FRONTIGNAN - Pierre BOULDOIRE le chevalier blanc de la presse par GÉRARD PRATO

A la lecture de son interview sur le journal Midi Libre de dimanche 30…

A la lecture de son interview sur le journal Midi Libre de dimanche 30 octobre 2016, nous pourrions croire que Pierre BOULDOIRE se hisse sur son beau cheval blanc, pour défendre haut et fort la presse écrite.

En fait, il n'en est rien, car comme d'habitude, il y a l'attitude de façade, puis la réalité de l'arrière-boutique. Sa cible préférée, le Front National, le parfait bouc émissaire lorsqu'on souhaite faire porter le chapeau à quelqu'un.

En effet, il est curieux de lire dans Midi Libre: “qu'avec certains maires FN, cela ne se passe pas trop mal avec la presse”, alors que lors du dernier conseil municipal, lorsqu'il a lu cette Motion, il a bel et bien visé les maires d' HENIN BEAUMONT, de FREJUS, de BEAUCAIRE et plus particulièrement Robert MÉNARD, le maire de BÉZIERS.

Nous sommes désormais habitués au double langage du maire de FRONTIGNAN, un jour je suis contre la fusion de la CABT avec la CCNBT, le lendemain il en est le porte dra peau.

Les élus FN d'opposition de FRONTIGNAN se sont donc abstenus de voter cette motion, pour la simple raison que celle-ci a été présentée à la fin du conseil municipal, sans faire partie de l'ordre du jour au préalable, mais surtout qu'elle ne visait en réalité que le Front Nat ional.

En outre, Pierre BOULDOIRE s'est évertué à faire l'amalgame avec certains pays dans le monde où la presse est muselée. Comment peut-on comparer des dictatures monopolistes de la presse, avec le refus de certains maires FN de recevoir certains journalistes, ayant abandonné leur éthique journalistique, pour mettre en avant leurs convictions politiques.

C'est un secret de polichinelle, Jean-Michel BAYLET, patron des Radicaux de gauche, est membre du gouvernement, mais également patron de la presse régionale, Midi Libre, l'Indépendant et la Dépêche !

Il peut être donc délicat de se mettre à dos le boss, n'étant pas la meilleure façon de conserver son poste. Quand bien même il existe sans aucun doute des journalistes ayant à cœur de bien faire leur métier, il n'en demeure pas moins que la tendance dans cette profession est de voter à gauche et de tirer à boulets rouges sur le Front National.

Mais qu'importe, ce n'est pas l'essentiel, nous y sommes désormais habitués, à chacun ses convictions politiques, mais par pitié que Pierre BOULDOIRE cesse de se comporter en redresseur de torts, en moralisateur et en penseur, car il nous a habitué au fil des années, à dire blanc et à faire noir.

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.