François Fontès, membre titulaire de l'Académie d'Architecture

Jeudi 27 octobre 2016 a eu lieu la cérémonie d’installation de l’architecte montpelliérain François Fontès comme membre titulaire de l’Académie d’Architecture.

L’Académie d’Architecture est l’héritière de la Société centrale des Architectes, fondée en 1840, et qui fonctionna sous ce nom jusqu’en 1953. C’est une institution à caractère culturel qui regroupe un nombre limité d’architectes français et étrangers ainsi que des membres associés. Son but est la promotion de la qualité de l’architecture et de l’aménagement de l’espace et l’encouragement à leur enseignement. Elle est composée de 100 membres actifs (dont désormais l’architecte montpelliérain François Fontès), de membres associés, de membres étrangers et de correspondants nationaux. L’architecte montpelliérain François Fontès, associé depuis 2014 à Jean Nouvel, travaille actuellement à Montpellier sur la future faculté de Médecine.

L’Académie a des activités nombreuses : conservation de documents sur l’histoire de l’architecture et des architectes ; conférences ; publications sur l’architecture ; promotion de la qualité architecturale et de la qualité des réalisations ; valorisation de la recherche architecturale ; promotion de jeunes talents ; participation au débat sur l’architecture et études diverses.

Parcours de François FONTÈS

Il entre en 1969 à l’ École d’Architecture de Montpellier et à l’Université Paul-Valéry section géographie urbaine et histoire de l’art. Il travaille à la mise en place de l’atlas régional sous la direction des professeurs Raymond Dugrand et Jean-Paul Volle.

En 1975, il crée son agence d’architecture à Montpellier. Dès 1984, François Fontès participe à la restructuration urbaine de la ville de Nîmes, conjointement avec Jean Nouvel, Norman Foster, Kisho Kurokawa … Il réalise de nombreux projets et concours, tant en France qu’à l’étranger, notamment pour le « Triangle de la Folie » à la Défense, la Bibliothèque d’Alexandrie et le prolongement de l’axe de la Défense, dont il est colauréat.

Il crée en 1990 sous l’égide de l’ORSTOM et du Cirad le Musée et le Centre International d’Agropolis, dédié aux rapports entre l’homme et son environnement alimentaire. Il construit des programmes d’enseignement prioritaire en Algérie et engage une réflexion prolongée sur les lieux d’enseignement, réalisant notamment le collège Maryse-Bastié à Reims, les lycées Jean-Monnet à Montpellier, Aristide-Maillol à Perpignan et Marc-Bloch à Sérignan, la Pôle universitaire Latour Maubourg, la Faculté de Médecine de Montpellier, etc. Le grand prix de l’Excellence Européenne, créé par le prix Nobel de la paix René Cassin, lui a été décerné en 1990.

Ses réflexions sur l’évolutivité de l’habitat sont exposées à la Biennale d’architecture de Venise en 2008. En 2009, il devient président et directeur de publication de la revue internationale L’Architecture d’Aujourd’hui. En 2014, il s’associe avec Jean Nouvel et prend la présidence des Ateliers Jean Nouvel.

De nombreux ouvrages portent sa signature…

– Le Laboratoire de la Répression des Fraudes à Montpellier en 1987
– Le Lycée Jean Monnet à Montpellier en 1990
– L’Agropolis Muséum International à Montpellier en 1990
– L’Hôtel des Impôts à Nîmes en 1991
– Les Bâtiments du Conseil Général du Var à Toulon en 1992
– Le Lycée Aristide Maillol à Perpignan en 1993
– L’Université Latour Maubourg à Valence en 1994
– Le Lycée Auguste Loubatières à Agde en 1997
– L’U.F.R. S.T.A.P.S. de Montpellier en 1998
– La réhabilitation de l’espace Saint Charles à Montpellier
– L’Hôtel de Ville de Montpellier en 2011 en association avec Jean Nouvel
– Le Lycée Marc Bloch de Sérignan en 2013
– Le CGIAR à Montpellier en 2014
– La réhabilitation des Halles de Sète en 2015
– La Faculté de Médecine de Montpellier.

Son credo

Son œuvre compte de nombreux bâtiments publics, des projets d’urbanisme et de logements sociaux basés sur une interaction douce entre la nature et l’urbain.  Attentif à l’intégration d’une construction dans son environnement, au respect de l’identité architecturale des territoires, à l’esthétique et à l’innovation, François Fontes s’est fixé comme objectifs l’embellissement de la ville et la qualité de vie des résidents. Son ambition est de tendre vers l’excellence, en prenant en compte la valeur du patrimoine urbain, les nouveaux modes de vie et avec pour objectif de construire des ouvrages avec une architecture ambitieuse, pour dessiner de nouveaux horizons pour les villes de demain.

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.