Frontignan : Michel Arrouy garde le cap et lance les chantiers

Hérault Tribune Pro Reportage

Michel Arrouy, le maire de Frontignan la Peyrade, arrive au tiers de son mandat. L’occasion de faire un point sur les chantiers lancés et de suivre ses engagements de campagne.

Michel Arrouy explique que : « ces deux ans ont été marqués par la crise sanitaire, la crise en Ukraine, la crise énergétique, les problèmes de retards dans la livraison de matières premières avec en conséquence des retards de chantiers. Deux ans compliqués et un début de mandature un peu inédit. Malgré ce, nous avons essayé de faire avancer un certain nombre de chantiers et de faire surtout mûrir et avancer le projet de ville ».

Le projet de ville : un ensemble de chantiers engagés

Pour le projet de ville, le maire considère que « le plus important est d’avoir réussi à le faire progresser. Il n’y a pas eu de retard pris. Nous avons réalisé dès le début le boulevard des Républicains espagnols. C’est un dossier important, car il connecte le cœur de ville et le quartier des Pielles, quartier qui, lui aussi, avance bien et sera terminé avant la fin de la mandature. De l’autre côté, nous aurons également le lien avec le boulevard urbain central, 2,5 millions d’euros de travaux : une belle entrée de ville, très attendue par le quartier et c’est un engagement de campagne. Pour ce côté-là, les travaux vont nous occuper de fin 2022 jusqu’à la rentrée 2023, soit huit mois de travaux. »
Michel Arrouy détaille les opérations concernant le cœur de ville : « le cœur de ville est un point important du projet de ville ; le cinéma est pour la fin d’année avec une réception des travaux et une ouverture prévue au deuxième semestre 2024. Tous les feux sont au vert pour ce projet. Nous réalisons actuellement les travaux de réseaux d’eau potable sur tout le quai. En même temps, nous aurons les aménagements de tous les quais : le quai Voltaire avec le doublement des quais et une circulation en mode doux (piétons et cyclistes) et une piétonnisation sur la partie du futur cinéma et le canal, la passerelle, la dépollution qui débutera en fin d’année pour quatre ans. De l’autre côté, nous allons passer des conventions financières au prochain conseil municipal, car nous venons de trouver le lieu de déplacement de la nouvelle gare sur le site ExxonMobil. Ce dossier aussi a beaucoup avancé sur la dernière année : tous les partenaires participeront financièrement : Région, Département, SNCF, État, Agglomération…. Nous allons pouvoir lancer l’ensemble des études sur un projet que j’espère voir débuter avant la fin de la mandature. La piscine intercommunale avance bien également. Elle sera sur le site de l’aire des loisirs, les premières réunions ont eu lieu et le budget a été validé par l’Agglomération. Si tout se passe bien, on devrait avoir cette piscine intercommunale avant la fin du mandat ».
Le maire ajoute : « c’est le début de la réflexion sur la rénovation à grande échelle de la salle de l’Aire. Ce dossier avance grandement, conformément à ce que j’avais dit lors de ma campagne : j’en ai fait un dossier prioritaire. Enfin, autre projet, le schéma directeur du fluvial avec le bassin de rétention qui sera en amont de la ville côté Gardiole pour ensuite résoudre les problèmes d’inondations rue du Carignan, à la coopérative, tout ce secteur avec un exutoire au canal. Ces travaux seront menés par l’Agglomération. Les élus et moi nous sommes employés à en faire une priorité. »

La démocratie participative

C’était un axe très important pour l’équipe municipale. « Nous avons grandement avancé avec la mise en place des 6 comités habitants et du conseil des sages. Nous lançons également les budgets participatifs, validés au dernier conseil municipal. C’est important, car je crois que les élus ont besoin de s’appuyer sur l’expertise citoyenne pour faire avancer les projets. Nous l’avons vu notamment sur l’opération Cœur de ville où les contributions des habitants ont été très importantes », développe Michel Arrouy.
Ces budgets participatifs seront lancés du 1er juillet au 30 septembre 2022, période de dépôt des dossiers. Les dossiers seront ensuite présentés à un jury composé notamment d’élus pour vérifier la faisabilité des projets. Ensuite, les habitants seront invités à voter pour leur projet préféré en octobre et novembre prochains. La mairie investit un budget de 50 000 € avec une enveloppe de 30 000 €, une à 10 000 € et 2 enveloppes à 5 000 €. Ce sera sur le même principe que le budget participatif lancé par le Département.

Un laboratoire de la transition écologique

« Fin juin aura lieu l’inauguration de notre ferme photovoltaïque. Ce sera un grand moment, car il s’agit de la plus grande ferme photovoltaïque urbaine de l’ex-Languedoc-Roussillon. Elle représente la consommation électrique de 8 000 habitants. Cela montre que l’on peut être dans la transition écologique sans consommer de l’espace puisque cette ferme s’inscrit en lieu et place d’une ancienne décharge réhabilitée. C’est dans la droite ligne de notre souhait : Frontignan doit être un laboratoire de la transition écologique et une ville à énergie positive. On s’y emploie », précise le maire.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

 

logo hje

 

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.