de canons.

En 1835, alors que sévit une terrible épidémie de choléra apportée par les armées russes, tous les habitants des villages environnants se joignent aux Agathois et l’on compte un cortège de plus de 4 km. Le récit nous dit que la tête de la procession entrait dans l’église ND du Grau quand le clergé sortait à peine de Saint Sever.

  Dans les siècles passés, lors des processions, le Saint-Christ était confié aux confréries de pénitents, alternativement « blancs ou gris » et toutes les corporations de la ville Lui faisaient cortège.

En août 1943, beaucoup d’anciens en parlent encore avec émotion, Saint Sever occupé est interdit au culte, le Saint-Christ, au grand dam de ses fidèles, y était prisonnier. L’abbé Loyeau, à la demande de ses ouailles, bravant les interdits, décida d’aller prendre le Saint-Christ et de le transporter à la cathédrale. Comme beaucoup d’Agathois s’étaient repliés dans les hauts cantons, il eut recours aux hommes de bonne volonté, vignerons pour la plupart en train de préparer la vendange, croyants ou pas, restés en Agde ; les témoins oculaires nous ont dit que vingt porteurs et près d’un millier de personnes participèrent à cette procession au nez et à la barbe des occupants médusés.

  En 1999, lors des fêtes commémoratives du cinquième centenaire de la reconstruction de l’église Saint Sever, comme en 2000 et 2009, ce furent les associations de jouteurs et les corporations de pêcheurs et de vignerons qui eurent l’honneur de porter le Saint-Christ.

  En 2010, à la demande conjointe de l’Archiprêtre d’Agde et de Jules Cruells Capece Minutolo, président des Amis d’Agde, il fut décidé de faire renaître l’antique Confrérie en charge des cérémonies relatives au Saint-Christ. Placée sous le haut patronage de l’Archiprêtre et du Maire d’Agde, présidée par Antoine Catanzano, Grand Maistre élu, cette confrérie a pour mission de perpétuer la tradition des processions du Saint-Christ tout en mettant en valeur le patrimoine culturel agathois et c’est donc, désormais, à cette Confrérie qu’échoit la responsabilité de l’organisation de la procession.

Le cortège :

–   deux tambours ouvrent la marche de leurs roulements,

– les Agathoises en costumes traditionnels,

– les membres du clergé, avec, cette année-ci, la présence de Mgr Carré.

– les autorités municipales,

– la confrérie du Saint-Christ d’Agde, avec son porte- bannière,

– les confréries invitées (Saint Sépulcre, Hospitalité St Roch, St Christophe de Puisserguier),

– le Saint-Christ et ses porteurs (pêcheurs, vignerons et jouteurs),

– les musiciens de la peña de Montagnac qui assurent l’animation musicale,

– le public.

NB : des flambeaux seront mis à la disposition du public à l’entrée de l’église Saint Sever.

Le parcours :

De St sever à St André : rue Saint Sever, rue Chassefières, place le la Marine, rue Blanchard, rue de la République, rue Berthelot, place des Halles, halte devant l’église Saint-André,

De St André au square Picheire : rue Montesquieu, place du 18 juin, rue Jean Roger, rue Louis Bages, halte au square Joseph Picheire,

Du square Joseph Picheire au parvis de St Etienne : rue Louis Bages, place Jean Jaurès, rue H. Muratet, rond point de la Belle Agathoise, quai des Dames, quai du Chapitre, halte sur le parvis de l’Eglise Saint Etienne.

Du parvis de l’Eglise Saint Etienne à St Sever : rue Chassefières, rue Saint Sever, Eglise Saint Sever. Le Saint-Christ sera alors remis en place sur le chevalet placé dans le chœur.

L’animation musicale et les chants :

Assurée tout au long du parcours par la peña de Montagnac et ses tambours.

La chorale Mélopoïa, avant le départ de la procession, donnera le « Stabat Mater » de Pergolese et le « Miserere » de Chopin, à l’intérieur de Saint Sever.

Nos deux grands ténors agathois, André Bousquet et Jean Pierre Torrent, ont accepté de prêter leur concours et, avec la chorale Mélopoïa, ils interprèteront, lors des arrêts de Saint André, square Picheire et parvis de la Cathédrale, trois couplets d’un hymne au Saint-Christ, spécialement écrits pour relater trois événements historiques parmi ceux qui ont marqué l’histoire du Saint-Christ.  Cet Hymne sera spécialement transcrit en phonétique agathoise pour que les Agathois ne perdent pas le souvenir de la langue de leurs ancêtres. Une feuille de chants sera distribué aux participants qui seront invités à reprendre en chœur le refrain de cet hymne qui sera, cette année encore, celui de la Dagtenca.

Le retour à Saint Sever sera clôturé par un chant méditatif par Mélopoïa et l’interprétation d’un couplet de la Cantate du vin Nouveau, relatif à la Sainte Cène.

La bannière de la Confrérie du Saint-Christ d’Agde :

La définition héraldique du blason de la Confrérie est:

« D’or tranché d’azur à croix latine d’argent sur fond d’azur, nef de gueules voguant sur fond d’or, soleil de gueules cantonné en chef à dextre. »

  Ce blason, aux couleurs de la ville d’Agde (jaune et bleu), fait figurer la croix latine représentant le Saint-Christ, une nef voguant pour marquer l’antique vocation maritime d’Agde et rappelant que Saint Sever est arrivé chez nous par la mer et que l’église qui lui est dédiée abrite le Saint-Christ et enfin le soleil, le fameux « solelh d’or » chanté par Jean Bedos dans notre « Dagtenco » ! 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.