L'actu au quotiden dans tout l'Hérault.
Faits divers / Insolite

GILETS JAUNES - Convoquée au tribunal, la militante des gilets jaunes confond les audiences

  Le rendez-vous judiciaire est fixé au 1er décembre Sabine Raynaud, institutrice et Gilet Jaune mais uniquement devant le délégué du Procureur pour un simple rappel à la Loi. C'est un peu la montagne qui accouche d'une souris. Sabien Raynaud, institutrice dans l’Hérault, avait été interpellé le 15 juin 2019 suite à une action des gilets jaunes au péage […]

 

Le rendez-vous judiciaire est fixé au 1er décembre Sabine Raynaud, institutrice et Gilet Jaune mais uniquement devant le délégué du Procureur pour un simple rappel à la Loi.

C'est un peu la montagne qui accouche d'une souris. Sabien Raynaud, institutrice dans l’Hérault, avait été interpellé le 15 juin 2019 suite à une action des gilets jaunes au péage de l’A9 à la sortie Béziers.

Poursuivie pour entrave à la circulation, tractage sur un domaine privé ( Vinci autoroutes), dégradations volontaires, dissimulation du visage et rébellion en bande organisée, elle était convoquée le 1er décembre 2020 au Tribunal pour s'expliquer sur les faits.

” Je représente le début de ce qu’ils craignent le plus “

Un mouvement de soutien est créé et des proches de la militante décident d'organiser un mouvement de rassemblement devant le tribunal afin d'exprimer leur colère. Ils affirment que la mère de famille risque jusqu'à deux ans de prison et 15 000 euros d’amende. L'institutrice en rajoute « Je représente le début de ce qu’ils craignent le plus, le début de la convergence des luttes et c'est pour cela que j'ai été interpellé » déclare t-elle.

Une convocation judiciaire trop rapidement lue

Sauf que tout ce “petit monde” a eu une lecture un peu trop rapide de la convocation judiciaire. En fait, nul besoin d'un comité de soutien, d'une pétition, de la mobilisation de partis politiques de gauche ou de mouvements syndicaux en guise de soutien, puisque l'intéressée est convoqué au tribunal judiciaire de Béziers certes, mais uniquement devant le délégué du Procureur, donc sans audience et pour un simple rappel à la loi ! 

 Un simple rappel à la Loi

Il ne s'agit absolument pas de poursuites pénales, mais uniquement d’une convocation devant un délégué du procureur aux fins de notifier un simple rappel à la loi ” indique le Procureur de la République de Béziers, Raphaël Balland. 

Pour rappel, un rappel à la loi consiste en un simple entretien, non public, au cours duquel le délégué du procureur rappelle les infractions prévues par la loi et précise les peines encourues en cas de poursuites. À l'issue de cet entretien, il est également notifié à l'intéressé que le procureur de la République a décidé de classer sans suite la procédure, mais que la  commission de nouvelles infractions pourrait alors entraîner des poursuites.

Dont acte ! Le comité de soutien de Sabine n'a plus qu'à se réunir pour aller à la pêche mardi après-midi. Le temps s'annonce ensoleillé …

 

 

 

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Météo de l'Hérault
Jeux concours

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.