Hérault tribune : L'actu au quotidien dans tout l'Hérault

Henri COUQUET : « JE SUIS LE CANDIDAT »

Je ne m'étais pas encore exprimé au sujet des élections cantonales de mars 2008…

Je ne m’étais pas encore exprimé au sujet des élections cantonales de mars 2008 car je trouvais logique d’attendre le terme du processus d’investiture officielle, initié au mois de Juillet, et qui vient de voir son aboutissement lors de la réunion du Comité Départemental UMP, le 16 septembre, en présence du Ministre du Travail Xavier BERTRAND. C’est sans surprise que j’y fus investi à l’unanimité, afin de représenter la « majorité présidentielle » pour ce scrutin.
J’ai donc la confiance entière de l’UMP et me voilà missionné pour reconquérir ce siège au Conseil Général. Il y a plusieurs mois, j’avais manifesté ma possibilité d’élargir mon action publique si on me le demandait : c’est ce qui s’est produit.

Des élus locaux expérimentés avaient déjà exprimé publiquement leur souhait de me voir défendre les intérêts du canton d’Agde. En effet, cette décision s’inscrit dans la logique de mon action de responsable cantonal, de mon implication dans les campagnes électorales (et des résultats obtenus), de mon action municipale aussi avec la contribution que j’ai amené dans tous les grands dossiers (scanner, centre de dialyse, 4ème salle de cinéma, Trésorerie nouvelle, parc aquatique du Môle, parking au Grau, etc… le dernier en date étant la récupération par la ville de la friche industrielle route de Bessan ex « la Méditerranéenne » ou « Sedagri », et bien entendu dans le redressement de la gestion municipale et l’assainissement des finances débouchant sur la baisse progressive des taux locaux d’imposition.

Que ce soit lors de la campagne électorale qui va démarrer, ou lorsque je siègerai à l’Assemblée Départementale si vous m’accordez votre confiance, je n’ai pas l’intention de faire de politique politicienne. Ce n’est pas mon genre. Je n’ai pas l’intention non plus de faire de déclarations pompeuses sur les grandes orientations de la politique départementale. C’est à la fois ridicule et inapproprié à la situation. En effet, avec le renouvellement de seulement la moitié des sièges à l’assemblée départementale, il est impossible structurellement de prétendre à l’exécutif pour la droite républicaine, quel que soit le résultat des élections de mars 2008. Nous serons donc dans l’impossibilité d’infléchir les orientations politiques du Conseil Général.

Par contre, personnellement, je veux être le candidat du respect du citoyen. Je ne suis pas du genre à faire du charme aux électeurs pour ensuite les laisser tomber une fois les élections passées. C’est ce que j’ai démontré au service de la Ville d’Agde. Tous ceux qui m’ont sollicité savent que je n’oublie jamais ce à quoi je me suis engagé. Ma mission sera maintenant de défendre de la même façon les intérêts du canton d’Agde et de ses habitants. Je n’irai pas à l’assemblée départementale pour ergoter dans des conflits stériles, mais pour nouer sérieusement les contacts nécessaires à la meilleure avancée des dossiers du canton, de notre territoire. Il faut à ce niveau, un élu qui sache mener les dossiers à terme, qui soit pugnace, efficace, qui ne se contente pas de jolies annonces mais réalise ce que les citoyens attendent vraiment de lui. Pour mener à bien la mission pour laquelle je viens d’être investi, par les représentants de la majorité présidentielle, je vais d’abord aller à la rencontre des citoyens, de leurs élus, des représentants des associations, des professionnels. Je vais continuer à accumuler toutes les données, les attentes populaires. Je vais les resituer dans les grands projets structurels nécessaires à notre territoire.
Ainsi je serai rapidement fin prêt à me mettre au service des citoyens et de leurs représentants, comme je l’ai fait pour la Ville d’Agde.

    Bien sur les résultats obtenus sur notre canton par les candidats UMP lors des dernières élections aiguisent les appétits et certains voudraient occuper ce même créneau électoral. Les intentions de candidatures, existantes ou à venir, qui ne peuvent être que personnelles (tout citoyen peut être candidat), ne feraient que troubler le choix des électeurs, et auraient un effet diviseur qui peut s’avérer dommageable pour l’ambiance, mais aussi le résultat. C’est pourquoi il me semble que ceux-ci seraient mieux inspirés de réserver leur énergie à d’autres scrutins.
En effet, il ne serait pas très prudent de requinquer de cette manière le candidat sortant Régis PASSERIEUX qui, bien qu’il ne puisse présenter qu’un bilan bien maigrelet, n’est quand même pas à considérer perdu d’avance. Cela serait bien présomptueux.

    J’espère que le bon sens reprendra le dessus, et que nous saurons tous travailler ensemble, comme cela nous a si bien réussi jusqu’à aujourd’hui. C’est en tout cas dans un état d’esprit ouvert et rassembleur que je souhaite avancer, au service des citoyens.

    Bien à vous.                        Henri COUQUET

Qu'en pensez-vous ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jeux concours
Météo de l'Hérault
Hérault Tribune Pro Hérault Tribune Reportages

Depuis 1973, d’abord sous format magazine, puis via son site, Hérault Tribune informe le public des événements qui se produisent dans le grand Agathois, le Biterrois et le bassin de Thau.

logo hje

Depuis 1895, l’Hérault Juridique & Economique traite l’économie, le droit et la culture dans son hebdomadaire papier, puis via son site Internet. Il contribue au développement sécurisé de l’économie locale en publiant les annonces légales.