FRONTIGNAN - Joutes Languedociennes - Les jouteurs frontignanais, de l’ombre à la lumière !

Sylvio Cuciniello & Morgan Espinosa posent devant les trophées récoltés par la Société des…

Sylvio Cuciniello & Morgan Espinosa posent devant les trophées récoltés par la Société des Jouteurs Frontignanais.

L’un a soulevé le Grand Prix de la Saint-Louis le 22 août dernier, l’autre est sans doute la révélation de la saison. Sylvio Cuciniello et Morgan Espinosa terminent respectivement la saison à la 2ème et 3ème place du classement de la ligue. En quelques mois, avec une école de joutes lancée et 4 tournois, les 2 poids lourds de la Société des Jouteurs Frontignanais ont fait vibrer la passion des joutes à Frontignan la Peyrade.

Le dénouement de la saison des joutes était encore loin, quand le 14 mai dernier, sur la place de l’Hôtel de Ville était lancée la toute nouvelle école de joutes de Frontignan. Pour Sylvio Cuciniello, tout récemment désigné co-président de la Société des Jouteurs Frontignanais (SJF), ce jour-là résonne encore comme l’une de ses grandes fiertés : « Voir tous ces jeunes en blanc avait quelque chose de magique, on sentait que l’on était en train de construire quelque chose pour l’avenir. Confier cette école à Morgan s’est aussi avéré être une belle réussite. Il a toute la patience requise pour transmettre aux plus jeunes sa passion des joutes. » 

EcoleJoutes

L'école de joutes, lancée le 14 mai 2016 | Place de l'Hôtel de Ville de Frontignan la Peyrade

Depuis son lancement, l’école de joute rassemble plus d’une vingtaine de jeunes, tous assidus à l’entrainement du mardi, qui au fil des mois se sont pris de passion pour la tintaine. « La présence de tous ces jeunes a été notre vrai carburant tout au long de la saison. En plus de venir s’entraîner, ils ont fait les déplacements sur tous les tournois pour venir nous encourager. Entendre leurs acclamations ça pousse à donner le meilleur de soi-même. Ils nous perçoivent comme des modèles, on se doit de ne pas les décevoir » détaille Sylvio avant de rajouter « nos dernières performances s’expliquent aussi par notre implication au sein de la société. Morgan remporte le dernier tournoi de la saison à Palavas, il n’avait jamais gagné un tournoi avant. Pour autant, il n’est pas meilleur aujourd’hui que les années précédentes… seulement, cette année, il a pris son rôle encore plus au sérieux. Il était présent sur tous les tournois, et sa régularité a payé ».

«Quand on entraîne les enfants le mardi soir et qu’on les retrouve dans les tribunes en tournois le week-end, que tous ces petits viennent pour nous voir, c’est vraiment génial. Mes performances cette saison, je la leur dois, c’est eux qui m’ont donné la volonté d’élever mon niveau » confirme Morgan Espinosa.

SylvioFronti

Sylvio Cuciniello sur la tintaine lors du tournoi Lourds de Frontignan

C’est un vent de jeunesse qui souffle dans le petit monde des joutes languedociennes. Propulsé, aux côtés de Guy Bonnecaze, co-président de la SJF en début d’année, Sylvio Cuciniello, 27 ans, a su en quelques mois apporter un véritable renouveau. Avec pour vice-président Morgan Espinosa, ils forment à eux deux un tandem aussi explosif que sérieux. « Quand on m’a demandé de prendre la co-présidence, j’ai hésité devant ces responsabilités. Mais mon épouse a su trouver les mots justes pour que je prenne la bonne décision. Maintenant, c’est à nous d’être à la hauteur, de porter haut les couleurs de la Ville. J’ai pu apprécier la valeur de cette tâche à l’occasion du tournoi de la Ville. Cette année, nous avons organisé la fête et pu retrouver un défilé, en blanc, digne de ce nom dans les rues de Frontignan. Je me dis que je participe à quelque chose de bien pour ma ville. Et puis, ce mélange entre anciens et jeunes au sein de la SJF fonctionne à merveille. Il faut bien garder à l’esprit qu’une société de joutes c’est un ensemble de bénévoles, qui bien souvent ne joutent pas. Notre réussite, nous la devons surtout à toutes ces personnes, qui s’impliquent au quotidien pour faire vivre les joutes à Frontignan. »

MorganFronti

Morgan Espinosa | Tournoi poids Lourds à Frontignan

Cette année, la Société des jouteurs frontignanais fait un retour fracassant sur le devant de la scène. En remportant le 1er tournoi de la saison, le 12 juin à Agde, Sylvio Cuciniello ne se doutait sans doute pas de la tournure qu’allait prendre la saison. Presque trois mois plus tard, le 4 septembre, Morgan soulevait le dernier pavois de la saison. Entre temps, le jeune président gagnait le tournoi de Frontignan, puis celui de la Saint-Louis dans le cadre royal, ex-aequo avec son copain, le palavasien David Aprile.

RemisePavois

Remise des Lances & Pavois pour la saison de joutes à Frontignan la Peyrade

En une saison, ils réalisent une performance inédite depuis 18 ans, celle de voir figurer sur le podium de la ligue deux jouteurs frontignanais.

Les Frontignanais sur le podium de la ligue

2016 | 2ème  Sylvio Cuciniello

            3ème Morgan Espinosa

1998 | 2ème  Claude Massias

            3ème Patrice Ripoll

1991 | 2ème  Claude Massias

            3ème Alain Massias

1990 | 2ème  Claude Massias

            3ème Jacques Castillazuelo 

1989 | 1er Claude Massias

            3ème Jacques Castillazuelo

1987 | 1er Alain Massias

            2ème Claude Massias 

PavoisFronti

Sylvio Cuciniello, Morgan Espinosa et David Jardon, conseiller municipal délégué aux joutes et aux festivités |a Remise des récompenses du tournoi Lourds de Frontignan

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.